Ligue 1

OM - Lorient (4-1) : les notes du récital des Marseillais face aux Merlus

Olivier Halloua
Boubacar Kamara, buteur avec l'OM ce soir.
Boubacar Kamara, buteur avec l'OM ce soir. / NICOLAS TUCAT/GettyImages
facebooktwitterreddit

L'Olympique de Marseille se sort d'un mauvais pas (4-1). Menés d'entrés de jeu après un penalty d'Arnaud Laurienté, les hommes de Jorge Sampaoli se relancent grâce à Boubacar Kamara puis la magie de Dimitri Payet opère. Un caviar pour Mattéo Guendouzi sur corner et un autre pour Arkadiusz Milik, l'OM se retrouve sur le podium. En fin de match, le deuxième buteur enfonce le clou sur un exploit individuel. Ce large succès leur permet de profiter des faux-pas de Nice et Lens et mettre fin à une série de quatre matchs sans succès. Voici les notes des Phocéens dans ce Vélodrome en feu !


Les notes des Marseillais

1. Pau Lopez - 6,5/10

Pau Lopez
Pau Lopez avec l'OM. / John Berry/GettyImages

Bien sollicité ce soir, Lopez remplit son rôle. Des arrêts de classe face à Diarra par deux fois et même Laurienté alors qu'il était hors-jeu. Même dans le temps additionnel, le portier espagnol repousse le coup-franc de Grbic puis la deuxième lame venue à sa rencontre. Sur le penalty, peu de choses à lui reprocher. Sa relance au pied apparaît plus utile au collectif de Sampaoli ce soir. Une première rencontre référence qui doit en appeler d'autres.

2. William Saliba - 6/10

William Saliba
William Saliba encore titulaire. / Aurelien Meunier/GettyImages

Une seule vraie erreur qui aurait pu s'avérer fatale. Son placement hasardeux deux mètres derrière ses coéquipiers laisse Diarra en position licite pour affronter Lopez. Sinon, son aile n'a subi que peu d'assauts et sa relance reste la plus propre des trois. Lui n'a besoin que d'un coup d'œil afin de trouver ses coéquipiers. Dans la continuité de ses dernières sorties avec Marseille.

3. Duje Caleta-Car - 5/10

Duje Caleta-Car
Duje Caleta-Car, décevant ce soir. / Eurasia Sport Images/GettyImages

Que de déchets à la relance... Six ou sept touches pour choisir des options latérales pourtant évidentes. Caleta-Car manque de confiance, sauf dans le domaine aérien. Face à de petits gabarits, l'international Croate impose son physique. Il n'a pas réussi à se mettre totalement en valeur comparé au rendement habituel de Leonardo Balerdi.

4. Luan Peres - 4/10

Luan Peres
Luan Peres qui a offert un penalty à Lorient ce soir. / John Berry/GettyImages

Difficile de lui trouver encore des excuses... Ce soir, le danger provient de son côté. Son intervention ratée offre le penalty à Lorient sur un plateau. Même sur plusieurs accélérations de Diarra, il manque de justesse dans son placement. En général, le défenseur brésilien laisse beaucoup trop d'espace à son vis-à-vis. Dans ses transmissions, l'ancien roc de Santos laisse Rongier ou Kamara en difficulté. A sa décharge, il est peu aidé par le repli quasi inexistant de De La Fuente.

5. Valentin Rongier - 6/10

Valentin Rongier avec l'OM.
Valentin Rongier, toujours aussi combatif. / Anadolu Agency/GettyImages

Combatif, Rongier s'offre une nouvelle belle performance. Son ce poste hybride, il trouve le moyen d'assurer son repli et se transformer ses ballons offensifs. Plusieurs de ses ouvertures permettent de beaux mouvements notamment pour Konrad en deuxième période. Tout est rigoureux dans cette performance de l'ancien Nantais.

6. Mattéo Guendouzi - 8/10

Matteo Guendouzi
Mattéo Guendouzi, le roc de l'entrejeu marseillais. / Catherine Steenkeste/GettyImages

Encore dans tous les bons coups, Guendouzi distribue un caviar et marque le second but d'une sublime tête. L'ancien Lorientais fête ses retrouvailles avec son club formateur de la meilleure des manières. De plus, son hyperactivité contribue à la belle réaction marseillaise après l'ouverture du score adverse. En fin de match, son rush solitaire permet de transformer une nouvelle situation pour l'OM. Impliqué sur trois buts. Monstre.

7. Boubacar Kamara - 6/10

Boubacar Kamara
Boubacar Kamara buteur ce soir. / NICOLAS TUCAT/GettyImages

Un premier but cette saison un peu chanceux. Il s'en sort bien puisque ses deux frappes sur cette même action manquent de précision. Ensuite, Kamara réussit son récital défensif avec moins de présence qu'à son habitude. Plusieurs fois, nous l'observons statique, à l'arrêt sans doute émoussé. Hormis cet aspect physique, une performance de haut vol comme souvent pour "Bouba".

8. Pol Lirola - 4/10

Pol Lirola
Pol Lirola encore perdu ce soir. / Catherine Steenkeste/GettyImages

La différence avec le prochain noté réside dans sa détermination défensive plus assurée. Sinon, même constat. Une volonté de bien faire certes, mais aucun de ses centres ne glisse dans l'air du Vélodrome jusqu'à la tête de Milik. Ses pertes de balle demeurent nombreuses et son apport en déclin au fur-et-à-mesure des minutes qui s'égrainent. L'aile droite n'apporte que trop peu de satisfaction ce soir.

9. Konrad de La Fuente - 3,5/10

Konrad De La Fuente
Konrad de La Fuente peine à se faire une place. / John Berry/GettyImages

On frôle la disasterclass totale. Konrad tente et c'est tout à son honneur. Mais, force est de constater que la quasi intégralité de ses grigris ne mène à rien. Le peu de ballons échangés avec Payet terminent en touche. Deux situations trouvent preneur avec des échanges dans les petits périmètres seulement. Dans le repli, son absence pousse Peres à de multiples erreurs. Une activité portée vers l'avant sans résultats.

10. Dimitri Payet - 8/10

Dimitri Payet
Dimitri Payet toujours aussi brillant. / Catherine Steenkeste/GettyImages

Que dire ? Il existe un OM avec Payet et sans lui. Des fulgurances techniques toujours dans le sens du jeu embrasent le Vélodrome. Payet offre le premier but avec sa feinte fantasque et distribue deux passes décisives à Guendouzi et Milik. Il s'arrache encore pour donner le ballon final à Guendouzi. Sa vision du jeu fait toute la différence et pour un joueur de 34 ans, quel volume du début à la fin. Un magicien dans son jardin.

11. Arkadiusz Milik - 6/10

Arkadiusz Milik
Arkadiusz Milik pas bien servi ce soir. / John Berry/GettyImages

Quelques prises de balle mal soignées et un jeu de la tête manqué par moments comme points négatifs. Quelle soirée frustrante jusqu'à la 87ème minute ! Beaucoup d'appels perçants mais peu servi. Payet décide enfin de lui offrir un bonbon transformé évidemment par le buteur polonais sur contre. Un retour dans le onze titulaire et une réalisation qui le remet dans le droit chemin.

facebooktwitterreddit