Olympique de Marseille

OM : Les moments forts de la conférence de presse de Pablo Longoria

Par Kevin Massampu
Pablo Longoria s'est confié sur le mercato de l'OM.
Pablo Longoria s'est confié sur le mercato de l'OM. / NICOLAS TUCAT/GettyImages
facebooktwitterreddit

Au lendemain de la fermeture du marché des transferts, Pablo Longoria s'est exprimé en conférence de presse. Le président de l'Olympique de Marseille souhaitait expliquer auprès des supporters, les décisions prises durant ce mercato.

Les moments forts de la conférence de presse de Pablo Longoria

Le mercato

- Pablo Longoria : "On voulait faire un effectif à 22 joueurs. On voulait 2 joueurs par position. Ce n'est pas le cas aujourd'hui, parce qu'on a 5 défenseurs centraux, mais Kolasinac nous a donné satisfaction en central et sur le côté. Il va y avoir beaucoup de matchs. On va avoir besoin de tout le monde."

Le changement de mentalité

- Pablo Longoria : "On a changé de coach et de mentalité. On s'est donc penché sur les joueurs. Même si tu gagnes, tu dois changer, renouveler, et encore plus quand tu changes de coach pour changer de football. On doit améliorer l'effectif, mais aussi avoir un équilibre économique. On considère qu'on est maintenant dans une situation économique positive. Je suis content de dire ça, car c'est un message que je veux faire passer. On a cherché avec nos moyens d'améliorer l'effectif."

Les profils des nouveaux joueurs

- Pablo Longoria : "Ce n'est pas seulement une question de technique, mais surtout de mental. Je crois qu'on a pris des joueurs mentalement plus forts. Quand on achète un joueur, on n'achète pas uniquement un joueur technique, mais aussi un mental, comment il s'adapte dans un groupe. Nous sommes très contents de cette transformation et du mercato qu'on a fait."

La masse salariale du club

- Pablo Longoria : "La masse salariale comprend les charges, le coût opérationnel du club, ça doit donc arriver entre 60 et 70% des revenus du club. C'est normal que 70% des revenus du club soient destinés au sportif. D'après nos calculs hier soir, on est à 69%, on est un peu haut, mais dans le bon ratio. Si nous prenons la masse salariale du club, il y a une forte amélioration. Il y a aussi des salaires de l'année dernière qui sont imputés cette année et les primes de Ligue des champions."

Les amendes sur le fair-play financier

- Pablo Longoria : "On nous a demandé une confidentialité totale. Aujourd'hui, ils ont communiqué sur les différentes sanctions. C'est lié aux trois derniers exercices économiques. On est rentré en négociations avec l'UEFA et on est sûr qu'on sera capable de pouvoir avoir cette somme d'ici aux trois prochaines saisons et on est content de la confiance que l'UEFA nous a donné."

La formation

- Pablo Longoria : "On a fait venir Marc Otero. On considère que nous avons un des meilleurs formateurs en Europe. Mais notre problème est que nous n'avons pas de joueurs qui viennent du centre de formation. Notre projet n'est pas la N3 ou la Youth League, c'est la formation. Voir Wesley Fofana, qui vient de Marseille et qui n'a jamais joué à l'OM et qui est transféré à Chelsea pour 80 millions d'euros, ça me fait réfléchir. Notre ambition est d'avoir un grand nombre de joueurs formés ici et qui jouent en équipe première."

Le départ d'Arkadiusz Milik

- Pablo Longoria : "C'est une question de profil, pas de niveau. On a cherché à s'adapter à la nécessité du coach et s'adapter à un style de jeu que cherche à mettre en place Igor Tudor, avec lequel nous sommes très contents. On considère que les salaires les plus importants doivent être les joueurs les plus importants. C'est important pour le vestiaire."

Le dossier Bamba Dieng

- Pablo Longoria : "C'est que c'est un joueur sous contrat avec l'OM. Il y avait des accords entre clubs, mais il n'a pas été acté et il est sous contrat avec l'OM. Il doit donc continuer avec notre effectif. Et après, ce sera au coach de décider s'il le fait jouer ou pas. Mais aujourd'hui, c'est un joueur de l'OM."

- Pablo Longoria : "La seule décision qu'on a prise, c'est plus un seul joueur dans sa dernière année de contrat. Jamais on a pris la décision d'écarter un joueur. Mais, il y a du changement et c'est au coach de faire les choix techniques, chaque match, chaque entraînement. Si ce n'était pas comme ça, ça ne fonctionnerait pas."

- Pablo Longoria : "Concernant la visite médicale, il y a des visions médicales différentes. Nice considère une chose, nous considérons autre chose. Il s'est blessé au tendon, à l'entraînement. C'est la seule blessure. Dans tous les tests médicaux, nos docteurs l'ont considéré apte pour la haute compétition. Les docteurs du Sénégal l'ont aussi considéré apte."

- Pablo Longoria : "Je ne suis pas en colère, mais il y avait un accord. Le joueur voulait y aller, on a trouvé un accord, mais il n'a pas été acté. Après, il y a d'autres marchés ouverts et il peut être recruté comme joker."

Des offres de Premier League pour Gerson

- Pablo Longoria : "Nous avons aussi reçu des offres venues d'Espagne. Des offres également d'Italie pour Guendouzi. Concernant Milik, c'est le prix du marché. On a eu d'autres propositions qu'on a trouvées favorables. On a préféré prêter le au club pour avoir la valeur du marché dans le futur."

L'OM veut retrouver l'ambition de gagner les titres

- Pablo Longoria : "Il est très engagé dans les discussions. Il est content de l'amélioration, du mercato, de ce qu'on a fait comme équipe. Il a l'ambition. Pour moi, l'ambition, ce n'est pas l'argent. On a un propriétaire qui est solide, qui nous soutient. Si l'ambition, c'est mettre chaque année des millions, je ne crois pas à ce type de football. Le football d'aujourd'hui et de l'avenir, c'est ça, je ne crois pas à un football ou un propriétaire arrive pour mettre 200 millions."

Les supporters et les matchs européens

- Pablo Longoria : "C'est un sujet de réflexion et de responsabilité en tant que dirigeant de club. On comprend la ferveur de nos supporters, mais aussi la sécurité. On parlait du match contre Francfort, on sait ce qui s'est passé au Camp Nou la saison dernière."

- Pablo Longoria : "Notre position est claire, on veut toujours que nos supporters soient avec nous. Il y a une corrélation entre les résultats et les matchs où on n'a pas eu nos supporters. On considère que le football est fait pour nos supporters."

Écoutez Top 90, l’émission de 90min dans laquelle on débat foot sous forme de top listes ! Rankings, XI combinés, Frankenplayer, à chaque épisode nos avis pour établir à la fin la liste ultime. Dans ce cinquième épisode avec Davy DiamantQuentin Gesp et Alexis Amsellem,  on va établir notre Top et Flop 3 des recrues du Barça des années 2010 !Cliquez ici pour vous abonner au podcast

facebooktwitterreddit