Portrait : Sergej Milinkovic-Savic, le "Sergent" serbe pisté par le PSG

SS Lazio v FC Internazionale - Serie A
Segej Milinkovic-Savic est surnommé le "Sergent". | Marco Rosi/Getty Images

L'un des joueurs les plus convoités de la planète. Sergej Milinković-Savić va agiter le prochain mercato estival. Le milieu de terrain de la Lazio Rome rayonne en Serie A et s'est clairement imposé comme l'un des meilleurs joueurs du championnat italien. Joueur complet, son profil est une denrée rare, séduisant les plus grands clubs, dont le Paris Saint-Germain.

Peu connu sur la scène européenne, il démontre une nouvelle fois l'étendue de son talent cette saison. Des performances qui interpellent. Sergej Milinkovic-Savic attise la curiosité des clubs mais aussi des différents observateurs. D'où vient ce Serbe au talent brut qui ne cesse de monter en puissance et de séduire le globe ? Quel est son style de jeu, pourquoi est -il tant apprécié par les fans du ballon rond ? Décryptage.

La Serbie et la Belgique pour commencer

Né sur le territoire espagnol à Lérida, en Catalogne, le 27 février 1995, Sergej-Milinković-Savić aurait pu avoir un destin différent. Mais c'est finalement en Serbie qu'il fait ses débuts dans le football. Formé au FK Vojvodina (club serbe de première division) où il y fait toutes ses classes, il intègre le groupe professionnel en 2013 à l'âge de 18 ans.

Il dispute 16 matchs avec l'effectif de son club formateur en ayant inscrit 4 buts et délivré une passe décisive. Désireux de quitter son pays, le Serbe décide de franchir un mini cap afin de tenter l'aventure au KRC Genk en Jupiler Pro League (Belgique).

FBL-BEL-FRA-GENK-NANTES
Milinkovic-Savic (au centre), lors d'un match amical face au FC Nantes, sous les couleurs de Genk. | KRISTOF VAN ACCOM/Getty Images

Avec le club belge de Genk, il signe un contrat de cinq ans à l'été 2014. Malgré la longue durée de son contrat SMS ne fait pas long feu en Belgique. Le natif de Lérida a montré de bonnes choses en Jupiler Pro League, où il a disputé 24 matchs pour cinq buts et une passe décisive. Des prestations encourageantes qui suffisent pour lui ouvrir les portes de l'un des plus grands championnats du continent.

La découverte de la Serie A et de la Lazio

Sergej Milinkovic Savic, Geoffrey Kondogbia
Marco Rosi/Getty Images

Après une saison passée dans le championnat belge, Milinkovic-Savic s'engage avec la Lazio le 31 juillet 2015. À ce moment, le club renoue avec la Champions League et cherche à se renforcer afin de se montrer compétitif sur la scène nationale et internationale (le club a terminé à la troisième place du classement lors de la saison 2014-2015).

Cette même saison, il fait donc ses débuts dans la reine des compétitions, au cours d'un match de barrage face au Bayer Leverkusen :

"Je savais que j'étais sur le banc, le reste est arrivé soudainement. C'était une sensation fantastique, quand j'ai entendu l'hymne de la Ligue des champions, quelque chose qui n'était jamais arrivé avec mes anciennes équipes".

Sergej Milinkovic-Savic

Insouciant et timide, le Serbe réussit quand même à se faire une place au sein de l'effectif romain sous les ordres de Stefano Pioli (actuel entraîneur du Milan AC), malgré la concurrence. Mais c'est à partir de l'année 2016, plus particulièrement en avril, qu'il va commencer à s'affirmer dans l'équipe et que tout va changer.

Le déclic nommé Simone Inzaghi

Simone Inzaghi, Sergej Milinkovic-Savic
Silvia Lore/Getty Images

Le 5 avril 2016, l'Italien Simone Inzaghi est nommé à la tête de l'équipe à la place de Stefano Pioli. Une nomination qui va tout changer pour Sergej Milinkovic-Savic. Le Serbe devient un titulaire dans l'esprit du manager et voit son importance augmenter de jour en jour dans le dispositif de l'équipe.

Sérieux et très appliqué, il est apprécié par son coach, et voit son temps de jeu gonfler. Il prend part à 39 matchs toutes compétitions confondues lors de l'exercice 2016-2017. En constante progression, ses performances sont souvent saluées par les supporters des Biancocelesti . Avec la totale confiance de son coach, le Sergent ne va pas s'arrêter là et mettre la barre encore plus haute.

Un exercice 2017-2018 grandiose, malgré une Coupe du Monde ratée

Paulinho, Sergej Milinkovic-Savic
Chris Brunskill/Fantasista/Getty Images

La saison 2017-2018 est celle de la révélation pour le joueur d'1m91. C'est à ce jour, sa saison la plus aboutie et celle où il a été le plus prolifique. Partout sur le terrain, SMS a impressionné l'Italie en multipliant les prestations de très haut niveau. Auteur de 14 buts et de 8 passes décisives, il présente des statistiques plutôt bonnes qui le placent parmi les meilleurs milieux de terrain de Serie A.

"Il y a beaucoup d'éloges à l'égard de Milinkovic-Savic. Il peut changer le cours d'un match à lui seul."

Simone Inzaghi en mai 2018.

Cette saison magnifique sur le plan personnel, lui a logiquement ouvert les portes de la sélection serbe avec en prime une place parmi les 23 sélectionnés pour le Mondial 2018 en Russie. Un rêve pour le joueur, comme il l'a révélé à l'orée du Mondial pour le quotidien serbe Blic :

"Je suis prêt à tout donner pour la Serbie (...). Participer à une compétition telle que le Mondial est la raison pour laquelle je joue au football"

Sergej Milinkovic-Savic

Usé physiquement et timoré, il passe cependant à côté de sa Coupe du Monde en livrant des prestations insipides.

Un changement de statut

Sergej Milinkovic Savic
Paolo Bruno/Getty Images

Même s'il a raté son Mondial, le loup serbe reste performant avec les Romains et devient un joueur clé de Simone Inzaghi. L'international serbe fait partie des joueurs que l'on met en premier sur les feuilles de match.

Aujourd'hui, il est considéré comme l'un des meilleurs joueurs du championnat. Ses adversaires sont attentifs et certains le marquent de près afin de limiter son influence sur le terrain. Un poison constant pour l'équipe adverse. En mai 2019, il est d'ailleurs nommé meilleur milieu de terrain d'Italie.

Son style de jeu

Un crack sur le plan technique mais aussi un monstre physique. Sergej Milinkovic-Savic est un joueur moderne qui sait tout faire. Capable de se projeter vers l'avant en étant buteur mais aussi précieux dans la dernière passe, le numéro 21 de la Lazio peut aussi se montrer agressif défensivement en allant harceler l'adversaire pour récupérer le ballon. Solide, il est redoutable dans les airs et maitrise à la perfection le contrôle poitrine.

Le joueur de 25 ans est un numéro 8 qui peut aussi jouer meneur de jeu et numéro 6 pour dépanner. Il s'adapte à tous les systèmes de jeu que ce soit à 2 ou 3 milieux. SMS présente des qualités similaires à celle d'un Paul Pogba avec un profil plus bagarreur que le Français. Un artiste du ballon rond mais qui pense avant tout au collectif. Un Zlatan Ibrahimovic de l'entre-jeu selon Fabio Capello.

Un départ probable cet été, le PSG en pole

Le cycle du Serbe à Rome semble arriver à son terme. Le Romain a bien progressé depuis son arrivée au club en 2015 et un départ au prochain mercato est plus que probable mais pas obligatoire pour le joueur. De nombreux clubs voudraient l'avoir, en particulier le Paris Saint-Germain. Le club de la capitale le vise depuis plusieurs mois et en aurait fait sa priorité pour cet été. Son profil collerait bien au style de jeu des Franciliens qui ne disposent pas de ce genre de joueur dans l'effectif.

Un sergent prêt à discipliner l'entrejeu parisien ?