Nouvelle affaire de harcèlement sexuel à l'Ajax Amsterdam

Erwan Gendry
Winston Bogarde est l'entraîneur adjoint d'Erik Ten Hag.
Winston Bogarde est l'entraîneur adjoint d'Erik Ten Hag. / BSR Agency/GettyImages
facebooktwitterreddit

Après le scandale de «l'affaire Overmars», un nouveau cas de harcèlement sexuel présumé a été découvert au sein du club de l'Ajax Amsterdam. L'entraîneur adjoint d'Erik Ten Hag, Winston Bogarde, est dans la tourmente.


Quelques semaines après "l'affaire Overmars", l'Ajax Amsterdam est de nouveau secoué par un autre cas de harcèlement sexuel présumé. Cette fois-ci, il s'agirait de Winston Bogarde, l'entraîneur adjoint depuis trois ans d'Erik Ten Hag.

Selon la presse néerlandaise, l'homme suspecté a envoyé des messages indésirables en privé à une femme, qui a décrit ce qu'elle a vécu comme du "harcèlement sexuel". Si l'Ajax a conclu qu'il s'agissait d'une «affaire privée» et que Bogarde a donc été autorisé à rester en fonction, une enquête externe est toujours en cours.

Une plainte déposée fin 2020

Selon les enquêteurs en charge de l'affaire, l'entraîneur néerlandais "a activement contribué à un schéma d'interaction destructeur pour le plaignant". L'ancien joueur de Barcelone "a montré peu de respect pendant le contact et est devenu agressif verbalement après un certain temps" et a "ignoré les objections et les contestations" de la femme. La victime a subi de graves dommages psychologiques à la suite de l'incident.

L'Ajax était au courant de l'affaire depuis un bon bout de temps car, fin 2020, la victime a adressé une plainte écrite au club. L'Ajax a lancé une enquête interne qui a duré six mois sans véritables suites. Il aura fallu attendre deux ans pour que la vérité éclate au grand jour.

facebooktwitterreddit