Paris Saint-Germain

Metz : Frédéric Antonetti prend la défense du PSG

Clément Mouffetard
Frederic Antonetti en conférence de presse
Frederic Antonetti en conférence de presse / John Berry/Getty Images
facebooktwitterreddit

Lors d'une conférence de presse d'avant-match, l'entraîneur de Metz, Frédéric Antonetti est revenu sur l'échec parisien à Bruges en Ligue des Champions mercredi dernier. Le Messin a accordé son soutien au club de la capitale.


Les Parisiens ont totalement manqué leur entrée en lice face au club belge (1-1). Alors que les joueurs de la ville lumière ont ouvert le score sur une nouvelle réalisation d'Ander Herrera, ces derniers ont très vite perdu leur avantage. 

Les hommes de Mauricio Pochettino ont été la cible de critiques avec cette maigre performance. Pour beaucoup de supporters parisiens, ce match a été catastrophique, mais pas pour Antonetti. Au terme de cette rencontre, l'entraîneur de Metz s'est montré rassurant envers les fans du club francilien.

Frédéric Antonetti : "Paris est supérieur dans le jeu"

Au-delà de ce résultat médiocre, le coach messin voit énormément de potentiel dans cet effectif parisien. Le tacticien a également défendu le Paris Saint-Germain qui, depuis quelques jours, subissait des réflexions déplacées. Dans ce rendez-vous avec la presse, Frédéric Antonetti a déclaré avec beaucoup de sérénité et de fermeté.

«Je ne lis plus rien tellement je vois des énormités, tellement je vois des bêtises sur les analyses. Après le match de Bruges, tout le monde est tombé sur Paris. C’est vrai qu’ils en ont peut être pas fait assez mais j’ai revu le match à froid, je l’ai analysé, ils méritent de gagner et pourtant moi aussi quand je suis sorti du match j’ai trouvé Bruges très bon.

Mais désolé Paris est supérieur dans le jeu. Alors on attend tellement de Paris, qu’on fait des commentaires qui ne sont pas toujours justes, vous voyez ce que je veux dire ? Je sais pas si je me fais comprendre.

Donc il faut un peu de mesure, un peu de mesure pour tout le monde», a ainsi déclaré le technicien des Grenats avant d'ajouter :«il y aura toujours un premier et un dernier et Metz est plus programmé pour être dans les cinq derniers que dans les cinq premiers c’est comme ça, si il y en a qui ne veulent pas l’accepter, tant pis pour eux mais moi je suis venu ici en connaissance de cause.»

De quoi se rassurer les Parisiens avant la réception de Manchester City le 29 septembre prochain au Parc des Princes, dans le cadre des phases de groupes de la Ligue des Champions.

facebooktwitterreddit