Ligue des Champions

PSV - AS Monaco (3-2) : Les 4 leçons à retenir de l'élimination monégasque

Julien  Sournies
Le PSV s'est défait de l'ASM.
Le PSV s'est défait de l'ASM. / ANP/GettyImages
facebooktwitterreddit

Après un match aller s'étant soldé sur un score de parité (1-1), l'AS Monaco n'a pas su trouver les ressources pour venir à bout du PSV Eindhoven, dans le cadre de la seconde manche (3-2). Les protégés de Philippe Clement sont donc éliminés de la course à la Ligue des champions.

1. Un indice UEFA mis en danger

Eliot Matazo, Ismael Saibari
La France est plus que jamais menacée par les Pays-Bas au classement UEFA. / Soccrates Images/GettyImages

Ce mardi soir, l'ASM jouait pour toute une nation. Malheureusement, cette cruelle déconvenue n'a pas rendu service à l'Hexagone. Avant la rencontre, la France, cinquième au classement UEFA (49,997 points), se retrouvait grandement menacée par les Pays-Bas, sixième (47,900 points).

De ce fait, tous les espoirs de maintenir une certaine avance sur les Néerlandais étaient placés sur les Monégasques. Mais les hommes de Philippe Clement ont malheureusement failli à leur tâche. La cinquième place est plus que jamais mise en péril.

2. Luuk de Jong éteint tout espoir

Luuk De Jong
Luuk de Jong crucifie Monaco. / Soccrates Images/GettyImages

Lors de la première manche, l'ancien du FC Barcelone s'est montré relativement discret. Ce mardi soir, nous avons failli assister au même scénario. Dominés durant l'intégralité des débats, les Bataves ont eu un mal fou à trouver leur buteur vedette.

Mais dans les ultimes minutes, Luuk de Jong s'est transformé en héros. L'ancien du FC Séville a été le grand artisan de la révolte de ses troupes. Le Néerlandais est à la passe décisive pour le but de l'égalisation signé Erick Guttierez (89e). Ensuite, il est venu crucifier les Monégasques d'une tête rageuse en prolongation (109e), pour arracher la qualification.

3. La C3 pour se consoler

UEFA Europa Champions League, Third Qualifying Round second leg"PSV Eindhoven v AS Monaco"
L'ASM jouera la Ligue Europa. / ANP/GettyImages

Certes, les Monégasques méritaient mieux. Mais à ce stade, la moindre erreur se paye cash et l'ASM en a bel et bien fait les frais. Éliminé de la course à la Ligue des champions, le club du Rocher n'a toutefois pas dit adieu à l'Europe cette saison. En effet, les hommes de Philippe Clement sont donc directement reversés en Ligue Europa. Au vu du niveau de jeu affiché par les Asémistes, il y a tout de même de quoi avoir de l'espoir.

4. Une fin de match cauchemardesque

Caio Henrique, Johan Bakayoko
L'ASM a sombré en fin de match. / Soccrates Images/GettyImages

Ils la tenaient cette qualification les Monégasques ! Menés au score, les joueurs de la Principauté avaient pourtant réalisé le plus dur en renversant la vapeur. Tranchant, convaincant, dominateur, l'ASM semblait intouchable durant le second acte.

Mais c'était sans compter sur Erick Guttierez, venu asséner un coup de poignard aux protégés de Philippe Clement en toute fin du temps réglementaire (89e) pour arracher l'égalisation. Furieux, l'adjoint du technicien belge a même reçu un carton rouge. C'est à partir de cette succession d'événement que Monaco a définitivement dit adieu à la coupe aux grandes oreilles. Durant les prolongations, les Monégasques ont sombré. L'ancien barcelonais Luuk de Jong est venu ruiner les espoirs de qualification d'une tête puissante. Que de regrets...

facebooktwitterreddit