Olympique de Marseille

Pablo Longoria dresse les grandes lignes du prochain mercato de l'OM

Alexis Goudlijian
Le président de l'OM, Pablo Longoria, a déjà posé les bases pour le prochain mercato d'été.
Le président de l'OM, Pablo Longoria, a déjà posé les bases pour le prochain mercato d'été. / NICOLAS TUCAT/GettyImages
facebooktwitterreddit

Interrogé par le journal La Provence ce vendredi, le président de l'Olympique de Marseille, Pablo Longoria, a annoncé la couleur concernant le prochain mercato estival. Le dirigeant s'attend à une période animée.


Du côté de l'Olympique de Marseille, le mercato estival 2022 s'annonce déjà très incertain. Encore sous la menace d'une interdiction de recrutement (dans le dossier Pape Gueye), le club phocéen avance aussi avec des moyens resserrés et verra certainement ses liquidités dépendre d'une qualification pour la prochaine Ligue des Champions.

Dans les colonnes du journal La Provence ce vendredi, le président olympien Pablo Longoria a fait un premier point. En évoquant sans retenue de nombreux dossiers. Le dirigeant pose les bases.

Kamara, Longoria ne lâche rien

Sans surprise, Longoria glisse un dossier en haut de sa liste de priorités : celui du milieu défensif Boubacar Kamara, en fin de contrat en juin et visiblement bien parti pour quitter son club formateur gratuitement.

«Ça dépend beaucoup de la prolongation de Kamara. On aura un manque numérique au poste de milieu défensif. Le marché dépendra aussi des possibilités de ventes qui s'offrent à nous. Dans les postes offensifs, on devra prendre une décision au sujet d'Amine Harit. Il est en prêt, à nous de savoir si on continue avec lui ou si on se positionne sur un autre joueur», a prévenu le patron de l'OM.

Pour Kamara, l'Ibère ne perd pas espoir. «J'assume mes responsabilités, ça fait un an et demi que je suis ici. Perdre un joueur en fin de contrat, surtout l'un de tes meilleurs et l'une des meilleures valeurs de l'effectif , est toujours un échec. Je crois dans les anciennes valeurs du football, à l'attachement. Ces dernières semaines, on travaillait encore pour trouver une solution. Je suis confiant. Dans la vie, je suis optimiste. Jusqu'au dernier moment, jusqu'à ce que j'aie un non définitif, j'y croirai. Je ne renonce jamais», martèle-t-il.

Les cas Milik et Saliba

Au cours du même entretien, Longoria a évoqué la situation de son attaquant phare Arkadiusz Milik, qui appartiendra définitivement aux Olympiens cet été. Dans ce dossier, le président marseillais ne met pas la pression à son entraîneur Jorge Sampaoli, sans craindre pour autant que le Polonais demande un départ.

«Il a un contrat, il sait son statut et le respect que le club a pour lui. Les situations changent. Un remplaçant devient titulaire la semaine suivante. C'est la vie du sportif. Personne ne peut lui garantir une position de titulaire». souligne l'homme fort de l'OM. Et puis, le dirigeant a évoqué l'avenir de William Saliba, prêté sans option d'achat par Arsenal et dont l'avenir s'annonce loin de l'OM.

«C'est une question à trois. Pour le club propriétaire du joueur, Arsenal, le joueur et l'OM. Il faut voir nos possibilités. Il est très bien ici, on est très satisfaits de ses performances. William est l'un des meilleurs jeunes défenseurs que j'ai vus dans ma carrière. Après, tout dépend des trois parties. C'est une vraie question de valeur, de marché. Mais on a des relations extraordinaires avec Arsenal», a rappelé Longoria. Des précisions bienvenues.

facebooktwitterreddit