Super League

Liverpool : La Super League rend Jürgen Klopp sceptique

Alexis Goudlijian
Jürgen Klopp, le formidable entraîneur de Liverpool.
Jürgen Klopp, le formidable entraîneur de Liverpool. / Pool/Getty Images
facebooktwitterreddit

Avant d'affronter Leeds (1-1) lundi en Premier League, Jürgen Klopp a commenté la création d'une Super League européenne, à l'initiative notamment de Liverpool et d'onze autres cadors du football européen. Le coach des Reds, gêné par le sujet, ne s'est pas franchement montré emballé...


Depuis dimanche soir, le monde du football est en émoi, devant la probable création d'une Super League européenne, prônée par 12 cadors du Vieux continent. Dans l'ombre de l'UEFA, ces poids lourds veulent s'affirmer encore plus et sécuriser leurs arrières, en s'assurant de grandes mannes financières.

Parmi les clubs concernés, tous les acteurs ne sont pas en phase avec le projet, à l'image de l'entraîneur de Liverpool, Jürgen Klopp.

"Nous ne sommes impliqués dans aucun processus, ni les joueurs, ni moi. Nous n’étions pas au courant."

Jürgen Klopp

Mais, puisque les Reds font partie des clubs fondateurs de cette ligue fermée, l'Allemand se retrouve dans l'embarras. Il l'a reconnu devant les caméras de Sky Sports lundi, avant le match contre Leeds (1-1) en Premier League :

"C’est une question difficile. Les gens ne sont pas contents, et je peux le comprendre. Mais je ne peux pas vous en dire davantage. Nous ne sommes impliqués dans aucun processus, ni les joueurs, ni moi. Nous n’étions pas au courant. Les faits sont là. Nous devons attendre de voir comment cela évolue."

Klopp défend ses joueurs...

L'ancien coach de Dortmund, embarrassé d'une telle situation, n'a qu'une idée en tête : défendre ses joueurs :

"La partie la plus importante du football, ce sont les supporters et l'équipe, et nous devons nous assurer que rien ne se mette entre eux. Les joueurs n'ont rien fait de mal. Nous voulons nous qualifier pour la Ligue des Champions la saison prochaine, explique Klopp, avant d'ajouter :

Il y a des choses que nous devons régler, mais cela n’a rien à voir avec les joueurs, ni avec la relation entre les supporters et l’équipe. C’est vraiment très important pour moi. Dans les moments difficiles, il faut montrer que nous sommes vraiment solidaires, ce qui ne veut pas dire qu'il faut être d'accord avec tout, mais encore une fois, les joueurs n’ont rien fait de mal."

... et dézingue le projet

En tout cas, une chose est certaine, le formidable coach des Reds n'a pas franchement envie que le projet aboutisse : "Je ne sais pas pourquoi les 12 clubs ont fait ça. Je sais que certaines choses vont changer dans le football. Certaines choses doivent changer dans le football, c'est certain. Où se trouve le pouvoir et des trucs comme ça, ce n'est pas bien."

"Tout le monde planifie de nouvelles compétitions. C’est toujours plus de matchs, plus de matchs. C’est toujours une question d’argent, rien d’autre." Des propos parfaitement clairs, qui réjouiront de nombreux amoureux du football.

facebooktwitterreddit