Ligue 1

OM : Raymond Domenech et Thierry Laurey taclent Pablo Longoria

Alexis Goudlijian
Raymond Domenech a passé trois mois sur le banc du FC Nantes...
Raymond Domenech a passé trois mois sur le banc du FC Nantes... / John Berry/Getty Images
facebooktwitterreddit

Suite au match nul entre l'OM et Strasbourg (1-1), l'entraîneur alsacien Thierry Laurey et Raymond Domenech s'en sont donnés à cœur joie pour dézinguer le président marseillais, Pablo Longoria, qui avait récemment pointé du doigt la formation française en matière de recherche de jeu.


Au terme d'un match décevant et fermé, l'Olympique de Marseille et le RC Strasbourg (1-1) ont dû se contenter d'un nul vendredi en Ligue 1. Face à un bloc très bas et une défense verrouillée, les Olympiens sont même passé près de la correctionnelle, après avoir encaissé le premier but.

Mais ils ont finalement trouvé la faille en fin de partie, pour éviter le pire. Une très mauvaise opération sur le plan comptable pour des Marseillais en grande difficulté, face à une équipe principalement venue pour défendre.

Forcément, devant un tel match, de nombreux observateurs critiqueront la comportement de Strasbourg, qui a parfois présenté une ligne de sept joueurs en défense.

Laurey et Domenech se régalent

Mais d'autres se réjouissent du plan de jeu strasbourgeois, à commencer par l'entraîneur alsacien Thierry Laurey, qui a profité du résultat pour tacler le président olympien Pablo Longoria, auteur d'une critique récemment pour déplorer l'absence de développement et de recherche de jeu dans la formation française.

"Pour un entraîneur français, ce n’est pas trop mal. Si j’ai cinq minutes je vais aller le voir pour lui proposer mon projet. On va voir", a souligné le coach strasbourgeois après la rencontre au micro de Canal+. Un tacle subtil qu'a forcément dû apprécier Raymond Domenech. L'ancien coach de Nantes y a été de son tweet, plus direct.

"L’OM accroché au Vélodrome par une équipe strasbourgeoise avec un vrai concept collectif, n’en déplaise à monsieur Longoria. Bravo à Thierry Laurey", a de son côté noté l'ancien sélectionneur de l'équipe de France. Mais si les deux hommes jubilent, pas sûr qu'en matière de jeu, la performance du RCSA vendredi soit un réel exemple...

facebooktwitterreddit