Ligue des Champions

PSG - Juventus (2-1) : Les TOPS et les FLOPS du come-back victorieux des Parisiens en C1

Yves-Alex M'para
Le Paris Saint-Germain domine la Vieille Dame (2-1) et prend la tête de ce groupe H.
Le Paris Saint-Germain domine la Vieille Dame (2-1) et prend la tête de ce groupe H. / Quality Sport Images/GettyImages
facebooktwitterreddit

Le Paris Saint-Germain réussit son entrée en Champions League. Pour cette première journée de Ligue des Champions de la saison, le club de la capitale a dompté la Juventus sur le score de 2 buts à 1 avec un doublé de Kylian Mbappé. Les Parisiens démarrent parfaitement cette nouvelle campagne européenne et prennent d’entrée la tête de ce groupe H.

De son côté, la Juventus s’incline pour la première fois depuis le début de ce nouvel exercice. Un revers logique et pas surprenant sur l’ensemble du match. Les hommes de Max Allegri ont été dominé et étouffé dans tous les secteurs de jeu par les hommes de Christophe Galtier. La prochaine journée pour les Italiens sera déjà très importante. Un autre résultat qu’une victoire face au Benfica pourrait déjà mettre la Vieille Dame en grande difficulté dans cette poule. Retour la partition très maitrisée des Parisiens avec les TOPS et les FLOPS de la partie.


Les TOPS

1. Kylian Mbappé, l’homme des grands soirs

Qu’est qu’un grand joueur ? Un joueur qui sort le grand match le Jour J. Pour ce premier grand rendez-vous européen de l’année, Kylian Mbappé a ébloui le Parc des Princes. Le numéro 7 parisien a montré qu’il fallait toujours compter sur lui dans les grandes soirées. L’attaquant parisien a inscrit un doublé de toute beauté en première période. Il entame très fort cette Champions League. Le message est envoyé à l’Europe.


2. Neymar, le Brésilien volant !

Le Brésilien est intraitable depuis le début de saison ! Le « Ney » vole sur le terrain. Face à la formation turinoise, il a été le véritable dépositaire du jeu parisien. C’est lui avec Kylian Mbappé qui a allumé la mèche dès le début de la partie en délivrant un amour de passe pour le Français. Un délice qui a parfaitement lancé sa partie où il a été très remuant. Que ce soit par la passe, ses accélérations et ses dribbles déroutants, il a mis en grande difficulté l’arrière-garde turinoise.


3. Le jeu sur les ailes des Rouge et Bleu

FBL-EUR-C1-PSG-JUVENTUS
Achraf Hakimi et Nuno Mendes ont réalisé un match quasi-parfait / ANNE-CHRISTINE POUJOULAT/GettyImages

Une des armes fatales du Paris Saint-Germain de Christophe Galtier. Avec les présences de Nuno Mendes et d’Achraf Hakimi, le club la capitale est redoutable dans ce secteur de jeu. Les deux pistons parisiens ont été très précieux dans le domaine défensif mais surtout offensif. La défense turinoise n’a pas réussi à les contenir. Leur volume de jeu et de course a déséquilibré l’équipe italienne. Le latéral marocain a d’ailleurs été décisif sur le deuxième but parisien en combinant parfaitement avec Kylian Mbappé.


4. L’entrée dynamique de Weston McKennie

Weston McKennie
Entré en jeu en deuxième période, McKennie a trouvé le chemin des filets sur corner. / Marc Atkins/GettyImages

Sur le banc des remplaçants et entré en jeu dès le début de la deuxième période, Weston McKennie a fait une rentrée très remarquée sur la pelouse du Parc des Princes. Sa présence sur le terrain a donné un second souffle aux Italiens. Le milieu de terrain américain a bousculé l’entrejeu parisien en amenant de la densité physique. C’est lui qui a sonné la révolte et dynamisé les siens en réduisant le score en deuxième période de la tête.


Les FLOPS

5. Un secteur offensif en panne côté Juventus

UEFA Champions League"Paris Saint-Germain v Juventus FC"
La Juventus a eu du mal sur le plan offensif face aux Parisiens. / ANP/GettyImages

Le secteur offensif turinois a été décevant face à la défense Rouge et Bleu. Avec une attaque composée de Dusan Vlahovic et d’Arkadiusz Milik, la doublette offensive n’a pas vraiment inquiété le trio défensif parisien. Malgré un total de 13 tirs sur l’ensemble de la partie, les Italiens n’ont pas réussi à imposer leur jeu et à prendre le dessus sur les Franciliens. Un domaine encore très perfectible que les hommes de Max Allegri devront travailler dans les prochaines semaines.


6. Leo Messi, discret !

Lionel Messi, Adrien Rabiot
Leo Messi assez discret face aux Turinois. L'Argentin a été sorti par Christophe Galtier en fin de match. / Marc Atkins/GettyImages

Le septuple Ballon d’Or a été le joueur offensif le moins en avant côté parisien. Malgré quelques éclairs, Leo Messi a été assez discret pour la première du club parisien en Champions League cette année. Positionné dans une position de meneur de jeu, il n’a pas réussi à mettre la main sur le match comme l’a fait son partenaire Neymar. L’ancien barcelonais a aussi manqué de tranchant dans les derniers mètres adverses. Nul doute qu’il rectifiera le tir lors de la deuxième journée de C1 face au Maccabi Haifa.


7. Gigio Donnarumma fébrile !

French Ligue 1 Uber Eats"Paris Saint-Germain v AS Monaco"
Malgré une belle première période, le portier italien n'a pas été rassurant face à la Vieille Dame. / ANP/GettyImages

Malgré une première période très séduisante alors des parades de grande classe, Gigio Donnarumma n’a pas pour autant rassuré les siens pour cette première européenne. Le portier italien a montré plusieurs signes de fébrilité aux retours des vestiaires. Il est d’ailleurs fautif sur le but de Weston McKennie en manquant sa sortie aérienne dans la surface. Le champion d’Europe italien va devoir oublier ce deuxième acte pour mieux rebondir la semaine prochaine.  


facebooktwitterreddit