Olympique de Marseille

OM - Strasbourg (4-0) : Les notes de la victoire historique qui offre la Ligue des champions à Marseille

Olivier Halloua
L'OM a fait le taf au Véodrome.
L'OM a fait le taf au Véodrome. / SYLVAIN THOMAS/GettyImages
facebooktwitterreddit

L'Olympique de Marseille a remporté son sommet face au RC Strasbourg (2-0). L'OM a été récompensé de sa belle entame. Malgré quelques vendanges, les Phocéens ont su ouvrir le score. Gerson a éliminé puis fusillé Matz Sels dans un Vélodrome en feu. Strasbourg n'a pas réussi à bousculer un bloc défensif bien en place malgré l'absence de William Saliba. En seconde période, Kévin Gameiro a encore manqué le cadre à bout portant. Les Marseillais ont sanctionné une équipe maladroite.

Cengiz Ünder a conclu un beau contre afin de faire le break. Marseille a fait le dos rond afin de gérer une belle avance. Gerson en a remis une couche en fin de rencontre. Cédric Bakambu a réussi à offrir un quatrième aux siens. Le destin était déjà en marche. Lens a égalisé contre Monaco, l'OM verra la Ligue des champions la saison prochaine.


1. Steve Mandanda - 6/10

UEFA Europa Conference League semi-final"Olympique de Marseille v Feyenoord Rotterdam"
Steve Mandanda / ANP/GettyImages

Grosse erreur de décision pour Steve Mandanda à la 23ème minute. Il a décidé de ne pas sortir et laissé Rongier en difficulté. Le capitaine de l'OM a failli laisser Kévin Gameiro marquer de volée. Aucune grosse parade à faire puisque que Strasbourg a toujours manqué le cadre de près.

2. Valentin Rongier - 7/10

Valentin Rongier
Valentin Rongier / John Berry/GettyImages

Une seule petite erreur pour Valentin Rongier. Le milieu hybride a laissé partir une fois son vis-à-vis dans le dos. Or, Mandanda ne l'a pas soutenu. Belle présence au cœur du jeu comme sur l'aile droite. Un joueur qui s'est encore démarqué par son intelligence tactique. Un compensateur permanent.

Sa frappe a offert le but à Bakambu.

3. Boubacar Kamara - 7/10

Boubacar Kamara
Boubacar Kamara / ANP/GettyImages

Boubacar Kamara a encore rempli deux rôles à la perfection : un coup en défense centrale pour aider le "DCC" et un autre dans l'entrejeu afin de soutenir les offensives. Aucune erreur, aucun espace laissé à Ludovic Ajorque ou Kévin Gameiro. Un joueur intelligent et précieux qui a peut-être vécu sa dernière au Vélodrome.

4. Duje Caleta-Car - 6/10

Duje Caleta-Car
Duje Caleta-Car / John Berry/GettyImages

Duje Caleta-Car a a failli ouvrir le score sur une belle tête. Malheureusement, l'international croate a encaissé un carton jaune pour une grosse faute. Sur le nouveau raté de Gameiro, il est encore loin de lui et semblait perdu. Encore une tête non cadrée de peu pour lui en seconde période. Une belle domination aérienne.

5. Luan Peres - 6/10

Luan Peres
Luan Peres / Chris Ricco/GettyImages

Première période propre de Luan Peres. Aucune erreur ni vraie plus-value à l'équipe. Le roc brésilien a même compensé les montées incessantes de Cengiz Ünder. Sur l'action de Gameiro en début de seconde période, il se laisse déborder facilement. Pas de conséquences pour lui.

6. Pape Gueye - 6/10

Pape Gueye
Pape Gueye / ANP/GettyImages

Pape Gueye a réalisé l'une des plus belles première périodes à l'OM. L'international sénégalais a su faire ce qu'il fallait pour récupérer et distribuer. Dans le duel athlétique, personne n'a su rivaliser avec lui tout au long de la rencontre.

7. Mattéo Guendouzi - 6/10

Mattéo Guendouzi
Mattéo Guendouzi / John Berry/GettyImages

Mattéo Guendouzi a tout réussi en première période. L'international français a apporté de la présence dans les deux surfaces. Une belle orientation de jeu et peu de déchets. Par deux fois, il a failli tromper Sels des vingt mètres. Des frappes parfaites à ras de terre. Son pressing a permis encore une belle activité.

8. Gerson - 8/10

Gerson Santos da Silva
Gerson / John Berry/GettyImages

L'artiste brésilien a encore porté l'OM. Gerson a ouvert le score sur un enchainement dribble et but dont il a le secret. Tout le long de la rencontre, l'Auriverde a récupéré des fautes ou tenté quelques accélérations. Un poison permanent pour Strasbourg.

Gerson a encore soulevé les foules sur une belle frappe à l'entrée de surface en fin de match.

9. Cengiz Ünder - 7/10

Cengiz Ünder
Cengiz Ünder / John Berry/GettyImages

Cengiz Ünder a été remuant mais maladroit. L'international turc a proposé ce centre fuyant pour Gerson. Or, il était mal dosé. Ses centres manquaient souvent de justesse. Pour autant, la patte gauche de l'OM tentait des choses.

Sa pugnacité a été récompensée par son but passée l'heure de jeu. Un but qui a sécurisé le score pour les Phocéens.

10. Arkadiusz Milik - 7/10

Arkadiusz Milik
Arkadiusz Milik / Soccrates Images/GettyImages

Belle lucidité à la sixième minute afin de laisser un ballon en retrait pour Harit. Sur l'ouverture du score de Gerson, l'international polonais a encore bien joué le coup. Une belle remise et un bon appel.

C'est encore Milik qui a eu la finesse de laisser passer la transmission d'Harit dans son dos pour le but d'Ünder. Un match décisif sans utiliser le ballon, c'est fort.

11. Amine Harit - 7/10

Amine Harit
Amine Harit / John Berry/GettyImages

D'entrée de jeu, Amine Harit a manqué une grosse occasion. Une frappe au point de penalty qui termine sur le poteau. Hormis quelques dribbles chaloupés, il avait quelques peu disparu de la circulation. Passé l'heure de jeu, Harit a failli marquer sur une frappe contrée puis offert le but du break d'Ünder.

facebooktwitterreddit