Luis Henrique : Le "Mbappé brasileiro" vu du Brésil

Kristen Collie
Luis Henrique, numéro 7 comme Garrincha.
Luis Henrique, numéro 7 comme Garrincha. / Tal Gilad/90min
facebooktwitterreddit

Décrit comme une "pépite" par André Villas-Boas avant même son arrivée à l'OM, officialisée ce vendredi, Luis Henrique est un pari sur l'avenir. Surnommé le "Mbappé brésilien" par les supporters de Botafogo, son ancien club, nous avons interrogé certains d'entre eux, avec l'aide de nos confrères brésiliens de 90min, afin de découvrir ce joueur qui apporte plus de scepticisme que de certitudes.


"Numéro 7 Botafogo, comme Garrincha". Au moment des présentations, le rappeur marseillais L'As, chargé d'annoncer l'arrivée de Luis Henrique à l'OM avec style, a osé une comparaison pour le moins flatteuse avec la légende du club basé à Rio de Janeiro.

Loin de faire l'objet du même culte accordé aux fans de Botafogo à la légende Garrincha, le Brésilien de 18 ans jouit tout de même d'une belle réputation, dont a forcément eu écho Pablo Longoria, au moment de recruter le talent auriverde.

""Luis Henrique est un joueur de grand talent et d'avenir. il est titulaire dans une équipe de première division brésilienne avec beaucoup de pression. Il va nous amener des choses intéressantes avec ses caractéristiques.""

Pablo Longoria

Fiche d'identité : Âge, valeur marchande, note FIFA 20, nationalité, Instagram

  • Luis Henrique
  • Nationalité : Brésilien
  • Date de naissance : 14 décembre 2001 (18 ans)
  • Club : Olympique de Marseille
  • Taille : 1,81m
  • Poste : Ailier gauche
  • Note FIFA 20 : 68 (potentiel 86)
  • Instagram : luis_ht01
  • Valeur marchande : 5 M€

L'éclosion à Botafogo

4 décembre 2019. Un gamin de 17 ans fait ses débuts professionnels avec le mythique club brésilien de Botafogo. Il n'en faut pas plus pour attirer le regards des clubs du Vieux Continent, qui dépêchent leurs scouts pour scruter cette nouvelle pépite do Brazil.

Quatre jours plus tard, l'ailier gauche est titulaire face à Ceara en championnat et livre une énorme prestation, ponctuée d'une passe décisive (1-1). Le nom de Luis Henrique est désormais marqué au fer rouge sur la liste de nombreuses écuries européennes.

"Il est très habile avec le ballon, il est très rapide, intelligent et a une bonne force physique, mais il n'est pas un grand finisseur. Etant relativement grand (1,81m), il peut jouer à tous les postes offensifs", nous décrypte Rodrigo Salomão, responsable du contenu brésilien de 90min, qui s'est renseigné auprès des supporters de Botafogo.

""Ils (les supporters) estiment qu'il a un grand avenir.""

Rodrigo Salomão

Le Kylian Mbappé brésilien... à l'OM

Dans un style véloce et percutant, rappelant le génie français du PSG, certains fans de Botafogo n'hésitent pas à surnommer leur prodige le "Mbappé brésilien". Une comparaison flatteuse, bien qu'amplement prématurée.

Le club de Rio de Janeiro prend conscience du potentiel énorme de son joueur et lui laisse l'honneur d'hériter du mythique numéro 7, sublimé par Garrincha entre 1953 et 1965.

Titulaire en début de saison, sans pour autant se montrer décisif, le talent brésilien convainc pourtant Pablo Longoria et André Villas-Boas d'en faire la doublure de Dario Benedetto.

Un départ qui laisse évidemment des regrets chez les supporters cariocas : "C'est la réalité du football brésilien, précise un fan, fataliste. De nombreux noms quittent le pays dès leur plus jeune âge. Luis Henrique en est un de plus, tout comme Coutinho, Rodrygo, Vinicius Junior et probablement maintenant Marcos Paulo (de Fluminense). C'est devenu la norme."

"Luis Henrique n'a jamais posé de problème et, sur le terrain, il a fait preuve d'une maturité épatante pour son âge. Cela pourrait être un bon présage pour Marseille.""

Rodrigo Salamao

L'étoffe pour s'imposer en Europe ?

Recrutée 12 M€, le club olympien a misé lourd pour faire traverser l'Atlantique à "sa pépite". Une somme conséquente pour un joueur de 18 ans qui n'a encore rien prouvé au haut niveau.

"Un grand problème qui touche souvent les jeunes Brésiliens en Europe est celui de l'acclimatation. S'adapter à un autre pays, à une autre culture et à une autre langue n'est pas facile, rappelle Rodrigo. Luis Henrique, pendant son séjour à Botafogo, n'a jamais posé de problème et, sur le terrain, il a fait preuve d'une maturité épatante pour son âge. Cela pourrait être un bon présage pour Marseille."

André Villas-Boas a d'ailleurs précisé qu'il prendrait son temps avec son nouveau poulain afin de le former à ce nouveau poste de pur numéro 9. La patience sera la clé, dans un environnement où la culture de l'instant prédomine plus que dans n'importe quel club.

La pression singulière exercée par le Vélodrome et l'exigence des supporters marseillais peuvent être un obstacle à l'épanouissement footballistique du joueur. Mais lorsqu'on a le cran d'hériter du numéro 7 de Garrincha, on peut très bien dompter la furie olympienne.

facebooktwitterreddit