Ligue 1

OL - OGC Nice (2-3) : Les 5 leçons à retenir de la cruelle défaite lyonnaise

Alexandre Roux
Memphis Depay n'a pu mener son équipe en Ligue des Champions pour sa dernière.
Memphis Depay n'a pu mener son équipe en Ligue des Champions pour sa dernière. / JEFF PACHOUD/Getty Images
facebooktwitterreddit

L'Olympique Lyonnais n'a pas réussi à vaincre l'OGC Nice (2-3), ce dimanche, sur sa pelouse du Groupama Stadium, pour le compte de la 38e journée de Ligue 1. Une prestation décevante des Gones, face à des Niçois qui ne se sont jamais énervés et qui privent donc leur adversaire du soir d'un podium au championnat...


1. L'OL a failli à sa tâche

FBL-FRA-LIGUE1-LYON-NICE
Il fallait à tout prix gagner côté Lyon, mais le nul n'a même pas été arraché... / JEFF PACHOUD/Getty Images

Pour maximiser ses chances de terminer sur le podium de la Ligue 1 cette saison, les Lyonnais devaient l'emporter lors de cette 38e journée. Et ils n'en ont pas été capables.

Après un premier quart d'heure animé, ils ont ouvert le score (Toko-Ekambi, 14'), puis se sont faits rejoindre à la demi-heure de jeu (Dolberg, 27").

Dominateur jusqu'à la pause, ils ont réussi à marquer dans cette période (Toko-Ekambi, 40'), mais au retour des vestiaires, les Niçois ont à nouveau égalisé (Kamara, 50'). Un jeu du chat et de la souris qui s'est inversé à l'heure de jeu, puisque Nice a pris l'avantage (Saliba, 57') au score... et ne l'ont plus jamais lâché.

2. Nice n'a pas été inquiété

FBL-FRA-LIGUE1-LYON-NICE
Sans pression, le collectif niçois a mis à l'amende les individualités lyonnaises ce dimanche. / JEFF PACHOUD/Getty Images

Et ce qui est frustrant pour les fans de l'OL, c'est que la fin de match a été à l'avantage des Niçois. Tranquillement, les Azuréens ont pu maintenir leur plan de jeu, à savoir relancer très, très bas, ne pas paniquer, puisqu'en face, aucune pression n'a été mise.

Le pressing rhodanien a été désastreux. Les joueurs y allaient les uns après les autres. Maxence Caqueret restait trois mètres derrière son vis-à-vis. Maxwell Cornet n'empêchait ni son adversaire de contrôler, de se retourner, ou de trouver une passe. Bref, une attitude très dérangeante alors qu'une qualification en Ligue des Champions était en jeu.

3. Marcelo a effrayé

Marcelo Antonio Guedes Filho
Des frayeurs et des erreurs, difficile fin de saison pour le Brésilien... / Sylvain Lefevre/Getty Images

Le défenseur brésilien était-il une taupe infiltrée par l'AS Monaco pour flinguer la fin de saison de l'OL ??? On exagère, évidemment, mais sur les deux dernières sorties de la saison, Marcelo a fait dans la bourde taille XXL.

Contre Nîmes la semaine dernière, il a offert un but aux Crocodiles. Contre Nice ce dimanche, il a failli faire de même, à la 39e minute de jeu. Sur un centre anodin, l'Auriverde décide de prolonger le ballon sur un 180...

Bien trop complexe pour sa souplesse, et cela se transforme donc en passe pour Kasper Dolberg à cinq mètres du but. Heureusement pour l'OL, le Danois ne s'y attendait pas, contrairement à Anthony Lopes, qui a pu faire l'arrêt.

Finalement, les erreurs de Marcelo n'ont pas coûté de points. Mais que de frayeur et d'erreurs dans des moments tellement clés...

4. Depay est à célébrer

FBL-FRA-LIGUE1-LYON-NICE
Fin de parcours décevant pour Depay à l'OL. / JEFF PACHOUD/Getty Images

Le capitaine a été une nouvelle fois décisif, sans suffire. Après quatre saisons et demie, Depay quittera le Rhône fin juin et a donc joué son dernier match ce dimanche. Un déchirement pour les fans, à qui il a offert une dernière performance remarquable.

Influent, inspiré, actif, le Néerlandais a montré un bon visage. Surtout, il a été décisif, précieux numériquement, à l'image de sa saison 2020/2021. Contre Nice, ce sont deux passes décisives qu'il a délivré, portant son total à 12, auxquelles il faut ajouter 20 buts.

En fin de rencontre il s'est énervé, mais ça à côté, personne n'a réagi. Et Lyon a donc perdu...

5. Et l'OL n'ira pas en Champions League

FBL-FRA-LIGUE1-LYON-NICE
C'est bien Nice qui est dans la lumière ce soir, et l'OL hors de la LdC la saison prochaine. / JEFF PACHOUD/Getty Images

Même pas besoin de s'intéresser au résultat de l'AS Monaco, donc, puisque l'Olympique Lyonnais n'a même pas gagné. Cette défaite condamne de fait les Gones à la quatrième place du championnat.

Jean-Michel Aulas l'avait annoncé il y a un mois, il fallait remporter les quatre derniers matchs et attendre un faux-pas de l'ASM pour aller chercher la Ligue des Champions. Ce faux-pas a eu lieu, puisque Monaco a fait nul contre Lens (0-0). Mais Lyon a aussi fauté. Et c'est inexcusable.

facebooktwitterreddit