Pourquoi Blaise Matuidi a réalisé une erreur en signant en MLS

FBL-ITA-SERIEA-JUVENTUS-ROMA
Matuidi s'envole donc vers la MSL et l'Inter... de Miami. | ISABELLA BONOTTO/Getty Images

C'est désormais officiel, Blaise Matuidi sera un joueur de l'Inter Miami, la franchise de David Beckham, à partir de la saison 2020-2021. Après Troyes, Saint-Etienne, Paris et donc la Juve, Le Charo va donc découvrir un cinquième club. Malgré son âge avancé (33 ans), il avait encore de quoi faire en Europe. On vous explique pourquoi Matuidi n'a pas réalisé le meilleur choix en rejoignant la MLS.

Il a encore le niveau pour jouer en Europe

En Équipe de France où en club, c'est tout le temps la même rengaine. "Matuidi sera sur le banc, il n'a pas le niveau, bla-bla-bla". A chaque fois, Blaisou fait taire tous les sceptiques. Que ce soit à Paris, en Bleu, et même à la Juve, où il performe depuis trois saisons.

La preuve encore cette année : 35 apparitions en championnat dont 23 titularisations. Et ce, malgré un effectif pléthorique au milieu. Voyez plutôt : Rabiot, Ramsey, Betancur, Pjanic, Khedira. Pas de la tarte. Mais comme d'hab' la pieuvre a fait le travail. Au point d'être encore un joueur important d'un grand d'Europe. Le plus utilisé depuis son arrivée chez les Bianconneri, avec 98 apparitions sur le pré.

Il apparaît donc surprenant de le voir quitter le Vieux Contient, alors qu'il a encore du carburant. Après une saison à cirer le banc, on aurait compris. Mais là. Continuer à la Juve, un retour en France ou un départ vers l'Angleterre, aurait été largement dans ses cordes. Dommage.

Un championnat de moindre qualité

David Beckham, Luis Robles
David Beckham avec ses bros de l'Inter Miami. | Michael Reaves/Getty Images

En rejoignant la MLS, Matuidi a fait le choix d'un championnat mineur. Un calibre nettement en dessous des grands championnats européens. Sans porter injure à ses futurs partenaires et adversaires, il ne sera pas confronté au même niveau. Moins d'intensité, de niveau technique, tactique... Un peu moins de tout en fait. Son niveau de jeu risque de s'en faire ressentir.

Surtout que Blaise est typiquement le joueur capable d'élever son niveau lorsque le contexte l'exige. Rappelez-vous, QSI rachète le PSG, tout l'effectif est renouvelé, tout ? Seul un irréductible travailleur du milieu de terrain résiste à l'envahisseur pendant plusieurs saisons. Je vous laisse deviner.

A priori il n'était pas taillé pour jouer avec les Zlatan ou les Verratti, mais le natif de Toulouse a cette capacité à s'adapter lorsque le niveau s'élève. C'est en suivant cette logique qu'il s'est imposé partout où il est passé depuis dix ans.

Espérons que dans un championnat plus faible il ne calera pas son niveau de jeu en fonction de l'adversité, forcément moins intense.

Un horizon moins clément chez les Bleus

Taulier de l'Equipe de France, Matuidi sera-t'il protégé par son statut ?
Taulier de l'Equipe de France, Matuidi sera-t'il protégé par son statut ? | ANP Sport/Getty Images

Evidemment, tout ce qui a été exposé précédemment amène sur un point : Quid des Bleus ? Selon le journaliste de Radio France, Fabrice Hawkins, le milieu de terrain aurait appelé son sélectionneur qui l'aurait rassuré. Malgré ses informations, le scepticisme est de sortie.

Kanté, Pogba, Tolisso, Ndombélé, Aouar, Rabiot.. et j'en passe. L'Équipe de France possède tout simplement un des plus gros réservoirs mondial au milieu. Et face à ses concurrents, tous sont membres de grosses écuries disputant la coupe d'Europe. Matuidi souffrira logiquement d'un déficit de visibilité et de performance. Un bon match en MLS ne valant pas un bon match en Coupe d'Europe ou dans un des cinq grands championnats.

Seul motif d'espoirs, DD tient à ses lieutenants. Il connaît la valeur de Blaise sur et en dehors du terrain. Polyvalent et combatif, il fait partie des cadres du vestiaire. En partant de ce constat, les informations de Radio France prennent tout leur sens.

Le sélectionneur a notamment protégé longuement Giroud, même si son cas n'est pas tout à fait le même. Au plus mal au début de la saison 2019-2020 avec un temps de jeu famélique, le buteur des Blues avait continué d'être appelé par le sélectionneur, avant de flamber en cette fin de saison.

Conclusion

A l'orée de l'Euro 2021 et de la coupe du Monde 2022, Blaisou s'est tiré une balle dans le pied en quittant l'Europe. Alors qu'il avait tout pour être appelé en Bleus pour ces deux compétitions, ce nouveau contexte a de quoi donner des motifs d'espoirs à ses concurrents. Et ce, même s'il conserve la confiance du sélectionneur.

Matuidi en avait encore dans le coffre, il a préféré partir vers un nouvel horizon. En espérant que cela impactera le moins possible son niveau de jeu, et que l'on reverra le Champion du Monde étrenner encore la tunique frappée du coq.