Olympique de Marseille

Montpellier HSC - OM (3-3) : Les 5 leçons à retenir de cette rencontre explosive

Alexandre Roux
Apr 10, 2021, 11:27 PM GMT+2
L'ouverture du score d'Andy Delort au bout de 27 secondes de jeu.
L'ouverture du score d'Andy Delort au bout de 27 secondes de jeu. | PASCAL GUYOT/Getty Images
facebooktwitterreddit

Montpellier et Marseille se sont quittés dos à dos (3-3), ce samedi soir, lors d'une rencontre comptant pour la 32e journée de Ligue 1. Un match spectaculaire, marqué par beaucoup de buts et de faits de jeu. Mais un résultat nul qui n'arrange personne.

1. Beaucoup de spectacle dans la forme...

FBL-FRA-LIGUE1-MONTPELLIER-MARSEILLE
La joie des Marseillais après le but de Lucas Perrin. | PASCAL GUYOT/Getty Images

Ce Montpellier-Marseille était étonnant. Agréable, dans le sens où l'on ne s'est peu ennuyer. Les locaux ont très rapidement lancé les hostilités, au bout de 30 secondes.

Les visiteurs ont ensuite renversé la situation en deux minutes avant la pause, avant de se saborder lors du premier quart d'heure de la deuxième période avec un but encaissé et un rouge concédé.

Saborder, pas tant, puisque Lucas Perrin a redonné l'avantage à son équipe sur son premier ballon. Mais à la toute, toute, toute fin du match, Gaëtan Laborde a sauvé le point du match nul. 34 tirs, 15 cadrés. C'était fou !

2. ... moins dans le fond

FBL-FRA-LIGUE1-MONTPELLIER-MARSEILLE
Généreux, Marseille et Montpellier n'ont pas été techniquement convaincants. | PASCAL GUYOT/Getty Images

Beaucoup de faits de jeu, donc, mais en termes de qualité sur le terrain, on reste sur notre faim. Il y a eu des gestes exceptionnels (cf Jordan Ferri en-dessous), mais globalement trop d'approximations techniques. Et puis trop de simplicité tactique, avec des animations offensives peu inspirantes, pour faire frissonner sur 90 minutes complètes.

Le match a été engagé physiquement aussi. Ce n'est pas déplaisant, sauf quand la mauvaise foi prend le dessus. Il y a eu un peu trop d'abus de la part des joueurs. Et puis il y a le cas Duje Caleta-Car aussi, capable de discuter son expulsion plus que méritée. C'était dommage.

3. Les joyaux de Jordan Ferri

C'est un Jordan Ferri princier qui s'est avancé sur la pelouse de la Mosson ce samedi soir. En phase avec son jeu, le milieu de terrain montpéllierain nous a gratifié de deux ouvertures magnifiques, sur les deux buts de son équipe.

À la 26e seconde du match, il trouve Andy Delort en une touche, par dessus la défense de l'OM, sur un amour de ballon piqué, courbé. Et à la 47e minute, dans un toute autre style, l'ex joueur de l'Olympique Lyonnais a envoyé une ouverture de 50 mètres millimétrée depuis son camp, pour Gaëtan Laborde. Xabi Alonso ? Toni Kroos ? On ne sait plus...

4. Mandanda pas impérial, mais presque décisif

FBL-FRA-LIGUE1-MONTPELLIER-MARSEILLE
Steve Mandanda a sauvé son équipe à de multiples occasions. | PASCAL GUYOT/Getty Images

Si les deux buts montpelliérains résultent d'inspirations géniales du passeur Ferri et d'une belle maîtrise technique des buteurs Andy Delort (1e) et Gaëtan Laborde (47e), Steve Mandanda n'est pas exempt de tout reproche. Sur le premier but, il part à la pêche. Sa sortie est trop tardive pour challenger l'attaquant du MHSC, et trop anticipée pour forcer le 1 contre 1.

Sur le deuxième but, Laborde contrôle alors que Delort avait tiré en une touche. Mais le portier de l'Equipe de France n'a pas été dans le bon timing non-plus, et sa sortie n'a pas gêné plus que cela son vis-à-vis.

À la 93e, Mandanda a tout de même sorti une parade exceptionnelle sur corner, pour préserver alors la victoire. Sauf que derrière, il s'est incliné face à Laborde encore, mais il ne pouvait rien cette fois.

5. Un point qui ne sert à rien

FBL-FRA-LIGUE1-MONTPELLIER-MARSEILLE
Un point frustrant pour tout le monde ce samedi soir. | PASCAL GUYOT/Getty Images

Au final, il y a donc partage des points entre MHSC et OM. Les Héraultais restent donc à trois points derrière les Phocéens, à la 7e place du classement en Ligue 1. Ils peuvent nourrir quelques regrets, après l'ouverture du score très rapide, et puis le fait de jouer à 11 contre 10.

Marseille reste proche de l'Europe et de cette 5e place très convoitée. Mais Montpellier a montré qu'ils allaient être un sacré concurrent dans cette course. Si quelqu'un en doutait.

facebooktwitterreddit