Paris Saint-Germain

Luis Campos dresse un premier bilan contrasté du mercato du PSG

Olivier Halloua
Luis Campos n'est pas satisfait.
Luis Campos n'est pas satisfait. / Xavier Laine/GettyImages
facebooktwitterreddit

Luis Campos a dressé un premier bilan du mercato du Paris Saint-Germain. Pour le directeur sportif du PSG, la tâche était grande mais tout n'a pas été rempli durant ces longues semaines de tractation.

Le Paris Saint-Germain ne va pas boucler le mercato estival par une ultime vente. On évoquait en Grèce une potentielle arrivée de Keylor Navas à l'Olympiakos. Or, l'international costaricain n'était pas disposé à accepter l'opération.

Alors, le marché est définitivement terminée pour le PSG. Luis Campos en a profité pour faire un premier bilan de tous les achats et cessations faites durant ce marché.

Un mercato raté pour Campos

Pour le directeur sportif portugais, tout n'est pas parfait loin de là. "Non, je ne suis pas satisfait. On arrive en fin de mercato, sans l'équilibre parfait. On a une énorme qualité dans l'effectif, pas de doute. Après, au final, on n'arrive pas à la perfection. C'est toujours difficile d'avoir la perfection. Mais on travaille pour être le plus proche possible de la perfection. C'est un grave problème pour nous. Quand on a trois défenseurs centraux alors qu'on a commencé à jouer avec trois défenseurs centraux, ça nous met en difficulté. Je ne vais pas parler de noms. On n'a pas seulement parlé avec Skriniar. Au final, on n'a pas le joueur qui nous manque. S'il nous manque une pièce, le puzzle n'est pas complet.

Quand je suis arrivé, il y avait 54 joueurs et pas de deuxième équipe. Avec Christophe (Galtier), on a dit qu'on devait être nous-même. On voulait avoir 21-22 joueurs plus intégrer la formation. On a créé un groupe élite avec cinq joueurs qui s'entraînent tous les jours avec l'équipe principale. On a des joueurs exceptionnels à Paris qui doivent être intégrer dans le groupe.

Avec 54 joueurs et le fair-play financier qui conditionnent beaucoup, le PSG a l'obligation de veiller le fair-play financier, qui est complexe. On a pris des mesures complexes. On a mis un modèle différent. L'économique et le sportif doivent marcher ensemble, c'est obligatoire. On est un club de foot, le filtre économique ne doit pas conditionner le filtre sportif. La priorité a été le filtre économique, pour moi c'est très clair. Quand le club pense au sportif et oublie l'économique, c'est la catastrophe. Le contraire, c'est pareil. On n'a pas vraiment vendu, beaucoup se sont des prêts et ils reviendront l'année prochaine",
a expliqué un Campos très agacé.

Par la suite, le dirigeant parisien a aussi avoué son irritation de voir "deux énormes gardiens dans le même club" et "plusieurs joueurs dans le même secteur offensif". Au passage, il a balayé les rumeurs de départ de Neymar ou de demande de Kylian Mbappé à ce sujet.

Écoutez Top 90, l’émission de 90min dans laquelle on débat foot sous forme de top listes ! Rankings, XI combinés, Frankenplayer, à chaque épisode nos avis pour établir à la fin la liste ultime. Dans ce sixième épisode avec Davy DiamantQuentin Gesp et Alexis Amsellem,  on va établir notre Top et Flop 3 des recrues du Barça des années 2010 ! Cliquez ici pour vous abonner au podcast

facebooktwitterreddit