Ligue 1

PSG - OM (2-1) : La victoire de Paris vue par Twitter

Jan 14, 2021, 12:01 AM GMT+1
FBL-FRA-CHAMPIONSTROPHY-PSG-MARSEILLE
Les Parisiens soulèvent leur 26 ème trophée sous l'ère QSI. Le premier de Mauricio Pochettino, fraîchement élu coach en chef du club. | DENIS CHARLET/Getty Images
facebooktwitterreddit

Ce soir, le PSG est venu à bout de l'OM (2-1) grâce à un Mauro Icardi en feu et malgré un retour percutant des Phocéens en fin de match, qui ont sauvé l'honneur sur un but de Dimitri Payet.

Le Paris Saint-Germain a soulevé ce soir son 10ème Trophée des Champions, le premier titre de l'ère Mauricio Pochettino, grâce à une victoire plutôt maîtrisée. La performance des individualités parisiennes a été d'ailleurs bien remarquée sur Twitter. La performance d'Icardi, celle de Payet et le face à face Neymar-Alvaro, ponctué par une célébration provocatrice du Brésilien : le Classico était la cible de toutes les attentions ce soir.

Mauro Icardi, grand gagnant du soir

Pour son deuxième match depuis son retour de blessure, Mauro Icardi était titularisé par Mauricio Pochettino. En concurrence avec Moise Kean, performant avec le PSG en l'absence de l'Argentin (11 buts en 18 apparitions t.t.c), l'ex-joueur de l'Inter a offert l'ouverture du score à son équipe sur un tap-in bien suivi après une tête très dangereuse repoussée de peu par Mandanda.

Dans tous les bons coups, l'international Argentin (8 sélections) aurait même pu s'offrir un doublé, mais son but a été refusé (22e), et sa frappe a heurté la barre (45e+2). C'est également lui, pris dans un contact avec Pelé, qui provoque le penalty sifflé en fin de match pour Paris.

Un Marquinhos taille patron pour sa 300e

Ce soir, le défenseur brésilien a atteint la barre symbolique des 300 apparitions sous le maillot du Paris Saint-Germain. Il rentre dans un cercle très fermé et composé par 9 légendes du club (Pilorget, Armand, Susic, Le Guen, Verratti, Lama, Silva, Dahleb et Cavani).

Une nouvelle fois très performant ce soir en charnière centrale, Marquinhos a encore prouvé que les dispositions prises par Thomas Tuchel en début de saison pour le faire jouer dans l'entrejeu n'étaient pas forcément judicieuses.

Avec le nouveau coach Mauricio Pochettino, il devrait passer un cap à un poste où il définitivement en train de devenir l'un des tous meilleurs au monde.

Payet, l'habituelle cible du Classico

Dimitri Payet est sans doute l'un des joueurs les plus charriés en France. Star de l'Euro 2016, le milieu de terrain réunionnais n'apparaît plus sous son meilleur depuis plusieurs mois. Son surpoids fait souvent l'objet de moqueries. Malgré son but ce soir, les Twittos s'en sont encore donné à coeur joie...

D'ailleurs, avec une nouvelle défaite en finale, le palmarès de Dimitri Payet depuis son arrivée chez les professionnels reste toujours tristement vierge.

Le retour du duel Neymar-Alvaro

Les retrouvailles entre le défenseur central olympien Alvaro Gonzalez et Neymar s'annonçaient donc explosives ce soir. Pour rappel, le dernier match PSG-OM s'était terminé sur une bagarre générale entre les joueurs. Le numéro 10 du PSG avait par la suite publiquement accusé son vis à vis d'avoir tenu des propos racistes. Une histoire qui avait pris de l'ampleur avec le démenti de l'Espagnol...

Le duel n'a donc pas été manqué. Malgré de nombreuses interrogations sur son état de forme, le Brésilien a bien joué ce soir, en remplaçant Angel Di Maria à la 65 ème minute. Et dès les premiers instants, les hostilités ont été lancées.

La VAR encore à l'oeuvre

Grand acteur des matches de football français depuis maintenant 3 ans, la Vidéo arbitrage a une nouvelle fois été un des grands acteurs du match. Les deux buts parisiens refusés en deuxième mi-temps, puis le penalty accordé en deux temps à Paris, alors que la faute de Pelé sur Icardi (83e) semblait flagrante...Les arbitres se reposent-ils trop sur la vidéo?

L'insolence de Neymar pour célébrer son but

Le Brésilien y est donc allé de son but pour éviter le retour des Marseillais. En inscrivant le penalty de la victoire (85e), Neymar ne s'est pas gêné pour aller chambrer le camp phocéen. Une grimace enfantine qui a fait quelque peu jaser sur les réseaux...Y'avait t'il un lien avec Alvaro ? Sans doute que oui.

Paris puissance 10

Ce soir, le PSG s'est donc offert un 10 ème trophée des champions, malgré le retour en fin de match des Phocéens, (Payet a réduit le score à la 89e, 2-1). Un titre plus honorifique que prestigieux, mais qui permet au groupe de Mauricio Pochettino d'emmagasiner de la confiance.

À près d'un mois du 1/8 de finale de C1 face au Barca, Paris semble retrouver de la sérénité. Un fait non négligeable au sein d'une institution si souvent tourmentée.

facebooktwitterreddit