MERCATO : L'OM négocie pour faire baisser la clause d'Álvaro González

Alvaro Gonzalez Soberon
Álvaro González bientôt racheté définitivement par l'OM ? | Soccrates Images/Getty Images

L'Olympique de Marseille a plusieurs dossiers chauds à gérer lors des prochains jours. En plus de sceller l'avenir d'André Villas-Boas rapidement, le club olympien doit aussi s'occuper du dossier Álvaro González. Souhaitant s'attacher ses services définitivement, la direction phocéenne négocie un rabais sur l'option d'achat mise en place par Villarreal CF.

L'heure n'est clairement pas au repos pour la direction de l'Olympique de Marseille. Le nom d'André Villas-Boas est au centre de toutes les attentions ces derniers jours. Après le départ d'Andoni Zubizarreta, le technicien portugais pourrait faire de même. Le club olympien n'a toutefois pas dit son dernier mot et tente le tout pour le tout pour le prolonger.

Mais ce n'est pas le seul dossier sur la table pour la direction phocéenne. Álvaro González a été prêté, par Villarreal CF, avec option d'achat, l'été dernier. Grande satisfaction de la saison de l'OM, il n'est pas surprenant qu'il souhaite à tout prix le conserver. Pour l'obtenir définitivement, le club olympien doit soumettre une offre comprise entre 4 et 8 millions d'euros, en fonction des performances du joueur.

L'avenir d'Álvaro González bientôt scellé ?

Au vu de son temps de jeu et de ses performances au sein de la charnière centrale, l'option d'achat devrait être aux alentours des huit millions d'euros. Une somme importante, à la suite de la crise sanitaire qui a entraîné la suspension du championnat français. Comme nous l'apprend France Football, l'OM chercherait donc à négocier la baisse de son prix de vente.

Soucieux de poursuivre sur la Canebière, Álvaro González devrait tout faire pour que le transfert se concrétise. Il est certain que le club olympien aura les arguments pour négocier, du fait que plusieurs journées ne se soient pas disputées. Bien que Villarreal CF aura le dernier mot, l'avenir du joueur de 30 ans ne semble toutefois plus faire de doute.