Portrait du sulfureux Mourad Boudjellal, qui souhaite racheter l'Athlético Marseille

FRANCE2017-VOTE-RUGBYU-EN MARCHE-FRA-TOP14-TOULON-LYON
FRANCE2017-VOTE-RUGBYU-EN MARCHE-FRA-TOP14-TOULON-LYON | BORIS HORVAT/Getty Images

Après avoir inscrit son nom dans l'histoire du rugby, Mourad Boudjellal veut s'essayer à un sport beaucoup plus compliqué pour un investisseur, le football. Désireux de racheter le Sporting Club de Toulon, l'ancien propriétaire du RCT a finalement abandonné l'idée face aux difficultés à trouver un accord. Mourad Boudjellal s'apprêterait maintenant à racheter l'Athlético Marseille.

Portrait de celui qui veut s'imposer comme le nouveau grand nom du football français.

Le roi de la BD

Né à Ollioules dans la banlieue toulonnaise, d'un père éboueur et d'une mère gardienne d'immeuble, Mourad Boudjellal s'est rapidement distingué comme un futur homme d'affaire en puissance. Dès l'âge de 15 ans, il créé un petit festival de bande dessinée avant de créer une librairie spécialisée dans la bande dessinée, Bédule, qui reste toujours à l'heure actuelle la plus connue de Toulon. Quelques années plus tard, il réalise son rêve ultime en devenant éditeur dans cette spécialité.

En créant sa société "Soleil" en 1988, Mourad Boudjellal ne pensait certainement pas devenir l'un des hommes les plus puissants de sa région de naissance. Il a alors l'idée géniale de raviver les souvenirs aux anciens et de faire découvrir aux plus jeunes, Rahan, en 1991. Ce qui lui fera vendre plus de 4 millions d'albums à travers le monde. Après avoir fait de même avec d'autres "marques" de renom (Tarzan, Flash Gordon...), il créé définitivement sa richesse en publiant une BD qui deviendra culte pour beaucoup (14 millions de ventes) : Lanfeust de Troy.

Ses premiers pas dans le rugby

Toulon co-president Mourad Boudjellal wa
ERIC ESTRADE/Getty Images

Dans les années 2000, Boudjellal fait peu à peu son entrée dans le plus grand club sportif de la ville, le RCT, en devenant sponsor maillot du club avec sa maison d'édition. C'est en 2006, que le toulonnais de naissance et de cœur décide de racheter le club contre six millions d'euros avec une ambition extrême, en faire le plus grand club de rugby de France voire d'Europe. Pour cela, Boudjellal a une idée claire et innovatrice dans ce sport, recruter une ou deux plus grandes star du rugby chaque année.

Le premier fut Tana Umaga avant Johnny Wilkinson, Bryan Habana, Sonny Bill Williams, Matt Giteau et bien d'autres. Une initiative importante pour le sportif avec des légendes du sport qui marqueront leur passage à Toulon mais aussi une révolution marketing avec un nombre de maillots vendus record, une billetterie pleine, des innovations dans et en dehors du stade. L'arrivée de Boudjellal permettra surtout au RCT de retrouver une renommée même pour les non initiés.

Le RCT sur le toit de l'Europe

RUGBYU-FRA-TOP14-CASTRES-TOULON-FINAL
THOMAS SAMSON/Getty Images


Racheté en deuxième division, le RCT de Mourad Boudjellal remonte en Top 14 deux ans après son arrivée. Dès sa deuxième saison dans l'élite, Toulon termine deuxième du championnat avant de connaitre ses trois premières finales entre 2010 et 2012 (deux en Challenge Européen et une en Top 14), toutes perdues.

En 2013, Boudjellal soulève son premier trophée et pas des moindres puisque le RCT remporte la grande Coupe d'Europe pour la première fois de son histoire. En 2014, le club réalise le premier doublé de l'histoire d'un club français (Top 14 et Coupe d'Europe). En 2015, Toulon domine l'Europe une troisième fois consécutive. Un record dans l'histoire du rugby. Sans titre depuis, Boudjellal laisse un investisseur reprendre l'équipe en 2018 tout en restant président avant de démissionner en février dernier.

Un homme de médias

Rugby Club of Toulouse President Mourad
ERIC ESTRADE/Getty Images

Outre sa capacité à réussir dans la BD et le rugby, Mourad Boudjellal s'est immiscé dans un autre domaine ces dernières années, celui des médias. Déjà très en lumière en tant que propriétaire du RCT, il est sorti peu à peu de ses compétences en devenant chroniqueur à la radio, dans les Grandes Gueules, sur RMC. Habitué des plateaux TV et radios, Boudjellal s'est alors amusé à donner ses conseils voire ses leçons dans le sport, puis dans la vie courante et politique.

Correspondant parfaitement au titre de l'émission dans laquelle il intervient, Boudjellal est ce qu'on appelle "un bon client". Sans langue de bois ni peur des retombées, il va même jusqu'à s'immiscer dans la politique. Lui, homme de gauche, surprend tous ses proches en soutenant officiellement Christian Estrosi lors des régionales de 2016. Un an plus tard il devient partisan de son ami, Emmanuel Macron, et son nouveau parti "En Marche". Beaucoup y voient alors un signe pouvant le mener à plus ou moins court terme dans le politique (maire de Toulon ?).

Le roi de la polémique

RUGBYU-FRA-TOP14-TOULON-BIARRITZ
GERARD JULIEN/Getty Images


Sa réussite dans beaucoup de domaines n'a jamais empêché Mourad Boudjellal de parler librement et parfois un peu trop fort. Avec le RCT, il va plusieurs fois créer la polémique en parlant de "sodomie arbitrale" le soir d'un match perdu, ou en faisant passer des messages subliminaux, ou pas, sur les écrans géants du Stade Mayol. Après avoir brocardé Marine Le Pen, son "coup" le plus marquant reste le portrait de Dominique Strauss-Khan avec la phrase "Bonne Fête à toutes", le jour de la journée de la femme. Un humour grinçant et pas toujours apprécié qui fait de lui un homme peu avare en polémiques.

Une façon surtout pour Mourad Boudjellal de rester dans la lumière et les feux des projecteurs comme le démontre sa sortie sur Karim Benzema : "Si Benzema souhaite devenir un fonds de commerce des recruteurs de Daech, il ne fallait pas s'y prendre autrement " dira-t-il au micro de RMC. Bling-Bling et heureux de montrer sa réussite et sa richesse depuis le début, Boudjellal aime plaire et déplaire.

Un avenir radieux dans le foot ?

Mourad Boudjellal
David Rogers/Getty Images



Sa grande gueule et son incapacité à recevoir des leçons sera-t-elle compatible avec le monde du football ? Rien n'est moins sûr. Après avoir essayé de redonner ses lettres de noblesse au Sporting Toulon, Mourad Boudjellal pourrait racheter l'Athlético Marseille, actuellement détenu entre autres par Souleymane Diawara, Mamadou Niang et... Cyril Hanouna.

Mourad Boudjellal a une idée en tête, il veut réussir dans le monde très fermé du football français pour devenir pourquoi pas le futur Bernard Tapie ou Jean-Michel Aulas. S'il rachète le club des quartiers nord de Marseille, Boudjellal va faire venir des grands noms chez les dirigeants puis chez les joueurs. Monter dans l'élite et s'y pérenniser sera certainement beaucoup plus difficile que dans le rugby encore plus dans l'ombre du grand frère, l'Olympique de Marseille.