Ligue 1

OL - OM : Roxana Maracineanu monte au créneau après les incidents

Par Dridi Amichi
Roxana Maracineanu souhaite l'individualisation des sanctions
Roxana Maracineanu souhaite l'individualisation des sanctions / Xavier Laine/GettyImages
facebooktwitterreddit

Roxana Maracineanu, la ministre déléguée chargée des sports, a réagi suite à l'interruption de la rencontre entre l'Olympique Lyonnais et l'Olympique de Marseille. Elle souhaite l'individualisation des sanctions.


Vicitme d'un jet de bouteille, Dimitri Payet a été touché à la tête lors du match opposant l'Olympique Lyonnais et l'Olympique de Marseille en clôture de la quatorzième journée de Ligue 1 ce dimanche soir.

Suite à cela, le match a été interrompu avant d'être définitivement arrêté, après 2 heures de tergiversations. Invitée sur BFM TV ce lundi, Roxana Maracineanu souhaite que "les clubs mettent noir sur blanc ce qu'ils attendent des supporters."

"On ne peut plus se cacher derrière son petit doigt"

"Il faut que chacun se mette à travailler. On ne peut plus se cacher derrière son petit doigt et défendre chacun sa chapelle. Il y a des instances sportives. Il faut que les clubs mettent noir sur blanc ce qu'ils attendent de leurs supporters. Et qu'il y ait les sanctions en conséquence, individuellement pour les clubs et les supporters, qui soient écrites noir sur blanc dans règlement. Ce n'est pas le cas actuellement" a-t-elle déclaré sur BFM TV ce lundi.

Avant d'ajouter : "Le réglèment disciplinaire de la Fédération et donc de la Ligue ne considère pas que le public peut être fautif dans un cas comme celui-ci. Il n’y a pas, aujourd’hui, des sanctions contre les clubs qui puissent être prises au cas où des supporters malveillants sont mis en cause dans un match comme celui-là. Il faut que l’arbitre sache quoi faire. Hier tout le monde aurait dû être d'accord pour arrêter le match immédiatement."

La ministre déléguée chargée des sports avait déjà réagi sur Twitter hier soir. "Ce qui s'est passé à Lyon est inadmissible. Je pense d'abord au joueur agressé. Dimitri Payet a mon soutien total. Il faut des sanctions et une prise de conscience générale, immédiate et radicale de tous les acteurs du football. On ne peut pas laisser des joueurs se faire agresser ainsi. De tels actes doivent entraîner a minima l'arrêt automatique des matchs" , a-t-elle écrit sur son compte twitter.

facebooktwitterreddit