Fan Voice

Rayo Vallecano-Real Madrid (0-1) : Les 6 leçons à retenir de la victoire au forceps des Madrilènes

Emilien Schoenher
Le Real Madrid s'impose grâce à un but de Benzema dans le 10 dernières minutes.
Le Real Madrid s'impose grâce à un but de Benzema dans le 10 dernières minutes. / GABRIEL BOUYS/GettyImages
facebooktwitterreddit

Dans un match difficile face au Rayo Vallecano, le Real Madrid s'en sort encore une fois grâce à Karim Benzema, auteur d'un but dans les dix dernières minutes de jeu. Les Merengue repartent avec les trois points et conservent leur avance sur le FC Séville.


1. Une pelouse en très mauvais état

Rayo Vallecano v Real Madrid - La Liga Santander
Une partie de la pelouse du Rayo Vallecano était dans un état déplorable. / Soccrates Images/GettyImages

La terre a fait place au gazon au stade de Vallecas. Le Rayo Vallecano a accueilli le Real Madrid sur une pelouse plus que détériorée. Tout un pan du terrain était quasiment impraticable, ce qui a rendu les actions très lentes et compliquées à jouer dans cette zone du terrain. Dans les deux surfaces également la pelouse n'était pas en bon état. Le rectangle vert était indigne d'un match de Liga.

2. Le Real Madrid ne marque plus en première mi-temps

FBL-ESP-LIGA-RAYO VALLECANO-REAL MADRID
Le Real Madrid n'arrive plus à marquer en première mi-temps. / GABRIEL BOUYS/GettyImages

Cela fait maintenant huit matchs de suite que le Real Madrid n'a pas marqué dans la première mi-temps d'un match. Pour voir la Maison Blanche inscrire un but dans les 45 premières minutes, il faut remonter au 16 janvier dernier et une réalisation de Luka Modric à la 38ème minute de jeu en finale de Supercoupe face à Bilbao.

Une insuffisance offensive pour un club comme le Real Madrid qui se ressent dans les résultats. Les Merengue restent sur trois victoires, deux nuls et deux défaites toutes compétitions confondues.

3. De nombreuses pertes de balles

Carlos Henrique Casemiro
Casemiro a perdu de nombreux ballons. / Soccrates Images/GettyImages

Il y a eu beaucoup de pertes de balles côté Real Madrid, surtout en première mi-temps. Casemiro en premier lieu. Le Brésilien a réalisé un très mauvais match et était de loin le moins bon madrilène sur la pelouse. Il laisse sa place à l'heure de jeu juste après avoir commis une faute qui aurait pu valoir un carton rouge. Sur les 30 premières minutes de jeu, le milieu de terrain avait déjà perdu cinq ballons.

Nacho et Ferland Mendy ont eux aussi perdu des ballons dangereux qui auraient pu coûter cher. Ces pertes s'effectuaient également à des endroits peu habituels, au milieu de terrain, sans aucun pressing des adversaires. L'état de la pelouse est sans doute une des raisons qui expliquent les nombreuses pertes de balles madrilènes sur ce match.

4. Zidane dégoûte le Real

Luca Zidane
Luca Zidane a sorti un énorme match. / Soccrates Images/GettyImages

Zidane fils a réalisé une grande performance dans les buts du Rayo Vallecano. Luca de son prénom a été très bon même s'il n'a pu empêcher Karim Benzema de marquer. Le gardien de 23 ans a subi six tirs cadrés de la part des attaquants madrilènes. Seul le numéro 9 du Real parviendra à tromper Zidane, tant le Français a été impérial dans ses buts face à son club formateur.

5. Rayo Vallecano méritait mieux

FBL-ESP-LIGA-RAYO VALLECANO-REAL MADRID
Le Rayo Vallecano aurait pu s'imposer. / GABRIEL BOUYS/GettyImages

Le Rayo Vallecano a sorti un très grand match face au Real Madrid. Les coéquipiers de Radamel Falcao auraient mérité d'arracher le nul dans cette rencontre. Malgré une possession madrilène, le Rayo a très bien procédé en contre et a mis les Merengue en danger à de nombreuses reprises. Les locaux ont frappé à 19 reprises au but et ont cadré cinq fois. Il aura fallu un grand Thibaut Courtois pour s'interposer face aux tentatives de Vallecano et permettre au Real de gagner la rencontre du jour.

6. Benzema le sauveur

Karim Benzema
Benzema a délivré le Real Madrid. / Soccrates Images/GettyImages

Encore et toujours lui. Si le Real Madrid veut gagner un match de football, il doit s'en remettre à Karim Benzema. Dans les 10 dernières minutes de jeu, le Français inscrit sont 19ème but en Liga et permet à son équipe de repartir avec la victoire dans ce derby. Il est le seul de cet effectif madrilène à pouvoir débloquer ce genre de situations, dans des rencontres difficiles. Grâce à son numéro 9, le Real Madrid garde son avance sur le FC Séville qui reçoit le Betis ce dimanche 27 février (16h15).

facebooktwitterreddit