Premier League

Manchester United - Man City (0-2) : Les leçons à retenir de la domination des Citizens de ce derby mancunien

Hubert De Thé
La joie des Sky Blues.
La joie des Sky Blues. / Clive Brunskill/GettyImages
facebooktwitterreddit

Totalement dépassés par un Manchester City en démonstration, les Red Devils perdent le derby dans un match à sens unique (0-2). Après cette nouvelle déroute, le futur d'Olé Gunnar Solskjaer s'assombrit de nouveau.


1. Cancelo et Silva, les Portugais marchent sur l'eau

Bernardo Silva
Bernardo Silva. / Michael Regan/GettyImages

Après avoir rayonné en C1 face à Bruges (4-1) avec pas moins de trois passes décisives, Joao Cancelo confirme à nouveau qu'il est en pleine forme. Aligné sur le flanc gauche du onze des Sky Blues, le droitier a brillé de mille feux dans ce derby de Manchester.

Il est d'abord à l'origine de l'ouverture du score des siens, forçant le malheureux Eric Bailly à propulser le ballon au fond de ses propres filets. Il est également l'auteur d'une belle frappe bien détournée par De Gea (29ème). L'ancien joueur de la Juve offre finalement une superbe passe décisive à Bernardo Silva juste avant la mi-temps. Le petit attaquant aura lui aussi éclaboussé ce choc de sa classe. Multipliant les efforts, il aura épuisé ses adversaires par sa justesse technique (96% de passes réussies) et ses courses à répétition.

2. Kevin de Bruyne sur la bonne voie

FBL-ENG-PR-MAN UTD-MAN CITY
Kévin de Bruyne. / OLI SCARFF/GettyImages

Ce n'est pas encore le KDB des grands jours, celui qui a remporté les deux derniers titres de meilleurs joueurs de Premier League en 2020 puis 2021. Mais le Belge semble tout de même revenir peu à peu de sa lourde blessure à la cheville gauche qui a gâché ses derniers mois.

Face aux Red Devils, l'ancienne de vedette de Wolfsburg est apparue bien en jambe, généreux dans ses courses. S'il ne s'est pas montré directement décisif avec un but ou une passe décisive, son apport n'en reste pas moindre dans cette équipe des Sky Blues.

Touchant de nombreux ballons, KDB a montré ce qu'il sait si bien faire, créer les décalages, trouver des passes entre les lignes (4 passes clés). De bonne augure pour le Belge qui semble enfin de retour aux affaires.

3. Sans Varane, la défense des Red Devils replonge en enfer

Harry Maguire.
Harry Maguire. / Michael Regan/GettyImages

Après le désastre de la rencontre contre les Red (0-5), les Mancuniens avaient retrouvé un peu de sérénité lors du déplacement chez les Spurs (0-3). Le retour de Raphael Varane dans l'arrière-garde des Red Devils avait notamment amené un peu de sérénité dans une défense qui en a tant besoin.

Malheureusement pour Olé Gunnar Solskjaer, le champion du Monde 2018 s'est de nouveau blessé contre l'Atalanta. Pour palier à son absence, Eric Bailly a donc hérité de la place l'ancien lensois. Ce dernier s'est vite illustré de la pire des manières en marquant contre son camp.

Face à l'intensité mise par les Citizen, la défense mancunienne n'a ensuite fait que subir, incapable d'éloigner la menace. Si De Gea a longtemps retardé le deuxième but par des parades de grandes classes, Silva est finalement venu punir les Red Devils après une énième mésentente du duo Maguire-Shaw.

4. United encore une fois humilié

Harry Maguire
Nouveau très mauvais résultat pour les Reds Devils. / Clive Brunskill/GettyImages

Si le score n'est pas aussi terrible que face à Liverpool, la philosophie de cette rencontre aura été semblable à la première. Face à son ennemi juré, les Red Devils n'ont jamais existé (34% de possession). Totalement dépassé par la furie des Citizen, les hommes d'OGS n'ont fait que subir et n'auront jamais inquiété Ederson (seulement 1 tir cadré ).

Ce score ne reflète d'ailleurs que partiellement l'outrageuse domination de l'équipe de Pep Guardiola. Les Mancuniens peuvent remercier De Gea (5 arrêts) mais également City qui a largement baissé de rythme en seconde période.

À défaut d'avoir du talent, United ne s'est pas non plus illustré par un semblant de révolte et d'agressivité.

5. Olé Gunnar Solskjaer de nouveau en danger ?

FBL-ENG-PR-MAN UTD-MAN CITY
OGS risque de passer des prochaines heures sous haute tension. / OLI SCARFF/GettyImages

Si le coach norvégien avait échappé au pire après la gifle prise contre Liverpool, l'avenir d'OGS s'assombrit à nouveau. L'on pensait que la victoire face aux Spurs avait marqué un tournant, il n'en est rien.

Si le score n'est pas trop humiliant, la performance n'en reste pas moins désastreuse sur tous les points de vue. Pep Guardiola a cette après-midi donné une véritable leçon de football à son homologue. Après être passé entre les gouttes à de nombreuses reprises, OGS pourrait bien connaitre ses dernières heures sur le banc des Red Devils.

facebooktwitterreddit