Mercato

OM : Les 5 choses à savoir sur Jorge Sampaoli

Valentin Ramos
Jorge Sampaoli avec la sélection argentine.
Jorge Sampaoli avec la sélection argentine. / Gabriel Rossi/Getty Images
facebooktwitterreddit

André Villas-Boas mis à pied et l'OM a déjà trouvé son successeur. Jorge Sampaoli pourrait débarquer dans la cité phocéenne après avoir trouvé un accord de principe. Retour sur les 5 choses à savoir concernant le possible entraîneur de l'OM.


1. Il a remporté la Copa America avec le Chili

Jorge Sampaoli célèbre le titre en 2015 avec son staff.
Jorge Sampaoli célèbre le titre en 2015 avec son staff. / RODRIGO ARANGUA/Getty Images

Outre sa carrière d'entraîneur, Jorge Sampaoli a été à la tête de plusieurs sélections nationales. Son passage au Chili a été la plus probante avec notamment une Copa America remportée en 2015.

Auteur d'un parcours mené sans embûches, les hommes de Jorge Sampaoli arrivent en finale sûrs de leurs forces. Les Chiliens affrontent l'Argentine de Lionel Messi en quête lui aussi d'un premier titre majeur en sélection. Les joueurs chiliens mènent une vraie bataille sur le terrain et Messi est impuissant face aux prises à deux voire à trois qui viennent sur lui.

Le Chili remporte la finale 4 buts à 1 et Sampaoli remporte son seul et unique titre en sélection nationale.

2. Un amoureux de Marcelo Bielsa

Marcelo Bielsa est un exemple pour Sampaoli.
Marcelo Bielsa est un exemple pour Sampaoli. / Pool/Getty Images

Jorge Sampaoli est un véritable aficionado de Marcelo Bielsa. C'est d'ailleurs lui qui est à la tête de la sélection chilienne avant son arrivée en 2013.

"J'en étais arrivé à un point où j'étais devenu Bielsa dépendant."

Jorge Sampaoli

C'est ce qu'avait déclaré l'Argentin en 2014 pour La Nacion. À l'époque sélectionneur du Chili, l'Argentin avait fini par avouer qu'il s'était toujours identifié à Marcelo Bielsa au point de le suivre partout où il allait.

El Loco est celui qui a inspiré le coach argentin dans ses fonctions. Sa tactique, son jeu, la vision qu'il a pour le foot, tout est made in Marcelo Bielsa.

3. Aux premières loges pour la demi-volée de Pavard

Jorge Sampaoli à la Coupe du Monde 2018 en Russie.
Jorge Sampaoli à la Coupe du Monde 2018 en Russie. / ROMAN KRUCHININ/Getty Images

Alors que l'Albiceleste était en mauvaise posture pour se qualifier à la Coupe du Monde 2018, Jorge Sampaoli est arrivé dans le but d'emmener sa nation en Russie.

Après trois matchs nuls consécutifs, le match contre l'Equateur qualifie sur le fil l'Argentine grâce notamment à un triplé de sa star Lionel Messi. Le jeu proposé par les Argentins est assez poussif avec de nombreuses largesses défensives.

L'Albiceleste échouera en huitièmes de finale, battue par les Bleus, futurs champions du Monde (4-3), emmenés par un Mbappe inarrêtable et la demi-volée mythique de Benjamin Pavard.

4. Un entraîneur très exigeant avec ses joueurs

Jorge Sampaoli est toujours derrière ses joueurs.
Jorge Sampaoli est toujours derrière ses joueurs. / Silvio Avila/Getty Images

C'est le type d'entraîneur qui ne vous laissera pas une minute de repos. Lorsqu'on sait que Bielsa est l'une de ses inspirations, on comprend tout de suite qu'il ne sera pas flexible avec ses joueurs.

"Si ça ne fait pas mal, ça ne sert à rien."

Jorge Sampaoli

Son jeu est basé sur la célèbre "grinta" typique en Amérique Latine. La combativité, le fait de se surpasser est un des axes majeurs dans le jeu du technicien argentin. Il veut des joueurs qui se donnent sur le terrain et fassent les efforts les uns pour les autres, quitte parfois à mettre à mal la condition physique de ses protégés.

5. Des choix qui peuvent diviser

Sampaoli aux côtés de Vidal en conférence de presse.
Sampaoli aux côtés de Vidal en conférence de presse. / CLAUDIO REYES/Getty Images

Certains des choix de l'entraîneur argentin ont fait parler dans sa carrière. Souvenez-vous par exemple du cas d'Arturo Vidal en 2015. Alors que le Chili était en course pour aller chercher sa septième Copa America de son histoire, le milieu de terrain est arrêté en état d'ivresse. Ça ne l'a pas empêché de continuer la compétition.

Décision surréaliste quand on connaît le caractère et les décisions fortes prises par Sampaoli. Il a tout simplement décidé de fermer les yeux sur ce coup-là alors que d'autres n'auraient pas été de cet avis.

facebooktwitterreddit