Olympique de Marseille

OM : Les 5 grandes missions de Sampaoli sur la Canebière

Alexis Goudlijian
Feb 24, 2021, 4:04 PM GMT+1
Jorge Sampaoli va quitter l'Atletico Mineiro.
Jorge Sampaoli va quitter l'Atletico Mineiro. | Pedro Vilela/Getty Images
facebooktwitterreddit

Sauf retournement de situation, Jorge Sampaoli devrait s'installer sur le banc de l'Olympique de Marseille dans les prochains jours. Réputé pour son caractère bouillant, l'Argentin aura un gros travail à accomplir avec le club phocéen. On recense déjà 5 missions principales pour le successeur d'André Villas-Boas.

Redorer le blason de l’OM

Le chantier principal sur le court terme, c’est bien celui-ci. En plein marasme, autant sportif avec une 7e place en Ligue 1, qu’extrasportif en raison de la brouille entre les supporters et le président Jacques-Henri Eyraud, l’Olympique de Marseille attend son messie, celui qui arrivera à remettre le terrain au cœur des discussions. 

Sampaoli est un homme au sang chaud, son dernier match avec l’Atletico Mineiro le caractérise parfaitement. Un tel brasier peut représenter un danger dans un club comme l’OM, mais il peut aussi à force de travail et de caractère remettre l’institution au sommet. Les fans phocéens n’espèrent que cela. 

Donner une identité de jeu aux Phocéens

Sportivement, les Marseillais doivent relever la tête et remonter au classement pour espérer participer à une compétition européenne l’an prochain. Et s’il lui sera difficile d’inculquer ses idées en quelques semaines, Sampaoli aura surtout pour mission de donner, sur un plus long terme, une identité de jeu à l’OM. 

On ne va pas se mentir, la 2e place des Phocéens en Ligue 1 l’an passé a constitué l’arbre qui cachait la forêt, mais cela fait bien longtemps que l’OM joue sans idée, à la seule force du "courage" et de l’"esprit d’équipe".

Depuis le départ de Marcelo Bielsa en 2015, aucun coach n’a réussi à transmettre des concepts de jeu à l’effectif olympien, de Michel à André Villas-Boas, en passant par Franck Passi, puis Rudi Garcia. Et ce malgré une légère embellie en 2017-2018, quand les Marseillais avaient atteint la finale de la Ligue Europa… 

Avec Sampaoli, les choses sont vouées à changer. En effet, l’Argentin est un technicien dit "joueur", qui adore répéter à l’entraînement des schémas offensifs et des chemins de transmission du ballon. Ses expériences au FC Séville et avec le Chili nous l'ont confirmé. Et forcément, le 12e homme phocéen verra et voit déjà en lui du Bielsa.

Relancer Payet

Et au vu des forces en présence dans l’effectif des Ciel et Blanc, il y a fort à parier que le retour du beau jeu passera par un Dimitri Payet retrouvé. Et cela, Sampaoli devrait rapidement s’en rendre compte. Depuis plusieurs années maintenant, l’international français est le seul joueur capable de jouer les chefs d’orchestre et d’organiser le jeu sur la Canebière.

Après avoir bousculé son milieu offensif, qu’il avait ensuite installé en numéro 10 dès l'été 2014, Bielsa avait fait de Payet son joueur numéro un sur le terrain. Sampaoli pourrait imiter son disciple.

Comme il l’a fait avec Nasri à Séville, le futur coach marseillais devrait rapidement offrir un rôle d’indiscutable au Réunionnais. Mais pour cela, il devra avant tout le remettre en selle sur un plan physique. 

Façonner des joueurs à son image

Un projet ambitieux qui ne s’annonce pas facile, tant Payet semble loin de sa forme optimale, entre méforme physique et retour difficile depuis sa contamination à la Covid-19. En tout cas, le projet de Sampaoli ne se limitera pas à retrouver le grand Payet. L’Albiceleste devra en faire de même avec le reste de l’effectif. Et le façonner selon ses principes. 

Le jeu prôné par le futur ex-entraîneur de l’Atletico Mineiro demande des efforts, tant offensifs que défensifs, et cela l’effectif phocéen devra rapidement y adhérer au risque de rendre la situation insoutenable.

Jusqu’au prochain mercato, Sampaoli n’aura d'ailleurs pas d’autre choix que de diriger l’effectif en place, il devra ainsi trouver des lieutenants qui l’accompagneront jusqu’au bout, comme un Bielsa l’avait fait avec Morel ou Romao.

On pense forcément à Benedetto, qui espère retrouver la confiance avec son compatriote, mais aussi à des joueurs comme Alvaro Gonzalez, Jordan Amavi et Florian Thauvin, qui disposent déjà de rôles de cadre au vu de leur expérience. Pour les deux derniers, en fin de contrat en juin, l'arrivée d'un tel entraîneur a de quoi faire réfléchir.

Quant aux jeunes Kamara, Gueye, tous deux excellents cette saison, ou encore Cuisance, en difficulté (mais qui doit convaincre pour rester), l’arrivée de Sampaoli semble également porteuse d’espoir. 

Trouver des renforts à moindre prix

D'autant plus qu'une fois la saison terminée, Sampaoli pourra enfin apporter des retouches à son effectif lors du prochain mercato d'été. Le technicien de 60 ans ne manquera certainement pas d’idées, mais il devra coopérer avec son directeur du football, Pablo Longoria, et surtout composer avec les moyens du bord. Car, au vu du classement actuel, l’OM part sur une saison blanche et semble mal embarqué pour disputer une compétition européenne l’an prochain. 

Hormis donc en cas de rachat du club, ou d’une grosse vente à l’image d’un Kamara ou d’un Caleta-Car, Sampaoli devra donc trouver les renforts à moindre prix qui pourront sublimer son effectif. On pense alors que l’arrivée de joueurs libres ou en prêt sera privilégiée. Malgré tout, le Sud-Américain ne recherchera qu’une chose : la qualité. 

facebooktwitterreddit