Portrait : Ismaël Bennacer, le Fennec qui a mis l'Europe à ses pieds

Jun 5, 2020, 5:12 PM GMT+2
Ismael Bennacer
Ismaël Bennacer, vainqueur de la CAN 2019 avec l'Algérie. | Visionhaus/Getty Images
facebooktwitterreddit

Pisté par le Paris Saint-Germain et Manchester City, Ismaël Bennacer est au centre des attentions, ces derniers jours. Les cadors européens sont désormais fixés : pour se l'offrir, il faudra dépenser le montant de la clause libératoire, soit 50 millions d'euros. Une somme qui est loin d'être excessive pour le grand talent de l'AC Milan. Mais, comment l'international algérien a-t-il fait pour en arriver-là, en si peu de temps ?

On ne parle que de lui depuis le début de la semaine. Possédant une clause libératoire de 50 millions d'euros, Ismaël Bennacer réveille l'intérêt des plus grands clubs européens, dont le Paris Saint-Germain et Manchester City. Pep Guardiola aurait d'ailleurs contacté le joueur en personne, pour lui affirmer sa volonté de le recruter. Tout est allé très vite, pour le milieu algérien, depuis le début de sa carrière. Cela avait d'ailleurs commencé du côté d'Arles-Avignon.

Recruté par Arsenal à 18 ans

Natif d'Arles, Ismaël Bennacer va avoir la chance d'évoluer au sein des équipes de jeunes du club de sa ville natal. Il rentre d'ailleurs dans le centre de formation, alors qu'il est à peine âgé de 7 ans. Tout juste majeur, le milieu de terrain dispute ses premières minutes avec l'équipe professionnelle. Il ne suffit alors que de six rencontres de Ligue 2 pour taper dans l’œil des cadors anglais.

Manchester City et Arsenal se livrent alors une lutte sans merci pour s'attacher ses services. Finalement, Ismaël Bennacer choisit de rejoindre les Gunners, au mois de juillet 2015, pour un montant de 300.000 euros. Évoluant alors majoritairement avec l'équipe U23, Ismaël Bennacer ne parvient pas à se faire une place de renom au sein du club londonien.

D'abord prêté à Tours pour six mois, Arsenal décide de le vendre pour 1 million d'euros, à Empoli en août 2017. Avec une seule rencontre disputée avec l'équipe première des Gunners, le joueur alors âgé de 20 ans a besoin d'enchaîner les matches au plus haut niveau.

L'une des grandes révélations de la Serie A

Se retrouvant alors en Serie B, Ismaël Bennacer s'impose rapidement comme l'un des éléments indispensables de sa nouvelle équipe. Évoluant au poste de sentinelle, le milieu de terrain dispose de qualités techniques impressionnantes. Avec son jeu de passe toujours juste, il est capable de casser rapidement les lignes, pour lancer les offensives de son équipe.

Ismael Bennacer
Ismaël Bennacer a explosé avec Empoli. | Gabriele Maltinti/Getty Images

Empoli ne va pas se faire prier pour en profiter. Lors de cet exercice 2017-2018, le club italien remporte la Serie B et accède à l'élite du football italien. On peut alors imaginer que la marche sera trop haute pour le natif d'Arles. Et bien pas du tout ! S'il n'empêche pas son équipe de redescendre, il fait partie des révélations de la saison en Serie A.

Il n'en fallait pas plus pour attirer les plus grands clubs européens. L'Olympique Lyonnais est d'ailleurs l'un des premiers à entrer dans la danse durant le mercato 2019, avant que l'AC Milan ne décide aussi de tenter sa chance. Les Rossoneri se mettent d'ailleurs d'accord avec Empoli, avant le début de la Coupe d'Afrique des Nations. Un rêve éveillé comme il l'a confié, lors d'un entretient pour le Buteur :

""Le Milan AC est un club qui fait rêver tout footballeur pas uniquement moi. Beaucoup de joueurs, si ce n’est pas la totalité des footballeurs rêvent de jouer dans ce prestigieux club. Aujourd’hui, je ne suis qu’à mes débuts avec le club et j’ai vraiment compris ce que veut dire le Milan AC. C’est tout simplement un club pas comme les autres et un grand club, moi qui vient d’Empoli.""

Ismaêl Bennacer

Une explosion durant la CAN 2019

Heureusement pour l'AC Milan, Empoli n'a pas profité des performances d'Ismaël Bennacer durant la CAN, pour faire augmenter son prix de transfert. Pourtant, le club de Serie B aurait pu, tant ses performances durant la compétition africaine ont interpellé. Né d'un père marocain et une mère algérienne, le milieu de terrain a dû faire un choix pour sa carrière internationale, d'autant plus qu'il avait évolué avec les Bleus durant sa jeunesse.

Il décide finalement de jouer pour l'Algérie, avec qui il connaît sa première sélection en septembre 2016. Pour sa première grande compétition, Ismaël Bennacer va alors se montrer excellent, durant la CAN 2019. Titulaire indiscutable dans l'entrejeu des Fennecs, il contribue grandement au succès des siens dans la compétition.

""Je pense que personne n’a cru que l’Algérie allait être champion d’Afrique. Ce n’est que pendant le tournoi qu’on a cru en nos chances. Nul n’avait misé sur cette équipe. Dans le vif du sujet soit durant le tournoi, on a commencé à y croire. Sur le plan personnel, moi je ne jouais pas trop avant. Figurez-vous qu’en trois ans en sélection, je n’ai pas souvent joué. Je n’ai pas eu beaucoup de chance. Ce n’est que pendant la CAN que j’ai eu cette chance. Le sélectionneur national (Djamel Belmadi, NDLR) m’a fait confiance.""

Ismaël Bennacer

Élu meilleur joueur du tournoi, il s'engage quelques jours plus tard avec l'AC Milan, pour seulement 16 millions d'euros. Les Rossoneri ont flairé le bon coup durant ce mercato estival. Dans un secteur qui manque cruellement de qualité, le club lombard compte beaucoup sur son grand talent.

L'arrivée de Stefano Pioli a fait son bonheur

Pourtant, Ismaël Bennacer n'est pas titularisé d'entrée avec l'AC Milan. Aligné au coup d'envoi pour seulement trois des neuf premières journées de Serie A, il faut attendre l'éviction de Marco Giampaolo, pour Stefano Pioli, pour voir l'explosion du joueur de 22 ans. Le technicien italien en fait alors un titulaire indispensable de son dispositif.

Véritable rampe de lancement des Rossoneri, il fait partie des meilleurs joueurs du club lombard, depuis le début de la saison. S'il doit faire attention à ses multiples fautes, puisqu'il écope de nombreux cartons, il a déjà tout d'un leader. Sur le plan technique, il est d'ailleurs bien au-dessus de la majorité des joueurs présents dans l'effectif de Stefano Pioli. De quoi recevoir les éloges d'un certain Andrea Pirlo :

"« Bennacer est un grand joueur, en Italie, il est l’un des meilleurs joueurs dans son poste.""

Andrea Pirlo

Auteur d'une première saison pleine avec l'AC Milan, on se demande bien où pourra s'arrêter l'international algérien (22 sélections). Alors que les Rossoneri souhaitent le conserver et qu'Ismaël Bennacer semble heureux en Lombardie, rien n'est encore acté, tant il plaît aux cadors européens et qu'il pourrait se laisser convaincre par une première expérience en Ligue des Champions.

Une chose est certaine : son talent semble avoir convaincu quelques écuries de passer à l'action, lors du mercato estival, et on comprend pourquoi !

facebooktwitterreddit