Portrait : Samuel Gigot, le méconnu défenseur du Spartak Moscou proche de l'OL

Jul 24, 2020, 10:10 AM GMT+2
Belgian Jupiler League 17/18
Samuel Gigot aurait donné sa priorité à l'Olympique Lyonnais cet été | Isosport/MB Media/Getty Images
facebooktwitterreddit

En poste au Spartak Moscou depuis 2018, Samuel Gigot aurait fait part de ses envies d'ailleurs à ses dirigeants. Le club russe ouvre la porte.

En quête de renforts défensifs, l'Olympique Lyonnais pourrait jeter prochainement son dévolu sur le défenseur français (26 ans) du Spartak Moscou selon les dernières informations de Sport Express en Russie.

Auteur de quatre buts cette saison avec le club moscovite, l'ancien joueur d'AC Arles-Avignon a discuté de la possibilité d'obtenir un bon de sortie cet été. Pisté par plusieurs clubs européens, le principal intéressé aurait donné sa priorité au club rhodanien. Le Spartak en exige entre 18 et 20 millions d'euros.

Fiche d'identité : Taille, poste, note FIFA 20, Instagram, valeur marchande...

  • Samuel Gigot
  • Nationalité : Français
  • Date de naissance : 12 octobre 1993 (26 ans)
  • Poste : défenseur central
  • Taille : 1,87m
  • Note FIFA 20 : 78 (potentiel 83)
  • Instagram : https://www.instagram.com/mum84/
  • Valeur marchande : 8 M€ (source Transfermarkt)

Son parcours

France Ligue 2 Headshots 2014/15
Samuel Gigot lors de sa première saison en Ligue 2 avec Arles-Avignon | MB Media/Getty Images

Issu d'une famille de sportifs de haut niveau, Samuel Gigot est le frère cadet de Tony Gigot, un joueur de rugby à XIII qui est passé notamment par Avignon avant de s'exporter à l'étranger (évolue aujourd'hui à Toronto).

Natif d'Avignon, il touche ses premiers ballons avec le club de la MJC, connu aujourd'hui sous le nom d'Avignon Football 84 (depuis 2003) avant de quitter le club sept ans plus tard en raison d'un dépôt de bilan.

Passé par l'US Le Pontet, un club basé dans la banlieue d'Avignon, il est détecté lors d'une journée de sélections, lui permettant notamment d'obtenir un aller simple pour parfaire son apprentissage avec l'AC Arles-Avignon.

Rapidement, il démontre des prédispositions physiques et techniques avec les catégories de jeunes et est convoqué avec la réserve du groupe professionnel afin d'officier en Division d'Honneur. En l'espace d'un an, Samuel Gigot s'offre un titre en Coupe de Provence mais également une promotion en CFA 2 (National 3 aujourd'hui). Suffisant pour convaincre les dirigeants de lui faire signer un premier contrat professionnel en 2013.

Ses débuts en pro

FBL-FRA-LCUP-ARLES-AVIGNON-GUINGAMP
Samuel Gigot à la lutte avec un adversaire guingampais lors d'un match de Coupe de la Ligue | ANNE-CHRISTINE POUJOULAT/Getty Images

Récompensé pour ses belles performances, il signe un contrat professionnel en compagnie de Steven Fortes avant de découvrir la dure réalité du plus haut niveau.

Loin d'être en verve sur le pré, il ne prend part qu'à neuf rencontres lors de sa première saison avec l'ACA avant de se faire une place en charnière centrale aux cotés d'un joueur expérimenté et bien connu de la Ligue 1 : Gaël Givet.

Avec un temps de jeu plus conséquent, le jeune défenseur français commence à trouver ses marques, tisse des liens et prend une nouvelle envergure physique en marge de la saison 2014-2015.

Les petites péripéties sportives (relégué sur le banc) lors de l'arrivée du nouvel entraîneur, Victor Zvunka, n'y changeront rien. Samuel Gigot a la cote et va rapidement prendre la direction de la Belgique après avoir inscrit quatre buts en 23 rencontres de Ligue 2.

Découverte de la Jupiler Pro League

Kaa Gent v Club Brugge
Samuel Gigot sous les couleurs de La Gantoise lors d'un match face au Club Brugge | Isosport/MB Media/Getty Images

À l'été 2015, Samuel Gigot s'engage en faveur de KV Courtrai où il paraphe un contrat de trois ans au sein d'une formation armée pour jouer les trouble-fêtes dans la course à la qualification à la Ligue Europa.

Malgré une réputation de joueur violent (13 cartons dont 3 rouges lors de sa seconde saison en Ligue 2), Samuel Gigot est présenté comme un joueur dur sur l'homme, capable aussi bien de se montrer efficace dans les duels défensifs qu'offensifs.

Pleinement intégré à sa nouvelle formation, Samuel Gigot manque cependant le coche d'un avenir européen mais continue de s'illustrer lors de ses deux exercices en D1 belge. Courtisé alors par La Gantoise, il franchit un nouveau cap en acceptant ce nouveau défi sportif alléchant sur le papier. Une seconde expérience en Belgique qui lui ouvre les portes européennes.

2017-2018 : la révélation

Samuel Gigot
Samuel Gigot célébrant un but avec le Spartak Moscou | Epsilon/Getty Images

Titulaire indiscutable lors de l'exercice 2017-2018, Samuel Gigot (deux buts en 45 apparitions) tape dans l’œil du Spartak Moscou qui veut en faire sa nouvelle tête d'affiche en défense.

Recruté contre un chèque de huit millions d'euros, le Français signe un contrat portant sur les quatre prochaines années avec à la clé un salaire bien plus attractif. Convaincu à cette période de pouvoir enfin goûter aux joies de la plus prestigieuse des compétitions européennes, le Spartak échoue à se qualifier pour les barrages de la Ligue des Champions après leur élimination au troisième tour préliminaire face au PAOK Salonique (3-2 / 0-0).

Cette année, le Spartak Moscou pointe à une décevante septième place au classement en Première ligue russe, bien loin des ambitions affichées en début de saison. Avec 33 points de retard sur le Zénith Saint-Pétersbourg, leader du championnat, le club moscovite a connu la victoire à seulement onze reprises en 33 matches. Des statistiques faméliques qui n'encouragent pas à l'optimisme lors des prochaines échéances.

Aujourd'hui, l'heure est à un départ et à 26 ans, Samuel Gigot ambitionne toujours de performer dans son championnat d'origine. Le challenge s'annonce excitant pour ce joueur qui s'apprête à découvrir pour la première fois de sa carrière la Ligue 1.

facebooktwitterreddit