Ligue des Champions : Le PSG et l'OL désavantagés selon Bixente Lizarazu

Bixente Lizarazu a eu la joie de remporter la Ligue des Champions en 2001 avec le Bayern Munich.
Bixente Lizarazu a eu la joie de remporter la Ligue des Champions en 2001 avec le Bayern Munich. | Boris Streubel/Getty Images

Avec l'arrêt du championnat de France et la reprise des autres grands championnats européens, le Paris Saint-Germain et l'Olympique Lyonnais pourraient se retrouver désavantagés dans quelques semaines. En effet, l'édition 2019-2020 de la plus prestigieuse des compétitions de clubs pourrait reprendre début août.

Et qui dit reprise, dit matchs officiels pour les deux formations. Le PSG et l'OL sont encore en lisse en Ligue des Champions. Les Parisiens sont qualifiés pour les quarts de finale tandis que les Lyonnais doivent disputer leur huitième de finale retour face à la Juventus (vainqueur sur le score de 1-0 à l'aller).

Lors d'une vidéo sur la chaîne Youtube de Téléfoot, Bixente Lizarazu a affirmé que les deux clubs pourraient être désavantagés par rapport aux autres clubs qui ont repris ou qui vont reprendre la compétition en championnat.

Bixente Lizarazu : " L'arrêt de la Ligue 1 ? Un désavantage pour moi."

Sauf retournement de situation, la Champions League devrait faire son retour en août. Le Paris Saint-Germain et l'Olympique Lyonnais devront donc se préparer afin d'être prêts pour ces échéances. Selon les derniers échos, les directions des deux clubs pourraient organiser plusieurs matchs amicaux afin d'avoir du rythme. Même avec cette option, cela reste un désavantage pour le champion du monde 98 :

" L’arrêt de la Ligue 1 ? Pour moi c’est un désavantage parce que, d’abord, ce n’est pas un arrêt classique d’un mois classique que l’on parle mais deux mois ou deux mois et demi. Pour moi, il faudra encore plus de temps pour retrouver le rythme de croisière. Le danger pour Lyon et le PSG c’est d’avoir des joueurs qui auront des états de forme fluctuants. Ils vont être bien une semaine et moins bien l’autre semaine.“

Bixente Lizarazu

Voilà qui devrait rassurer Jean-Michel Aulas...