Olympique de Marseille

OM - Feyenoord (0-0) : Les notes de l'élimination douloureuse des Phocéens en Conference League

Olivier Halloua
L'OM n'a pas marqué le but recherché.
L'OM n'a pas marqué le but recherché. / ANP/GettyImages
facebooktwitterreddit

L'Olympique de Marseille n'a pas réussi à marquer le but tant recherché au Vélodrome (0-0, 3-2 cum). Le Feyenoord Rotterdam a récupéré le billet pour la finale de Conference League. A la pause, les deux équipes se sont observés. Aucun but ni action notoire à relever. Un seul coup avec la sortie prématurée de Dimitri Payet sur blessure. L'international français semble s'être claqué le mollet dès la demi-heure de jeu tout seul. En deuxième période, quelques mouvements collectifs mais aucun arrêt à faire pour Marciano. Les Néerlandais ont défendu bec et ongles leur qualification. Elimination douloureuse pour les Marseillais...


1. Steve Mandanda - 6/10

Steve Mandanda
Steve Mandanda / BSR Agency/GettyImages

Steve Mandanda n'a eu aucun arrêt à faire en première période. En général, ses relances apportaient une belle plus-value face au pressing adverse. Il aura eu une seule action à compenser dans les dix dernières minutes. Un bel arrêt qui n'a pas enflammé ses coéquipiers...

2. Valentin Rongier - 7/10

Valentin Rongier
Valentin Rongier / ANP/GettyImages

Valentin Rongier a excellé dans la sortie de balle au milieu. En revanche, le piston hybride a parfois transpiré à droite. Dans la première période, l'ancien Nantais a bien contenu l'aile forte de Rotterdam. A la pause, il est passé dans l'axe. Un rendement dingue à la récupération et à l'orientation en permanence. Aucun pause pour lui.

3. William Saliba - 7/10

William Saliba
William Saliba / ANP/GettyImages

Dès le début, William Saliba a mis les points sur les i. De grosses interventions face aux vifs ailiers. Compensation, vitesse et même récupération dans tous les instants. Rien à reprocher dans l'utilisation du ballon ni sur son repli défensif. Le Feyenoord Rotterdam n'a pas été dangereux jusque dans les contres.

4. Boubacar Kamara - 7/10

Boubacar Kamara
Boubacar Kamara / John Berry/GettyImages

Boubacar Kamara a contenu la profondeur assez aisément par son beau placement. Chaque début de flamme est tout de suite éteint par le prodige marseillais. Que ce soit en défense centrale ou milieu défensif, c'était important d'avoir un tel joueur. Aucun duel d'importance perdu et même un tacle génial dans les pieds de l'attaquant néerlandais.

5. Luan Peres - 6/10

Luan Peres
Luan Peres / Eurasia Sport Images/GettyImages

Luan Peres a vécu un match à double tranchant. Première demi-heure stellaire avec de bons retours et aussi une relance précise. Il a même percuté balle au pied. Ensuite, la pression s'est accentué et le roc brésilien a tremblé. En deuxième période, ses retours appuyés ont sauvé l'OM à plusieurs reprises.

6. Gerson - 5/10

Gerson Santos Da Silva
Gerson / RvS.Media/Basile Barbey/GettyImages

En tant que piston gauche, Gerson a d'abord impressionné par ses interventions. Des retours précis et un contre face à Guus Till dans la surface. Offensivement, moins de visibilité forcément. On l'a vu beaucoup plus défenseur qu'attaquant en deuxième période. Dommage ce positionnement si loin des buts adverses.

7. Pape Gueye - 4/10

Pape Gueye
Pape Gueye / ANP/GettyImages

Pape Gueye a récupéré des ballons et des fautes comme à l'accoutumée. Sinon, l'international sénégalais n'a pas vraiment été lumineux dans son utilisation du ballon. Ayant besoin d'un milieu créatif, Jorge Sampaoli l'a sorti dès la mi-temps. En contres, il a encore été maladroit sur ses contrôles de balle ou prises de décisions. Pol Lirola l'a remplacé dès l'entracte (2/10). Un festival de ratés dans tous les sens et de maladresses. Le piston ibérique a été un poids pour l'équipe dans les dernières minutes. Un joueur très agaçant à la longue.

8. Mattéo Guendouzi - 5/10

Mattéo Guendouzi
Mattéo Guendouzi / John Berry/GettyImages

Mattéo Guendouzi a beaucoup couru mais peu existé en première période. Aucune récupération ou ouverture salutaire à saluer. On s'est rappelé de sa belle passe pour Payet ensuite contré. En seconde, l'international français a été omniprésent. De la présence offensive et défensive pour bousculer l'équipe adverse. Dans le dernier quart d'heure, il a manqué de lucidité mais pas de souffle.

9. Amine Harit - 4/10

Amine Harit
Amine Harit / John Berry/GettyImages

Amine Harit a été plutôt maladroit en première période. Des pertes de balle dommageables et un carton jaune récupéré. A la sortie de Payet, c'est lui qui a dû prendre les clés du camion. Entre les lignes, l'international marocain a bien pris ses responsabilités. Dans ses choix, c'était souvent moyen. Sa prise de balle dans la surface à l'heure de jeu l'a empêché d'enchaîner correctement.

10. Bamba Dieng - 3/10

Bamba Dieng
Bamba Dieng / NICOLAS TUCAT/GettyImages

Bamba Dieng a vécu une première période troublante. De la percussion et de la présence sur l'aile. Or, on a encore du mal à le trouver lancer voire même dans la surface de réparation. Il a été vite sorti en deuxième période après avoir encore vendangé des situations de contre. On l'a peu vu transcendant en général.

11. Dimitri Payet - non noté

Dimitri Payet
Dimitri Payet / John Berry/GettyImages

Dans les premières vingt minutes, Dimitri Payet a eu deux occasions. L'international français n'a pas trouvé le cadre de peu. Ensuite, le vice-capitaine a dû laisser sa place sur blessure. Un terrible coup dur. Arkadiusz Milik l'a suppléé pour une bonne activité aérienne. Dans les pieds, difficile de le trouver.

L'international polonais a manqué un contrôle simple dans la surface menant à une occasion de but. Quel dommage. Milik a encore beaucoup vendangé et cela en devient inquiétant (3/10).

facebooktwitterreddit