Pierre Ménès s'attaque aux compétences de Mourad Boudjellal

Jul 21, 2020, 2:21 PM GMT+2
Pierre Menes
Pierre Ménès doute fortement de la viabilité du projet de rachat de l'OM | Xavier Laine/Getty Images
facebooktwitterreddit

Le sulfureux consultant de la chaîne cryptée doute fortement de la viabilité du projet de rachat de l'Olympique de Marseille. Mourad Boudjellal en prend pour son grade.

Initié par l'homme d'affaires franco-tunisien Mohamed Ayachi Ajroudi, le projet de rachat de l'Olympique de Marseille déchaîne les passions en France.

Tourné en dérision par certains observateurs en référence à son manque de liquidités, Mourad Boudjellal avait pris la défense de son partenaire sur les réseaux sociaux en postant une photo équivoque et tout en humour de la réelle capacité financière du potentiel repreneur.

Désormais, c'est au tour de Pierre Ménès de s'offusquer de cette "campagne de communication" dont le seul objectif est de s'offrir une bonne publicité à "peu de frais".

Pierre Ménès tacle les potentiels repreneurs de l'OM

Sur son blog, la langue toujours bien pendue, Pierre Ménès a égratigné dans un premier temps Mohamed Ajroudi en dénonçant "un bordel" qui devient une "habitude à Marseille", tout en rappelant l'épisode "Kachkar".

Et si il a "beaucoup de mal à imaginer que des gens qui ont autant d'argent dévoilent leurs cartes comme ça dans les médias", le consultant français ne supporte pas cette "campagne de communication à peu de frais."

""Un petit peu comme Toulon qui bénéficie de la lumière faite par Mourad Boudjellal. Et puis Boudjellal, il est bien gentil, mais qu'est-ce qu'il y connaît au foot ?""

Pierre Ménès

Une petite pique virulente agrémentée d'une comparaison cinglante pour appuyer un peu plus cette sentence irrévocable.

""Ce n'est pas parce qu'il a réussi dans le rugby qu'il va réussir dans le foot. Ça n'a rien à voir, même si je veux bien reconnaître que ça va se jouer sur un terrain avec du gazon.""

Avant de remettre une dernière couche : "ce n'est pas le même sport, pas les mêmes investissements, ça n'a rien à voir."

facebooktwitterreddit