OGC Nice

Nice - OM : La réaction sans filtre de Jean-Pierre Rivère suite aux sanctions

Clément Mouffetard
Jean-Pierre Rivère en conférence de presse
Jean-Pierre Rivère en conférence de presse / AFP/Getty Images
facebooktwitterreddit

Ce mercredi soir, la LFP a rendu son verdict concernant les récents incidents survenus à Nice lors de la rencontre Nice - OM pour le compte de la 3ème journée de Ligue 1. Ce jeudi, c'est Jean-Pierre Rivère, le président du club niçois qui s'est exprimé à ce sujet.


La Ligue de football a enfin adressé des sanctions à l'encontre des deux clubs. Le match Nice-OM se déroulera sur terrain neutre et à huis clos.

Concernant les sanctions individuelles, un point a été retiré aux Niçois, Dimitri Payet a écopé d'un match avec sursis, Alvaro Gonzalez a reçu deux matchs de suspension et Pablo Fernandez, l'adjoint de Sampaoli qui avait frappé un supporter niçois, a été suspendu jusqu'au 30 juin 2022.

Peu de temps après ce verdict, l'ensemble du clan marseillais avait réagi, mais pas le club de Nice. Lors de la présentation d'Andy Delort aux Aiglons, Jean-Pierre Rivère, en a profité pour revenir sur les récents événements.

"On déplore évidemment ces incidents"

Dans un communiqué, le président des Aiglons a déclaré : "Ce qu'il s'est passé est inadmissible. On déplore évidemment ces incidents. Dans notre esprit, il n'est pas question de faire appel sur cette décision. La commission a fait son travail, en profondeur. Elle a pris ses décisions en dehors de toute la pression médiatique. On comprend la médiatisation, elle a des limites. Notre premier travail c'est de se dire que cela n'arrive plus jamais.

Il est clair que la poignée d'individus qui a enfreint la règle a privé notre public de revenir au stade. On est désolés pour eux. En ce qui concerne les supporters, il y a des choses qui me dérangent, a-t-il poursuivi.

On a vu cette personne qui a fait ce salut nazi, heureusement il y a la vidéo, heureusement elle a été interpellée. Après on a nos joueurs qui se sont comportés de manière exemplaire pendant le match, j'ai une pensée pour eux aussi. J'espère que cette épreuve leur donnera l'envie de performer encore plus cette saison."

Rivère prêt à assumer

Par la suite, Jean-Pierre Rivère, le président de l'OGC Nice, a également indiqué que le club allait tout mettre en œuvre pour renforcer la sécurité de l'Allianz Riviera :

"On ne trouve jamais juste des sanctions qui peuvent avoir d'énormes conséquences sportives et financières. Notre devoir c'est d'assumer nos fautes. Je souhaite qu'on arrête cette polémique, on avait pris la décision de ne pas parler dans les médias. J'ai invité l'OM à ne pas oublier ce qui s'est passé mais à regarder l'avenir et à parler football.

Plus une seule bouteille d'eau n'entrera dans le stade, les filets de protection sont arrivés. En ce qui concerne l'envahissement du terrain, on va rétracter les sièges, on est partis d'un principe qu'il y ait une interdiction absolue de descendre d'une tribune. Il y a des choses à rectifier."

Faute avouée, à moitié pardonnée.

facebooktwitterreddit