Manchester United - AS Roma (6-2) : Les 6 leçons à retenir du festival offensif mancunien

Marian Le Lorec
La joie des joueurs mancuniens pendant la demi-finale aller d'Europa League.
La joie des joueurs mancuniens pendant la demi-finale aller d'Europa League. / Matthew Ashton - AMA/Getty Images
facebooktwitterreddit

Manchester United et l'AS Roma ont offert une soirée pleine de buts. Les Reds Devils ont atomisé la Lupa lors de la demi-finale aller d'Europa League (6-2). La formation de Solskjaer a pris un avantage conséquent pour une qualification en finale avant le match retour.

1. Des Reds Devils renversants

Paul Pogba
Après avoir provoqué un pénalty, Paul Pogba a participé au renversement de situation de Manchester United. / Matthew Ashton - AMA/Getty Images

On ne s'est pas ennuyé du coté d'Old Trafford ! Les deux formations ont offert un magnifique spectacle lors de la demi-finale aller d'Europa League. Les protégés de Solskjaer ont démarré très fort, ouvrant la marque dès la 9e minute, par l'intermédiaire de Bruno Fernandes.

Malgré les blessures durant le premier acte, la Roma a renversé la situation contre le cours du jeu, menant à la pause par la même occasion à la pause (2-1).

Auteur de la passe décisive pour Fernandes, Edinson Cavani a lancé la révolte de Manchester, dès le retour des vestiaires. El Matatdor s'est de nouveau illustré à l'heure de jeu pour s'offrir un doublé, permettant à sa formation de reprendre l'avantage. Les Mancuniens ont déroulé en fin de rencontre pour s'offrir un succès précieux.

2. Fernandes-Cavani le duo gagnant

Bruno Fernandes, Fred, Edinson Cavani
Bruno Fernandes et Edinson Cavani ont illuminé la rencontre. / Michael Regan/Getty Images

C'est le duo gagnant de la soirée pour Solskjaer ! Le buteur uruguayen a inscrit un doublé tout en délivrant une passe décisive. Le meneur de jeu portugais a fait mieux, marquant aussi deux buts, cumulé à deux offrandes.

Les deux joueurs offensifs ont fait vivre un cauchemar à la défense romaine. Edinson Cavani a multiplié les appels de balles, alors que Bruno Fernandes a laissé parler son talent pour mettre Manchester United sur la voie de la finale.

3. Une défense romaine aux abois

Chris Smalling
Smalling et ses coéquipiers ont vécu une soirée cauchemardesque. / Matthew Ashton - AMA/Getty Images

Défense perméable en Serie A, la défense à cinq mise en place par Fonseca a pris l'eau face aux attaquants mancuniens. Malgré un bloc bas, l'arrière-garde romaine n'a pas réussi à contenir les assauts des locaux.

Après une première période convaincante, les Romains se sont totalement écroulés dans le second acte, encaissant la bagatelle de 5 buts. Une addition salée pour la Roma, compromettant fortement les chances de qualification, malgré le match retour au Stade Olympique.

4. Rashford dans le dur

Marcus Rashford
Marcus Rashford n'a pas pesé pendant la rencontre. / Matthew Ashton - AMA/Getty Images

Titularisé sur l'aile droite de l'attaque mancunienne, Marcus Rashford a vécu une soirée compliquée face la Roma. Habitué à évoluer en pointe ou sur le coté gauche du front offensif, l'international anglais n'a pas réussi à faire de différence, ce qui est inhabituel pour le joueur de 23 ans.

Dans le quator offensif concocté par le technicien norvégien, Rashford s'est montré le plus décevant. Le natif de Manchester a buté sur Karsdorp qui a réussi à contenir ses percées.

Malgré le festival offensif de ses partenaires, le joueur des Trois Lions ne s'est pas montré à la hauteur de ce grand rendez-vous européen.

5. L'hécatombe pour Fonseca

Pau Lopez
Pau Lopez s'est blessé à la clavicule après une intervention. / Matthew Ashton - AMA/Getty Images

Ce déplacement sur la pelouse d'Old Trafford s'annonçait périlleux pour les hommes de Paulo Fonseca. Le technicien portugais a été contraint à trois changements en première période, pour cause de blessures de trois de ses cadres.

Dès la 5e minute, Jordan Veretout est sorti prématurément suite une blessure musculaire, avant d'être rejoint vingt minutes plus tard par son portier Pau Lopez, blessé à la clavicule. L'hécatombe a continué moins de dix minutes avant la pause, avec la sortie du latéral gauche Leonardo Spinazzola.

À moins d'une semaine du match retour, ces absences pourrait être préjudiciables pour le club de la capitale italienne.

6. La bonne opération mancunienne

FBL-EUR-C3-MAN UTD-ROMA
La formation de Solskjaer a quasiment assuré sa place en finale après le match aller. / PAUL ELLIS/Getty Images

Menés pourtant à la mi-temps, les coéquipiers de Bruno Fernandes se sont parfaitement repris dès le retour des vestiaires. Solskjaer a modifié sa formation, replaçant Paul Pogba dans dans l'entrejeu. Un choix payant pour le tacticien des Reds Devils qui a renversé la tendance dans une rencontre piège.

Manchester United a assuré l'essentiel après ce succès par trois buts d'écarts, un matelas qui permettra d'aborder le match retour avec sérénité.

facebooktwitterreddit