Manchester United : La trahison de sa direction, Ten Hag, Rangnick... Cristiano Ronaldo vide son sac !

Alexis Goudlijian
Cristiano Ronaldo a vidé son sac
Cristiano Ronaldo a vidé son sac / Soccrates Images/GettyImages
facebooktwitterreddit

Lors d'un entretien exclusif avec Piers Morgan, l'attaquant Cristiano Ronaldo est revenu sur ses difficultés du moment, en dézinguant littéralement Manchester United ! Le Portugais se sent "trahi" par ses dirigeants et son entraîneur Erik ten Hag, qu'il ne porte pas dans son coeur.

Un entretien qui aura permis à Cristiano Ronaldo de lâcher plusieurs bombes ! Lors d'un échange, relayé par The Sun ce dimanche soir, avec le journaliste anglais Piers Morgan, le Portugais s'est totalement laissé aller pour rétablir ses vérités et défendre son début de saison mitigé, marqué par un faible total de buts (3) en seize matchs disputés toutes compétitions confondues.

Et s'il reconnaît volontiers traverser la pire période de sa vie, autant sur les terrains que dans le cadre personnel, le quintuple Ballon d'Or en a gros sur la patate et désigne un clair responsable : son club, Manchester United !

Ronaldo s'est senti trahi !

Ronaldo ne le cache pas, il s'est senti "trahi" par ses dirigeants l'été dernier et leur reproche directement d'avoir cherché à le faire partir, ou encore de le faire passer pour le bouc émissaire du club, lui qui a fait l'objet de nombreuses critiques, sur les réseaux sociaux comme dans les médias, depuis le mois d'août.

«Oui (MU a essayé de me pousser vers la sortie). Pas seulement le coach... Je me suis senti trahi. J'ai senti que certaines personnes ne me voulaient pas ici. Pas seulement cette saison, mais la saison dernière aussi», a lancé le natif de Funchal, qui a senti un "manque d'empathie" après le décès soudain de son nouveau-né en avril dernier.

Aucun respect pour Ten Hag, ni Rangnick

Après avoir envoyé une première salve de critiques, CR7 s'est ensuite payé son entraîneur Erik ten Hag, sans la moindre retenue. «Je n'ai pas de respect pour lui parce qu'il ne me montre pas de respect. Si tu n'as pas de respect pour moi, je n'aurai jamais de respect pour toi», a fustigé l'attaquant de 38 ans. Une sortie forte qui risque de coûter cher à l'ancien Madrilène.

Qu'importe, Ronaldo ne s'est pas arrêté en si bon chemin. Le prédécesseur de Ten Hag, Ralf Rangnick, qui avait assuré un long intérim l'an dernier, en a aussi pris pour son grade. «Si vous n'êtes même pas connu comme entraîneur, comment allez-vous devenir le patron de Manchester United ? Je n'avais même jamais entendu parler de lui», a-t-il lancé.

Avant de tancer l'un de ses principaux détracteurs du moment, son ancien coéquipier Wayne Rooney, qui l'a incité à travailler plus tout en prenant parti pour Ten Hag. «Je ne sais pas pourquoi il me critique autant. . . probablement parce qu'il a terminé sa carrière et que je joue toujours au haut niveau. Je ne vais pas dire que je suis plus beau que lui. Ce qui est vrai . . .(rires)».

CR7 juge un Manchester à la dérive

Vous l'aurez compris, Ronaldo a des choses à dire. S'il confirme avoir choisi de retourner à United plutôt que de signer à City sur les conseils de Sir Alex Ferguson, le numéro 7 mancunien incite son club à prendre de grandes décisions pour relancer une machine enrayée.

«Je pense que les fans devraient connaître la vérité. Je veux le meilleur pour le club. C'est pourquoi je suis venu à Manchester United. Mais il y a des choses à l'intérieur qui ne nous aident pas à atteindre le plus haut niveau comme City, Liverpool et même maintenant Arsenal . . . un club de la dimension du nôtre devrait être au sommet de l'arbre à mon avis, et il ne l'est malheureusement pas. Les gens qui ne voient pas ça... c'est parce qu'ils ne veulent pas voir, ils sont aveugles», a terminé Ronaldo.

Les réactions vont fuser !

90min dévoile son tout premier documentaire “Origins”. C’est l’histoire d’un petit garçon de Bron nommé Karim Benzema, avec le rêve de devenir footballeur professionnel. Celle d’un enfant qui, à force de travail et de détermination, a remporté le Ballon d’Or 2022. Retour sur les origines d’un phénomène.

facebooktwitterreddit