Ligue 1

OL - OM : La préfecture remet en question la version de l'arbitre et de la LFP

Par Dridi Amichi
Le préfet a donné sa version
Le préfet a donné sa version / PHILIPPE DESMAZES/GettyImages
facebooktwitterreddit

Suite à un jet de bouteille sur la tête de Dimitri Payet, le match entre l'Olympique Lyonnais et l'Olympique de Marseille a été interrompu avant d'ëtre arrêté définitivement, après plus de deux heures de tergiversations. Mis en cause par la LFP, le préfet a décidé de donner sa propre version des faits.


Suite à l'agression dont a été victime Dimitri Payet, une question s'est posée durant les deux heures de discussions : Faut-il reprendre le match ? Alors que le speaker du club rhodanien a indiqué que la rencontre allait reprendre, le match n'a finalement jamais repris. Que s'est-il passé?

En plein imbroglio, la Ligue de Football Professionnel a pointé du doigt le préfet dans un communiqué. "La LFP regrette dans ces conditions la décision de reprise de la rencontre Olympique Lyonnais - Olympique de Marseille par le préfet de région comme c'était le cas pour AS Saint Étienne - Angers SCO."

Invité à s'exprimer, l'arbitre de la rencontre Ruddy Buquet a dévoilé les coulisses de cette décision. "On aurait aimé que ça se passe autrement, ma décision a toujours été de ne pas reprendre le match. Il y avait des considérations autres à prendre en compte. Pour des raisons sportives évidentes, j'ai décidé de ne pas reprendre la partie. Il y a le terrain et il y a l'extra-sportif mais la décision in fine m'est revenue et je l'ai prise."

"On avait fait une première annonce au micro, on se doit de protéger les acteurs du jeu, nous sommes les premiers garants de la sécurité, j'ai donc décidé de rentrer aux vestiaires. Il faut aussi prendre en compte des paramètres extérieurs, le stade est plein, l'évacuation des joueurs est également un élément important en termes de sécurité. On aurait aimé venir parler dans d'autres conditions, le monde du football et du sport en général attendent d'autres actes", a déclaré Ruddy Buquet au micro d'Amazon Prime.

Suite à cela, et au flou autour de ce qu'il s'est passé lors des deux heures de discussions entre tous les acteurs, le Préfet de la région Auvergne - Rhône-Alpes et du Rhône a réagi sur Twitter pour donner sa version des faits.

Le préfet contredit la Ligue et l'arbitre

En trois tweets, le préfet contrdedit la version de la Ligue. "Mise au point concernant le match OL -OM :1. Suite à l’incident, une réunion de crise est organisée , en présence des arbitres, du préfet, de la vice-Procureure, du DDSP et des présidents des deux clubs. L’arbitre décide de reprendre le match", indique le préfet.

Avant d'ajouter : "Près d’1heure après, la LFP se défausse et publie un communiqué disant que la décision de reprise émanait du préfet du Rhône. FAUX. Cette décision a été prise par l’arbitre en présence des autorités et des présidents de club."

Et de conclure : "L’arbitre invite ensuite les autorités et les présidents de clubs dans son vestiaire pour dire qu’il change d’avis et qu’il stoppe la rencontre."

facebooktwitterreddit