Ligue 1 : Quels clubs sont les plus dépendants des droits TV ?

Alexis Goudlijian
Oct 14, 2020, 4:48 PM GMT+2
Le groupe Mediapro inquiète la LFP et les clubs de Ligue 1...
Le groupe Mediapro inquiète la LFP et les clubs de Ligue 1... | FRANCK FIFE/Getty Images
facebooktwitterreddit

La semaine passée, le groupe Mediapro, propriétaire de la chaîne Téléfoot, a demandé à la LFP de retarder le paiement des droits audiovisuels, mais aussi de renégocier leur contrat. Une demande terrible, qui laisse présager le pire pour plusieurs clubs de Ligue 1...

En demandant simultanément de retarder la deuxième échéance de leurs paiement des droits TV de la Ligue 1, puis la renégociation à la baisse de leur contrat avec la Ligue de Football Professionnel, le groupe Mediapro et sa chaîne Téléfoot ont provoqué une vague d'inquiétude parmi les acteurs du championnat de France.

Car le groupe espagnol, qui détient majoritairement les droits de la Ligue 1 pour la période 2020-2024, avait promis un joli pactole aux clubs français en investissant plus d'un milliard d'euros.

En changeant d'avis, il perturbe logiquement l'équilibre économique de plusieurs formations tricolores, qui misaient énormément sur les revenus liés aux droits audiovisuels.

Les "petits clubs" particulièrement concernés

En s'appuyant sur des chiffres de la DNCG et de la LFP ce mercredi, le journal L'Equipe a d'ailleurs tenté de contextualiser cette situation, en dévoilant la part des droits TV sur les budgets des clubs de Ligue 1.

Très vite, on peut s'apercevoir que des clubs modestes sont particulièrement dépendants des droits TV, à l'image de Nîmes pour qui ceux-là représentaient 70% des revenus, hors transferts, en 2018-2019. Angers (62%) et Reims (60%) seraient les deux autres clubs qui pâtiraient le plus d'une baisse des droits audiovisuels...

Autre constat, nous pouvons voir qu'hormis Lille, les "gros clubs" comme Marseille, Rennes, Monaco, Lyon et Paris seraient les moins handicapés par un tel phénomène... Malgré tout, on ne le souhaite absolument pas pour le bien de notre football.

facebooktwitterreddit