Paris Saint-Germain

PSG - Kawasaki Frontale (2-1) : Les 5 leçons à retenir de la victoire des Parisiens

Yves-Alex M'para
Le Paris Saint-Germain s'impose face  Kawasaki Frontale sur le score de 2 buts à 1.
Le Paris Saint-Germain s'impose face Kawasaki Frontale sur le score de 2 buts à 1. / Masashi Hara/GettyImages
facebooktwitterreddit

Le Japan Tour commence bien pour le Paris Saint-Germain. Les Parisiens entament leur tournée japonaise avec une belle victoire face au Kawasaki Frontale sur le score de 2 buts à 1. Les hommes de Christophe Galtier enchaînent et peuvent préparer sereinement leur prochaine rencontre le samedi 23 juillet face au Urawa Red Diamonds. Retour sur cette partie avec les 5 leçons à retenir de la partie côté PSG.


1. Un deuxième succès pour les hommes de Galtier

Christophe Galtier
Christophe Galtier remporte son deuxième match à la tête du PSG / Masashi Hara/GettyImages

Bon ce ne sont que des matchs amicaux, mais on peut dire que l’aventure de Christophe Galtier au Paris Saint-Germain commence plutôt bien.

Après sa victoire face à Quevilly (2-0) au Camp des Loges, les rouge et bleu ont confirmé face à l'équipe japonaise du Kawasaki Frontale sur le score de 2 buts à 1. Deux victoires en deux matchs pour Galtier avec dans l'ensemble des sorties assez maîtrisées de ses joueurs.

Vers un sans-faute cet été pour l'ancien manager de l'OGC Nice ? Rendez-vous ce samedi face au Urawa Red Diamonds pour en savoir pus.


2. Messi lance sa saison

Lionel Messi, Idrissa Gueye
Leo Messi a lancé les hostilités face au Kawasaki Frontale en trouvant le chemin des filets / Masashi Hara/GettyImages

L’homme du match, c'est lui. Buteur en première période sur une frappe du pied droit et décisif sur le deuxième but parisien inscrit par Arnaud Kalimuendo, Leo Messi a réalisé une prestation satisfaisante.

Positionné dans un rôle de meneur de jeu dans un 3-4-1-2 derrière Kylian Mbappé et Neymar, l’Argentin s’est montré en jambes et assez inspiré face à l’équipe japonaise. Que ce soit sur le plan technique et physique, le numéro 30 a montré de belles choses.

Un nouveau Messi cette saison ?


3. Sergio Ramos, axe droit une bonne idée ?

Sergio Ramos
Sergio Ramos légèrement en difficulté au poste de défenseur axe-droit. / Masashi Hara/GettyImages

Le 3-4-1-2 semble être le système préférentiel de Christophe Galtier. Un dispositif parfait pour Marquinhos, Presnel Kimpembe et Sergio Ramos qui peuvent être alignés ensemble. Comme face à Quevilly lors du premier match amical, Sergio Ramos a évolué côté axe-droit de la défense. Mais est-ce vraiment une bonne idée ?

L’Espagnol n’est-il pas plus performant au cœur de la défense ? Face à l’équipe japonaise, l’ancien défenseur du Real Madrid a connu quelques difficultés sur son côté en laissant beaucoup d’espace et en se faisant prendre régulièrement dans son dos.

À 37 ans, le voir évoluer entre Marquinhos et Kimpembe semble être la meilleure solution. La vitesse et l’agilité du Brésilien pourraient être plus judicieuses à ce poste et pourraient compenser les largesses défensives d'Achraf Hakimi.


4. Un couloir gauche sécurisé

Juan Bernat
Juan Bernat a livré une prestation intéressante en deuxième période avec à la clé une passe décisive pour Kalimuendo. / Masashi Hara/GettyImages

Christophe Galtier peut dormir tranquille pour le poste de piston gauche. Avec Nuno Mendes et Juan Bernat, le coach français dispose de deux joueurs de très haut niveau qui peuvent faire des différences à tout moment dans leur couloir.

Annoncé titulaire pour la saison qui arrive, Nuno Mendes a semblé un peu emprunté face aux Japonais. Quant à Juan Bernat, il a marqué de nombreux points. Actif, précieux sur le plan technique, mais surtout passeur décisif, il a montré qu’il fallait compter sur lui et qu’il revenait en force.

La concurrence sera acharnée entre les deux joueurs cette saison.


5. Arnaud Kalimuendo marque des points

Arnaud Kalimuendo
Arnaud Kalimuendo buteur ! / Hiroki Watanabe/GettyImages

Annoncé sur le départ dans les prochaines semaines, Arnaud Kalimuendo ne compte pas mettre les voiles.

Le titi parisien, déterminé et motivé, compte bien s’imposer dans la rotation du club de la capitale cette année. Entré en jeu en deuxième période, l’ancien Lensois s’est directement montré décisif en double la mise pour son équipe. Virevoltant, et juste dans tous ses choix, il a marqué des points précieux auprès de son entraîneur et de sa direction.

Et si le PSG n’avait pas besoin d’aller chercher d’autres attaquants durant ce mercato ?


facebooktwitterreddit