Ligue des Champions

Ligue des Champions : Forces et faiblesses comparées du choc entre Chelsea et le Real Madrid

Thomas Clerbout
Les forces et faiblesses comparées de Chelsea - Real Madrid
Les forces et faiblesses comparées de Chelsea - Real Madrid / Visionhaus/GettyImages
facebooktwitterreddit

Le coup d'envoi du choc des titans s'apprêtant à être sifflé, 90min vous propose de faire un point sur les forces et les faiblesses en présence entre Chelsea et le Real Madrid. Plusieurs catégories ont été choisies, afin de couvrir au mieux les différents aspects de ce futur quart de finale aller de Ligue des champions. Un bilan comparé qui devrait permettre de dresser un favori dans ce choc des quarts de finale de C1.


1. Le XI

Antonio Ruediger
Avantage Chelsea / Alex Pantling/GettyImages

Avantage Chelsea :

Même si le Real Madrid possède un effectif composé de grands noms, c'est Chelsea qui remporte cette manche. La profondeur et la qualité du banc de touche londonien joue pour beaucoup dans cette décision.

Car c'est vrai, le XI de Chelsea peut potentiellement faire moins rêver que celui du Real, mais la profondeur de banc et la qualité des joueurs qui y sont assis sont nettement plus élevées qu'à Madrid. Tous les postes sont doublés et chaque remplaçant peut parfaitement être aligné titulaire sans que cela ne chamboule tout l'équilibre de l'équipe.

Deux postes sont symptomatiques de ce problème chez les Merengue, celui de latéral droit et le poste de numéro 9. Quand on regarde l'effectif madrilène, que ce soit en latéral droit ou en buteur, aucun des remplaçants ne peut performer à un niveau équivalent à celui du titulaire.

Karim Benzema est absolument irremplaçable et porte littéralement l'attaque et même le jeu offensif de l'équipe sur ses épaules. Chose qu'aucun des remplaçants sur le banc n'est capable d'apporter. Pour le poste de latéral droit, c'est un peu plus compliqué. Disons que ni Lucas Vasquez, ni Carvajal ne peuvent aujourd'hui prétendre à être titulaire dans un club comme le Real Madrid.

Même si Vasquez semble plus à même de performer, Caravajal lui, a prouvé qu'il n'apportait plus grand chose à cette équipe, devenant même un poids pour les siens. Dans ces conditions, Chelsea remporte ce point.

2. Dynamique en championnat

Karim Benzema
Avantage Real Madrid / Quality Sport Images/GettyImages

Avantage Real Madrid :

Les Londoniens et les Madrilènes ont tous deux le même bilan sur les cinq derniers matchs, mais l'un paraît plus fébrile que l'autre. D'un point de vue purement statistique, les deux équipes sont à une défaite et quatre victoires sur les cinq derniers matchs.

Mais quand on regarde de plus prêt, on se rend compte que Chelsea a plus de mal sur ces dernières semaines. Les joueurs de Tuchel restent sur une défaite cinglante à domicile face à Brentford (1-4), ce qui n'est pas l'idéal avant d'aborder une telle rencontre.

Côté madrilène, cette victoire et surtout ce doublé de Karim Benzema face au Celta Vigo permettent de passer l'orage du Clasico, largement dominé par le Barça (0-4).

A vrai dire, la différence entre les deux protagonistes se joue surtout sur le fait que les Merengue comptaient des absents de très grande importance face aux Catalans, quand Chelsea avait son effectif au complet face à Brentford. Avantage Real Madrid donc.

3. Dynamique en Europe

Real Madrid v Paris Saint-Germain - UEFA Champions League
Avantage Real Madrid / Anadolu Agency/GettyImages

Avantage Real Madrid :

Si on prend les statistiques, le Real peut paraître moins en forme que les Blues sur la scène européenne. Deux victoires sur les deux derniers matchs pour Chelsea, contre une défaite et une victoire pour la Casa Blanca.

Seulement voilà, l'adversaire n'était pas tout à fait du même calibre. Chelsea est parvenu à se qualifier face au LOSC quand le Real Madrid est parvenu à se hisser en quarts face au Paris Saint-Germain. De plus, leur performance au match retour, notamment en seconde période, était totalement renversante.

Ce sont ce genre d'équipes, qui savent élever leur niveau de jeu et résister à la pression, qui parviennent à atteindre le dernier carré. Rappelons aussi que les Londoniens ont douté face à des Lillois qui ont joué crânement leur chance.
Pour la remontada infligée au PSG et la grinta que dégage ce groupe quand il est en difficulté, la balance penche du côté Merengue.

4. Solidité défensive

Champions League Round of 16"Lille OSC v Chelsea FC"
Avantage Chelsea / ANP/GettyImages

Avantage Chelsea :

Le match est une nouvelle fois serré entre les deux équipes, mais Chelsea paraît être un cran au dessus de son futur adversaire espagnol sur le plan défensif. Même si le retour de Ferland Mendy est un atout non négligeable dans l'équilibre défensif des madrilènes, les Blues semblent mieux en place.

En Liga cette saison, les hommes d'Ancelotti ont encaissé 26 buts en 30 journées, quand Chelsea a encaissé 23 buts en 29 journées de Premier League. Un écart peu significatif, mais qui est à relativiser face au niveau excessivement élevé du championnat anglais.

Avec une formation à trois défenseurs centraux derrière et deux pistons sur les côtés, Chelsea a trouvé une formule qui lui réussit plutôt bien. La complémentarité entre Christensen, Thiago Silva et Rüdiger a fait ses preuves, ne manque plus qu'à tester cette formule face au club le plus titré de l'histoire de la C1, ce mercredi à 21h00.

5. Efficacité devant le but

Karim Benzema
Avantage Real Madrid / Octavio Passos/GettyImages

Avantage Real Madrid :

Pour 50.77 expected goals (xG) en championnat cette saison, Chelsea a marqué 58 buts, soit 7,23 buts de plus que ce que leurs occasions de buts leurs permettraient d'inscrire.

Mais le problème, c'est que les Blues ne marquent que très peu de buts via leurs attaquants. En témoignent les statistiques de Timo Werner et Romelu Lukaku. Toutes compétitions confondues, l'Allemand n'a inscrit que 7 buts en 29 apparitions. Son collègue belge ne fait pas mieux, avec seulement 12 buts au compteur en 35 apparitions toutes compétitions confondues.

Pour le Real Madrid, c'est tout l'inverse. La très grande majorité des buts inscrits par le club sont à mettre au crédit de deux de ses attaquants phares. Le Français Karim Benzema et l'Auriverde Vinicius Jr. Avec 61 buts inscrits en Liga cette saison, les Merengue dépassent de 0,63 buts leurs expected goals qui sont à hauteur de 60,37.

Et c'est en grande partie grâce à un certain international tricolore, qui a inscrit 34 buts en 35 matchs joués, toutes compétitions confondues. A lui seul, il totalise presque le double de buts inscrits par les attaquants des Blues.

Même si le débat est déjà clos, rappelons que Vinicius Jr a planté de son côté 17 buts en 40 matchs toutes compétitions confondues. S'il y a bien un point où le Real est nettement supérieur à son adversaire, c'est l'efficacité devant le but.

6. Le coach

Antonio Rudiger, Thomas Tuchel
Avantage Chelsea / James Williamson - AMA/GettyImages

Avantage Chelsea :

Il n'y a pas photo entre les deux entraîneurs cette saison, l'Allemand de Chelsea est bien plus intéressant tactiquement que l'Italien du Real Madrid. Les supporters merengue ne nous contrediront pas, tant le jeu proposé par leur équipe est proche du néant.

Et pourtant, ils parviennent à se hisser en tête de la Liga et à sortir le PSG en huitième de finale. Il faut dire qu'avec des joueurs comme Casemiro, Kroos et Modric au milieu, ainsi que Benzema devant, le coach peut se reposer sur leur talent.

Quand Thomas Tuchel lui, a mis en place des idées de jeu bien précises et un plan tactique à respecter à la lettre. C'est d'ailleurs ce qui a fait la force de cette équipe lors de la dernière édition de la Ligue des champions.

Les champions d'Europe en titre décrochent donc ce point et vont pouvoir compter sur l'expertise du tacticien allemand pour tenter de déjouer les talents madrilènes.

7. Expérience européenne

Jorginho, Luka Modric
Match nul / Quality Sport Images/GettyImages

Match nul :

Ce sont deux mastodontes de la Ligue des champions qui se retrouvent en quarts de finale, et les deux possèdent une expérience supérieure à la moyenne.

Le Real Madrid n'est autre que l'équipe la plus titrée de l'histoire de la C1, quand Chelsea en est le champion en titre. Difficile dans ces conditions de dégager un favori.

Si le Real Madrid a connu quelques chamboulements dans son effectif depuis leur dernier titre dans la compétition reine, les Blues eux, ont quasiment le même effectif que la saison passée.

Un match nul mérité des deux côtés, même si historiquement, les Merengue n'ont aucun adversaire qui ne leur arrive à la cheville.

facebooktwitterreddit