Olympique de Marseille

OM-Galatasaray : Les raisons de la longue interruption

Hubert De Thé
Le Vélodrome a connu une soirée très tendue.
Le Vélodrome a connu une soirée très tendue. / Anadolu Agency/Getty Images
facebooktwitterreddit

L'ambiance promettait d'être bouillante et parfois électrique. La situation a hélas dégénéré à plusieurs reprises durant la rencontre.


Les supporters turcs n'auront une nouvelle fois pas failli à leur réputation de fans parmi les plus chauds d'Europe. Tout avait pourtant bien commencé en début de soirée. Des vidéos partagées sur les réseaux sociaux montraient ainsi des supporters marseillais et stambouliotes chantant à l'unisson ,bras dessus, bras dessous, leur haine commune du PSG.

Le reste de la soirée ne fut hélas pas aussi bon enfant. Une fois dans le stade, la situation entre le Virage Nord du Vélodrome et le parcage visiteur a rapidement dégénéré. Selon l'Equipe, un drapeau grec exhibé dans le Kop phocéen aurait mis le feu au poudre avant même le début de la rencontre.

Des drapeaux arméniens et grecs dans le Kop marseillais

C'est ensuite peu avant la mi-temps que la tension a de nouveau grimpé dans les tribunes. Si les deux camps ne se sont pas directement affrontés au corps à corps, ils ont à défaut échangé quelques lancers de projectiles, dont notamment plusieurs fumigènes. L'arbitre a assez logiquement décidé à ce moment-là d'interrompre le match.

Toujours selon le quotidien sportif, la présence de drapeaux de l'Arménie dans le Virage Nord de l'enceinte phocéenne aurait également contribué à attiser les tensions entre fans marseillais et stambouliotes.

facebooktwitterreddit