Fan Voice

Mais pourquoi Alvaro Morata a-t-il autant la cote en Europe ?

Olivier Halloua
Alvaro Morata a enchaîné les grands clubs comme le FC Barcelone peut-être cet hiver.
Alvaro Morata a enchaîné les grands clubs comme le FC Barcelone peut-être cet hiver. / Silvia Lore/GettyImages
facebooktwitterreddit

Alvaro Morata a encore la cote... Depuis plusieurs saisons, l'attaquant international espagnol est convoité. Les cadors se battent pour obtenir ses services. Après l'Atlético de Madrid ou la Juventus Turin, ce serait autour du FC Barcelone. Les Blaugrana voudraient enrôler un buteur de renom. Alors pourquoi penser à lui ? Nous essayons de comprendre pourquoi il conserve une telle confiance dans l'esprit des recruteurs.


Comment expliquer une telle cote ? Alvaro Morata enchaîne les saisons moyennes. Son influence ne grandit pas au fil des années. Au contraire, elle faiblit. Pourtant, beaucoup d'entraîneurs se crêpent le chignon sur son cas. Massimiliano Allegri a récemment déclaré : "Alvaro est un attaquant de classe mondiale, dans le top 10 des meilleurs d'Europe". Des mots qui ont pu faire rire. D'ailleurs, la Juventus Turin s'est aligné sur ses propos. Pas question de le laisser quitter l'Italie cet hiver. Allons-y, comprenons pourquoi un tel intérêt à chaque mercato ?

Décisif un match sur deux

Nous sommes bien sur un artificier décisif. Chaque saison, Morata affiche un ratio de quasi 50% peu importe le club. En comptant passes décisives et réalisations, le buteur ibérique a été impliqué sur soixante-douze buts en cent quarante-six rencontres avec la Juve depuis son retour. Un rendement plutôt déterminant dans une écurie mal en point. En sélection espagnole, nous retrouvons des chiffres similaires. L'arbre qui cache la forêt.

Permettons-nous de nuancer En nous penchant de plus près : ses statistiques sont biaisées. En matière d'expected goals, l'ancien des Colchoneros affiche un différentiel d'au moins 1,42 unités. Autant dire qu'il devrait marquer davantage à la vue des situations à sa portée. Cette saison, nous montons même à 1,93 sur son cas personnel. Nous ne sommes qu'à la mi-saison. Pour un attaquant, ça fait tâche tout de même.

Une expérience et un physique

Bien sûr, d'autres caractéristiques font oublier ces déboires. Difficile de trouver un buteur d'1m90 capable de jouer aussi dans la profondeur. Alvaro Morata est tout autant capable de se projeter sur contres que de dévier des centres de la tête. Son physique offre des solutions diverses dos au but, en pivot ou même en déviation. Cette polyvalence reste rare en Europe.

Malgré tout, nous sommes en face d'un cadre de la Roja. Quarantre-trois sélections pour vingt-trois buts. Aucun autre joueur de Luis Enrique ne marque autant que lui en compétition officielle (six buts en dix matchs durant un Euro). Son expérience s'est même prolongée en club. Morata en accumule des heures de vol avec le Real Madrid, la Juventus, Chelsea ou l'Atlético de Madrid. Que des cadors où il fut un temps titulaire. Quarante-sept rencontres de Ligue des Champions pour dix-sept pions.

En bilan, impossible de ne pas comprendre l'intérêt du Barça pour ses services. C'est un cadre pour n'importe quel club. Un calibre quelque peu surcôté qui a besoin d'accompagnement, de partenaires, que ce soit d'une autre pointe ou d'ailiers perforants.

facebooktwitterreddit