Real Madrid

Les vérités de Karim Benzema sur Cristiano Ronaldo

Thomas Clerbout
Benzema revient sur la période CR7 au Real
Benzema revient sur la période CR7 au Real / Quality Sport Images/GettyImages
facebooktwitterreddit

Devenu prétendant au Ballon d'Or, on se demande pourquoi Karim Benzema n'est parvenu à se hisser parmi les plus grands qu'à l'âge de 34 ans ? Certains observateurs estiment que Cristiano Ronaldo l'a freiné dans sa progression, mais le principal intéressé a tenu à rétablir la vérité.


Le porte drapeau de la Liga et du Real Madrid cette saison n'a jamais évolué à un tel niveau, ou du moins pas en tant que leader. Dans l'ombre de Cristiano Ronaldo auparavant, l'attaquant français passait pour la deuxième voir troisième option offensive des Merengue derrière Gareth Bale.

"Il mettait entre 50 et 60 buts par année. Donc, tu dois t'adapter à cette réalité"

Karim Benzema

Il est devenu, depuis le départ du Portugais, le numéro un du Real. Déjà 174 matchs que le Nueve porte les siens à bout de bras. Malgré le départ de joueurs cadres (CR7, Sergio Ramos), il a tenu la maison blanche à flot en performant match après match.

Pas moins de 111 buts inscrits qui viennent donner raison à ceux qui estiment que le Français était bridé aux côtés de Ronaldo. Dans une interview accordée à L'Equipe, l'originaire de Lyon explique sa vision : "Quand il jouait au Real Madrid, il mettait entre 50 et 60 buts par année. Donc, tu dois t'adapter à cette réalité. Il était plus attiré que moi par le but. Je lui mettais des passes décisives comme il m'en donnait. C'était comme ça ".

CR7 n'a pas été un frein pour Benzema

Même si le Français a délivré plus de passes décisives au Portugais que l'inverse, l'idée est là, Benzema profitait de Ronaldo comme Ronaldo profitait de lui. L'actuel Pichichi de la Liga est même reconnaissant en vers la superstar de Manchester United : "Il ne m'a pas empêché d'être la meilleure version de moi plus tôt. Nous avons gagné beaucoup de titres, je me suis fait grave plaisir. Penser comme ça, c'est penser de façon individuelle ".

On ne peut être plus clair, l'attaquant tricolore garde de très bon souvenirs de cette période et réfute tout débat sur le fait que le numéro 7 des Red Devils ait pu le freiner dans sa progression.

"C'était une question de temps"

Karim Benzema

Malgré cette glorieuse époque, il préfère le rôle qu'il a aujourd'hui au sein de l'équipe Merengue : "Quand il est parti, ce qui a changé, c'est que c'était à moi de prendre le relais, de marquer des buts, de faire des passes décisives pour mes autres coéquipiers. Je ne vais pas dire que, maintenant, tout passe par moi, mais c'est moi le créateur et le finisseur. Je crée l'occasion et je la termine".

En tout cas le Français savait que son heure viendrait, après 12 saisons au Real Madrid il peut savourer : "Je savais depuis longtemps qu'un jour ou l'autre je serai là où j'en suis aujourd'hui. C'était juste une question de temps".

facebooktwitterreddit