Mondial 1986 : Retour sur le but du siècle de Diego Maradona

Jean Dubas
Nov 26, 2020, 2:13 PM GMT+1
Maradona lors de sa chevauchée fantastique en 1986
Maradona lors de sa chevauchée fantastique en 1986 / Etsuo Hara/Getty Images
facebooktwitterreddit

Diego Armando Maradona nous a quittés ce mercredi soir mais laisse derrière lui le plus grand chef d'œuvre footballistique du XXe siècle.

22 juin 1986, sous une chaleur caniculaire à Mexico, l'Argentine affronte l'Angleterre en quarts de finale de la Coupe du Monde dans un contexte particulier. Personne ne le sait encore, mais Diego Armando Maradona s'apprête à marquer l'histoire par deux buts d'anthologie.

La main de Dieu et la Guerre des Malouines en prémices

Pour la première fois depuis la fin de la guerre des Malouines, en 1982, les deux nations s'affrontent sur un terrain de football après que l'Argentine ait été défaite dans un conflit géopolitique qui a laissé des traces.

Ce que les Argentins ne savent pas encore, c'est qu'ils vont être vengés en l'espace de quatre minutes par un petit prodige d'1m65. D'abord à la 51ème minute, quand Maradona file au duel aérien avec le gardien anglais, Peter Shilton, pour ouvrir le score de "la main de Dieu".

"Je pense que c’était une manière pour lui de nous faire ressentir l’injustice dont il estimait son pays victime"

Terry Butcher, So Foot

Mais le cauchemar de l'Angleterre n'est pas encore terminé.

Autopsie du but du siècle

Quatre minutes plus tard, Maradona reçoit le ballon près de la ligne médiane, dos à Peter Beardsley et Peter Reid qu'il efface d'un dribble en volte-face sur un seul pied. Les deux Anglais ne s'en doutent pas encore, mais ils viennent de laisser partir celui qui va écrire l'une des plus belles pages du football mondial.

Le petit prodige argentin s'envole sur l'aile gauche avant de repiquer intérieur et efface Terry Butcher d'un crochet mystifiant. Sur son passage, se trouvent encore Terry Fenwick et Peter Shilton. El Pibe de oro échappe au premier qui tente de l'attraper avec ses bras avant de dribbler puis crucifier Peter Shilton.

"C’est le seul moment de ma carrière où j’ai eu envie de célébrer le but d’un adversaire", déclarera plus tard Gary Lineker, qui réduira le score pour les Anglais à 10 minutes de la fin, en vain. Une chevauchée dantesque qui se résume en quelques chiffres ahurissants : 52 mètres, 44 pas, 10,6 secondes, 14,4 km/h, cinq adversaires éliminés.

Plus tard, Didier Roustan nous rappellera sur RMC Sport que le but du siècle avait été préparé bien avant lors d'un match amical face à l'Angleterre.

"L'Argentine a joué un match amical contre l'Angleterre à Wembley auparavant. Maradona a eu la même action mais a opté pour un tir du pied droit sur la sortie de Shilton. Il a eu son frère ensuite au téléphone qui lui a demandé pourquoi il n'avait pas dribblé le gardien."

Didier Roustan

Un but d'anthologie, avec les commentaires mythiques signés Víctor Hugo Morales pour un moment de football resté à jamais dans la légende.

facebooktwitterreddit