Olympique Lyonnais (OL)

Nîmes Olympique - Olympique Lyonnais (2-5) : Les 5 leçons à retenir de la balade lyonnaise

Alexandre Roux
L'OL a fait a part du travail ce dimanche soir, face à Nîmes.
L'OL a fait a part du travail ce dimanche soir, face à Nîmes. / NICOLAS TUCAT/Getty Images
facebooktwitterreddit

L'Olympique Lyonnais n'a fait qu'une bouchée du Nimes Olympique ce dimanche soir (2-5), dans le cadre de la 37e journée de Ligue 1. Un succès acquis sans soucis, malgré une frayeur causée par Marcelo en tout début de match. Trois points qui permettent juste de conserver un rêve infime de Ligue des Champions côté Lyon. Zéro qui condamne définitivement les Nîmois à la relégation.


1. La définition du sens unique

FBL-FRA-LIGUE1-NIMES-LYON
Il y avait une seule équipe sur le terrain ce soir, comme on dit... / NICOLAS TUCAT/Getty Images

14 tirs à 1 à la mi-temps. 21-8 à la fin du match. Trois buts marqués par les Gones après 24 minutes de jeu. 5 au total. Bref, c'était un festival pour l'OL ce dimanche soir.

Certes, Nîmes avait ouvert la marque après 5 minutes. Mais c'était sur une erreur assez folle de Marcelo (on en parle en-dessous...). Les Crocodiles ne sont en réalité pas rentrés dans leur match avant l'heure de jeu. Jusqu'alors, ils étaient tant inoffensifs en attaque que statiques en défense.

Memphis Depay et Lucas Paqueta se sont baladés. L'écart s'est inévitablement creusé.

2. Marcelo, sérieusement...

FBL-FRA-LIGUE1-NIMES-LYON
Marcelo n'a pas marqué des points auprès de ses rares fans lyonnais restants... / NICOLAS TUCAT/Getty Images

Envoyer un ballon devant sa cage sans prendre la peine de lever la tête pour vérifier que son gardien est bien là, en Ligue 1, c'est quelle genre de boulette ça ?

Alors que l'Olympique Lyonnais n'a pas le droit à l'erreur pour espérer accrocher la C1, le défenseur central brésilien a décidé de ne pas prendre la précaution nécessaire alors qu'il fait une passe droit vers sa cage. Anthony Lopes s'était décalé pour minimiser les risques, mais avait oublié que c'était Marcelo à la passe. Donc risque absolu. Moussa Koné en a ainsi profité pour marquer (5e).

Heureusement pour l'OL, un avertissement qui n'a pas coûté la victoire.

3. Paqueta régale tout le monde, Aouar pareil (sauf Garcia)

FBL-FRA-LIGUE1-NIMES-LYON
Houssem Aouar n'a toujours pas les faveurs de Rudi Garcia, mais il a brillé sur le terrain. / NICOLAS TUCAT/Getty Images

Dans la balade lyonnaise, le trio offensif central Depay-Paqueta-Aouar s'est particulièrement régalé Le Néerlandais avait toute la liberté nécessaire pour s'amuser, et il l'a fait.

Le Brésilien a, lui, joué très haut. Et il a pu faire étalage de toute sa vision de jeu. Techniquement, cela a aussi été très propre, soyeux même, tout comme son copain Français au milieu du terrain. Les petits râteaux d'Aouar à la 60e, quel régal...

Dans la foulée, Rudi Garcia a néanmoins sorti son international tricolore, qui n'était pas satisfait, évidemment, de voir son temps de jeu rester faible. Pas de serrage de mains ou même de regard entre le joueur et son coach, qui se sont croisés. Tout l'inverse de la complicité entre Guimaraes et Garcia, 30 secondes plus tard...

4. Lyon, ça va être compliqué pour la Ligue des Champions

FBL-FRA-LIGUE1-NIMES-LYON
Memphis Depay peut implorer le ciel, il faudra impérativement un faux-pas de l'ASM la semaine prochaine. / NICOLAS TUCAT/Getty Images

Trois points, c'est bien, mais ça n'est toujours pas assez. Dans le même temps ce dimanche soir, l'AS Monaco a en effet vaincu le Stade Rennais.

En haut du classement, Lyon reste donc 4e, un point derrière l'ASM. Il faudra faire tomber Nice le week-end prochain, tout en espérant un faux-pas des joueurs du Rocher à Lens, afin d'aller glaner une place en Ligue des champions l'an prochain pour les hommes de Jean-Michel Aulas.

Pas simple, alors que les Niçois ne réussissent pas aux Gones et que les Lensois ne sont pas dans la forme de leur vie...

5. Pour Nîmes, clap de fin en Ligue 1

FBL-FRA-LIGUE1-NIMES-LYON
Guillaume Rippart et les siens prennent, logiquement, la direction de la Ligue 2 l'an prochain. / NICOLAS TUCAT/Getty Images

Alors que tous ses concurrents, ou presque, se sont imposés dans le bas du classement, les Crocodiles paient très cher ce non-match ce soir.

Avec 35 points, ils sont 19e, à 5 unités du barragiste, le FC Nantes. C'est donc mathématiquement terminé pour l'élite et ce sera même une descente directe direction la Ligue 2. 20 défaites en 37 matchs, c'est beaucoup trop, seul Dijon fait pire. 69 buts encaissés, c'est aussi énorme.

Une seule victoire sur les 5 derniers matchs, c'est trop peu, en revanche.

facebooktwitterreddit