Pourquoi Romelu Lukaku est l'attaquant le plus sous-côté d'Europe

Jul 29, 2020, 12:25 PM GMT+2
Genoa CFC v FC Internazionale - Serie A
Romelu Lukaku a inscrit un nouveau doublé contre le Genoa lors de la 36e journée de la Serie A | Paolo Rattini/Getty Images
facebooktwitterreddit

Auteur d'un doublé sur la pelouse du Genoa (0-3), samedi, dans le cadre de la 36e journée de la Serie A, Romelu Lukaku a permis aux Intéristes de reprendre leur place de dauphin aux dépens de l'Atalanta.

Devenu, passé un temps, la risée de Manchester United, Romelu Lukaku a parfaitement répondu à ses détracteurs en relevant haut la main le défi sportif proposé par les Intéristes l'été dernier.

Symbole du renouveau de l'Inter Milan en Serie A, l'international belge apporte un nouveau vent de fraîcheur à une formation qui manquait jusqu'à alors cruellement d'agressivité. La machine belge est en marche et elle pourrait faire encore un peu plus de ravages dans un futur proche.

La rédemption

Si Romelu Lukaku est encensé de l'autre côté des Alpes, la presse européenne s'attarde essentiellement sur la Juventus de Cristiano Ronaldo, qui s'est offert un énième Scudetto en cette fin de saison.

Parfois oublié, Romelu Lukaku a été éclipsé ces derniers mois par les rumeurs incessantes d'un transfert de Lautaro Martinez vers le FC Barcelone. Force est de constater que le buteur argentin est devenu la nouvelle tête d'affiche du club catalan, la presse catalane italienne et française a essentiellement relayé ce feuilleton éreintant depuis le début du confinement.

Mis sur la touche d'un point de vue médiatique, l'ancien buteur de West Bromwich Albion aurait pu retrouver le feu des projecteurs sans une nouvelle relance de la presse transalpine, au sujet d'une éventuelle signature rocambolesque de Lionel Messi à l'Inter.

Et si cette piste parait totalement désuète ces derniers jours, Rai a relancé le débat ce week-end suite au futur emménagement du père de l'international argentin en Lombardie (raisons fiscales).

Depuis, les prestations époustouflantes du principal intéressés passeraient presque inaperçues. Pourtant, Romelu Lukaku affiche un premier bilan séduisant, lui permettant au passage de marcher sur les traces d'un certain Ronaldo Luis Nazario de Lima.

Le successeur... 22 ans après

Deux décennies, c'est le temps qu'il a fallu à l'Inter pour retrouver la trace d'un attaquant capable de contester la gloire du footballeur brésilien.

Lors de sa première saison sous les couleurs intéristes, le champion du monde 2002 avait trouvé le chemin des filets à 25 reprises en 32 matchs de championnat. Depuis, aucun buteur passé par le club n'a réussi à faire mieux, voire aussi bien, depuis 22 ans. Si ce n'est un certain Romelu Lukaku.

Auteur de 23 buts en 34 rencontres de Serie A, le Belge est à seulement deux unités d'égaler la vedette brésilienne. L'ancien attaquant de Manchester United est d'ailleurs le seul joueur depuis la saison 1997-1998 à atteindre un tel total après seulement un an au sein de la formation lombarde.

Opposés à l'Atalanta pour un duel au sommet lors de la dernière journée, les coéquipiers de Romelu Lukaku devront donner un dernier coup de collier afin de permettre à leur buteur de s'inscrire encore un peu plus dans les annales du club.

Un profil complet

En Europe, Romelu Lukaku s'apparente comme l'attaquant idéal à tous les niveaux.

Contrairement aux stéréotypes, l'ancien joueur d'Everton allie vitesse, rapidité d'exécution et finition. Une panoplie étoffée pour celui qui est capable de s'inscrire à la fois dans un registre de pivot, à la construction du jeu ou encore dans un rôle de pur avant-centre.

Bien accompagné par Lautaro Martinez dans le secteur offensif, l'international belge a plus d'une corde à son arc. Et à seulement 27 ans, le principal intéressé affiche des statistiques sensationnelles au plus haut niveau, symbole au passage d'une régularité infaillible.

Aujourd'hui, l'avant-centre lombard est impliqué sur 281 buts en 455 matchs depuis ses débuts en professionnel. Et au vu de ses récentes performances, la tendance ne pourra être que positive dans les années à venir. L'histoire est en route.

facebooktwitterreddit