Serie A

MERCATO : La Fédération polonaise réclame le départ de Milik de Naples

Matthieu Agro
Jan 13, 2021, 10:59 AM GMT+1
Avec 49 sélections pour 14 buts, Arkadiusz Milik est un joueur d'expérience pour l'équipe polonaise. Mais il pourrait bien manquer à l'appel en juin.
Avec 49 sélections pour 14 buts, Arkadiusz Milik est un joueur d'expérience pour l'équipe polonaise. Mais il pourrait bien manquer à l'appel en juin. | Alessandro Sabattini/Getty Images
facebooktwitterreddit

Indésirable du côté de la cité parthénopéenne, l'attaquant polonais Arkadiusz Milik, en fin de contrat en juin, n'a toujours pas trouvé d'accord pour quitter Naples. Sa Fédération fait, à 6 mois de l'Euro, le forcing pour un départ d'un de ses tauliers.

C'est un dossier assez complexe qui ne demande pourtant qu'à être décanté : suivi par l'Olympique de Marseille et la Juventus Turin (entre autres), le buteur polonais Arkadiusz Milik patauge au Napoli SC, où le coach Gennaro Gattuso ne l'a pas fait jouer une seule minute depuis le début de saison.

À 26 ans, le joueur au club depuis 2016 serait donc bien inspiré d'aller voir ailleurs. Ancien joueur du Bayer Leverkusen et de l'Ajax Amsterdam, Milik a pourtant prôné des stats intéressantes en Italie, où il était censé remplacer Gonzalo Higuain : 48 buts en 119 matches sous le maillot napolitain.

Interrogé au micro de la radio locale Kiss Kiss, le président de la fédération polonaise de football Zbigniew Boniek a été implacable envers le joueur : "S'il reste à Naples même après le marché des transferts, je pense que c'est normal qu'il ne puisse pas participer à l'Euro avec la Pologne. C'est une situation qui me surprend".

Desservi par ses propres exigences

Homme de base en sélection, Arkadisuz Milik évoque, à quelques encablures de l'Euro, la même problématique qu'Olivier Giroud chez les Bleus, en manque de temps de jeu à Chelsea.

Mais le solide avant-centre (1,86m), très exigeant au niveau de salaire, n'est a priori pas encore sorti de son impasse. Seule la Juve se serait alignée réellement sur ses exigences, mais ne lui proposerait qu'un contrat valable à partir de la saison prochaine (32,5 millions d'€ sur 5 ans).

"Je crois que ses agents pourraient se comporter un peu mieux, a d'ailleurs rebondi l'ancienne gloire bianconero Zbigniew Boniek. La situation de Milik me met en colère. Si j'avais été son agent, je me comporterais de manière différente pour ne pas arriver à ce niveau."

facebooktwitterreddit