Olympique Lyonnais (OL)

Noël Le Graët réagit aux incidents en Coupe de France lors de Paris FC-OL

Alexis Goudlijian
Noël Le Graët, le président de la Fédération Française de Football.
Noël Le Graët, le président de la Fédération Française de Football. / Laurence Griffiths/GettyImages
facebooktwitterreddit

Au lendemain des incidents déplorés en tribunes lors de la rencontre de Coupe de France entre le Paris FC et Lyon, le président de la FFF, Noël Le Graët a haussé le ton. Des sanctions exemplaires pourraient rapidement être prises et prononcées.


La soirée s'annonçait magnifique, elle a une nouvelle fois été gâchée. Vendredi soir, alors que le Paris FC et l'Olympique Lyonnais (1-1 avant l'arrêt) s'affrontaient dans le cadre du 9e tour de la Coupe de France, le spectacle a été gâché par des incidents en tribunes, qui ont poussé à l'arrêt de la rencontre.

Un scénario honteux, qui fait tâche, alors que le football français rencontre beaucoup de problèmes de ce genre cette saison. Et justement, devant une telle déchéance, le président de la Fédération Française de Football, Noël Le Graët a décidé d'élever la voix, auprès de journal L'Equipe.

"Désastreux" selon Le Graët

"C'est désastreux pour le football. C'est honteux et très triste de voir qu'un match sympa de Coupe de France à Paris puisse dégénérer comme cela. Maintenant, les responsabilités vont être établies dès lundi. J'ai mis toutes nos équipes sur ce dossier. Elles vont étudier tous les rapports. Il faut savoir qui sont ces fous et d'où ils viennent", a promis le patron du football tricolore.

"Hier (vendredi, ndlr), est-ce qu'il y avait assez de monde pour la sécurité ? Était-elle bien assurée ? Ce n'est pas à moi de répondre, a estimé l'ancien président de Guingamp. Les responsables de la Fédération sont à pied d'oeuvre et des décisions vont être prises rapidement."

Avant d'envoyer un message au club. "À force, il faudra bien qu'ils le fassent. Les clubs ont des responsabilités sur la sécurité. Mais quand des bandes de voyous agissent ainsi, ils peuvent être parfois démunis. Leurs stadiers ne peuvent pas toujours gérer de tels bandits. Mais il faut que tout le monde ait conscience que ça ne peut pas durer."

Un match à rejouer ?

Devant un tel chaos, les instances vont-elle prononcer de grandes sanctions. Le Graët est resté mystérieux. "Je suis président de la FFF. Je n'ai pas à donner une décision. Je laisse travailler les commissions (la commission de discipline de la FFF va se réunir en début de semaine, ndlr)."

Pour rappel, la FFF envisagerait de frapper fort et d'infliger une défaite sur tapis vert à l'OL, on le rappelle déjà mêlé à des soucis en tribunes contre l'Olympique de Marseille le mois dernier...

facebooktwitterreddit