Ligue 1

Lille - PSG (1-0) : Les 4 leçons à retenir de ce trophée des champions remporté par un LOSC solide

Hugo Pertuiset
Le LOSC remporte le trophée
Le LOSC remporte le trophée / EMMANUEL DUNAND/Getty Images
facebooktwitterreddit

La finale du Trophée des Champions se jouait ce dimanche soir et opposait le champion en titre, Lille, au vainqueur de la Coupe de France, Paris. Les Parisiens ont perdu leur premier trophée depuis 2010.


Si les deux équipes ont montré qu'elles étaient prêtes pour ce début de saison de Ligue 1, elles étaient toutes les deux privées de plusieurs de leurs titulaires habituels :

Côté lillois, Celik était suspendu. Karnezis et Renato Sanches (bléssés)

Chez les Parisiens : Ramos et Rafinha étaient blessés. Donnarumma, Marquinhos, Di Maria, Paredes, Sarabia, Neymar en vacances. Bernat, Dagba, Mbappé en phase de reprise. Rico et Fadiga volontairement écartés par Pochettino.

Au terme d'un match en deux parties, une première où le PSG a tenu le ballon inoffensivement et s'est fait contrer à plusieurs reprises. Puis une seconde où les Parisiens ont fait le siège de la défense lilloise sans jamais parvenir à trouver la faille.

Le LOSC s'impose après une solide performance grâce à une magnifique frappe de Xeka juste avant la mi-temps (45e). Les 4 leçons à retenir de cette finale.

1. Un LOSC solide et séduisant

FBL-FRA-CHAMPIONSTROPHY-PSG-LILLE
Le buteur Xeka, félicité par ses coéquipiers / EMMANUEL DUNAND/Getty Images

Si les coéquipiers de Benjamin André n'ont pas eu la possession du ballon, ils ont très bien su l'utiliser quand ils l'ont eu. Un plan de jeu simple qui a toujours été le même, contrer.

Solide à la récupération du ballon, Burak Yilmaz décroche oriente le jeu sur les deux ailiers très rapides que sont Jonathan Bamba et Luis Araujo qui percutent, combinent et vont chercher une frappe.

Un système que n'ont pas vraiment su contrer les Parisiens, trop souvent coupés en deux.

2. L'utilisation d'Achraf Hakimi

Achraf Hakimi
Achraf Hakimi / Quality Sport Images/Getty Images

La nouvelle recrue du PSG a été insaisissable sur son côté droit.

Beaucoup trop rapides pour les défenseurs lillois, le Marocain a réellement fait ce qu'il voulait sur son aile.

En plus d'être rapide il est aussi très technique et doté d'une bonne vision de jeu. Il a fait vivre un enfer à Bamba et Reinildo qui n'ont jamais pu l'arrêter. De bon augure pour cette saison de Ligue 1.

3. Une possession parisienne stérile

FBL-FRA-CHAMPIONSTROPHY-PSG-LILLE
Une possession trop stérile punie par les lillois. / EMMANUEL DUNAND/Getty Images

Si les Parisiens ont largement eu la possession, elle a malheureusement été très inoffensive. Il a manqué à cette équipe un joueur comme Neymar ou Mbappé, capable à tout moment de faire la différence, de dribbler, de casser des lignes.

4. Une attaque parisienne fantomatique

Mauro Icardi
L'attaquant argentin du PSG à été sevré de ballon / Quality Sport Images/Getty Images

Les Parisiens ont fait l'assaut de la cage lilloise lors des 25 dernières minutes, les actions et frappes dangereuses sont toutes venues des latéraux et milieux de terrains du club de la capitale.

Un Icardi très statique, orphelin de Neymar et Mbappé pour lui offrir des ballons, et un Kalimuendo très remuant au début qui s'est éteint au fur et à mesure, n'ont jamais su trouver le chemin des filets.

facebooktwitterreddit