Premier League

Newcastle - Manchester United (1-1) : Les 4 leçons de la première contre-performance des Red Devils sous Rangnick

Olivier Halloua
Edinson Cavani a redonné espoir à Man Utd.
Edinson Cavani a redonné espoir à Man Utd. / PAUL ELLIS/GettyImages
facebooktwitterreddit

Manchester United laisse des plumes contre Newcastle (1-1). Dans une première période rythmée, les Red Devils ont concédé l'ouverture. Raphaël Varane a laissé Allan Saint-Maximin percuter et trouver le chemin des filets (7e). David De Gea a maintenu ensuite son équipe à flots contre vents et marées. En deuxième période, Edinson Cavani, sorti du banc, a égalisé avec beaucoup de malice (71e). Pas de révolte pour autant.

Même en fin de match, les Magpies ont eu la balle de match. De Gea a encore sorti une parade exceptionnelle pour sauver les siens. Un premier nul sous Ralf Rangnick inquiétant dans le contenu. Man Utd reste septième, quand Newcastle est avant-dernier de Premier League.


Les 4 leçons de la rencontre

1. Saint-Maximim, le prince de Newcastle

Allan Saint-Maximin
Allan Saint-Maximin / Chris Brunskill/Fantasista/GettyImages


Cette formation de Newcastle se résume en grande partie aux exploits individuels. Ce soir, c'est encore Allan Saint-Maximim le héros. Son but tout en justesse a récompensé sa grande présence. De la percussion et de la vitesse dans les petits espaces. Sur le but refusé de Callum Wilson, l'ancien Monégasque était encore à la baguette.

Autour de lui, les mouvements manquent. On n'a pas ressenti une vraie patte collective. L'équipe des Red Devils a paniqué face aux fulgurances des ailiers des Magpies. L'ailier français a tout fait à ce pauvre Harry Maguire. Sans ces exploits individuels, difficile d'exister.

2. De Gea encore abandonné

David de Gea
David de Gea / Robbie Jay Barratt - AMA/GettyImages

David De Gea est encore bien seul dans cette défense mancunienne. Il a fallu des exploits retentissants dans les cages pour que Man Utd reste en vie. Face à Saint-Maximin, Fraser ou Shelvey, l'international Espagnol s'est interposé. Jusqu'à la dernière seconde, il a sauvé les siens d'un missile dans la lucarne. Un retour au premier plan.

Le retour de Raphaël Varane n'a, lui, malheureusement rien changé. Pire, il est à l'origine de la perte de balle qui mène au but de Saint-Maximin. Cette défense a encore laissé beaucoup d'espaces. La relance est encore devenue un frein dans la construction. Heureusement, l'opposition a multiplié les maladresses face aux cages.

3. Un front offensif brouillon

Cristiano Ronaldo
Cristiano Ronaldo / Ian MacNicol/GettyImages

Que noter collectivement de cette formation ? Les Mancuniens ont 70% de possession mais n'ont trouvé aucune combinaison. On a assisté à un manque total d'animation dans les couloirs. Peu de triangles de passes et un Cristiano Ronaldo abandonné à son sort dans la surface.

Le changement de système à la pause a remobilisé un peu. Edinson Cavani a pu offrir une autre alternative. Jadon Sancho a percuté et créé de l'incertitude. Les actions se comptent tout de même sur les doigts d'une main. Que dire des ratés, même de CR7, dans la surface...

4. Bruno à gauche, c'est non

Bruno Fernandes
Bruno Fernandes / Robbie Jay Barratt - AMA/GettyImages

Pourquoi mettre sa star dans de si mauvaises conditions ? Bruno Fernandes a perdu toute utilité aligné sur une aile. Ce couloir gauche ne lui sied guère. L'international Portugais a perdu la mainmise sur le jeu. Le ballon lui arrive loin des buts. Comment peut-il trouver le bon ballon à donner à ses attaquants ?

Avant Rangnick, l'un des seuls joueurs à ne pas bouger était bien Bruno. Au cœur de l'animation offensive, il trouvait les bons espaces. Désormais, on l'écarte de la zone de vérité... Au final, son rendement est particulièrement faible. Choix étonnant du nouveau tacticien de Man United.

facebooktwitterreddit