Équipe de France

Les TOPS et les FLOPS du rassemblement de juin de l'Equipe de France

Jean Dubas
Guendouzi, quel bilan ?
Guendouzi, quel bilan ? / Eurasia Sport Images/GettyImages
facebooktwitterreddit

Après quatre matches pour aucune victoire (2 défaites, 2 nuls) et donc un rassemblement raté pour les Bleus, zoom sur les TOPS et les FLOPS de l'Equipe de France avant l'été.


Les TOPS

1. Mike Maignan

Mike Maignan
Maignan de plus en plus convaincant / Catherine Steenkeste/GettyImages

Difficile de lui reprocher le mauvais bilan comptable de son équipe après ces quatre matches du mois de juin, bien au contraire. Le portier de l'AC Milan a su répondre présent dans les moments chauds, notamment lors du match aller contre la Croatie en fin de rencontre, empêchant les Bleus de prendre l'eau.

Il ne peut rien sur les déconvenues des siens et plonge d'ailleurs du bon côté sur le penalty tiré par Modric lors du derniers match, sans succès. En revanche, l'ancien lillois semble de plus en plus s'imposer comme le successeur de Lloris en tant que numéro 1 dans les cages de l'Equipe de France.

2. Aurélien Tchouaméni

Aurelien Tchouameni
Tchouaméni fait forte impression chez les Bleus / John Berry/GettyImages

Pas perturbé par son transfert au Real Madrid, bouclé pendant ce rassemblement, Aurélien Tchouaméni fait déjà figure de patron au milieu de terrain chez les Bleus. Du haut de ses 22 ans, le désormais ancien monégasque affiche une maturité impressionnante et s'impose déjà comme un troisième choix inévitable aux côtés de Kanté et Pogba.

3. Christopher Nkunku

Christopher Nkunku
Nkunku n'a pas eu peur de prendre des risques ce mois de juin / Catherine Steenkeste/GettyImages

Toujours pas de but en Bleu pour Christopher Nkunku mais de vraies prises d'initiatives. De plus, le jeune attaquant de 24 ans du RB Leipzig a semblé avoir trouvé de véritables automatismes instinctifs avec Kylian Mbappé et Karim Benzema sur le front de l'attaque et s'impose comme une alternative plus que crédible à un Antoine Griezmann en perte de vitesse.

4. Kylian Mbappé

Kylian Mbappe
Mbappé toujours présent / Catherine Steenkeste/GettyImages

Pas le rassemblement sur lequel Kylian Mbappé a le plus brillé, à l'image du collectif, mais l'attaquant parisien a fait le job. La France lui doit d'ailleurs l'un de ses deux seuls points récoltés, contre l'Autriche. Par son talent, le joueur de 23 ans surnage encore.

Les FLOPS

5. Antoine Griezmann

Antoine Griezmann
Griezmann n'y arrive pas en 2022 / Jurij Kodrun/GettyImages

Les semaines se suivent et se ressemblent pour Antoine Griezmann en 2022. Un seul but inscrit cette année toutes compétitions confondues en club comme en sélection, avec l'Atlético de Madrid contre un club de troisième division espagnole.

L'attaquant international français (106 sélections, 42 buts) n'a plus marqué depuis maintenant 21 matchs (club et sélection) et fait preuve d'un manque de confiance alarmant devant le but. De quoi s'inquiéter à maintenant deux matches du Mondial 2022 pour Grizou, pourtant élément essentiel des Bleus depuis de longues années.

6. Jules Koundé

Jules Kounde
Koundé a du mal à droite / John Berry/GettyImages

Resté sur deux prestations très inquiétantes face à la Bosnie et au Portugal à ce poste de latéral droit, Jules Koundé n'a pas profité de ce rassemblement du mois de juin pour dissiper les doutes. Le Sévillan est apparu bien timide et débordé à un poste qui n'est certes pas le sien.

7. Mattéo Guendouzi

Mattéo Guendouzi
Guendouzi a manqué de verticalité / Eurasia Sport Images/GettyImages

Ses premiers pas en Bleus lors du dernier rassemblement avaient été convaincants avec notamment un but marqué contre l'Afrique du Sud (5-0). Le Marseillais, joueur français le plus utilisé des cinq championnats européens, a semblé cependant un peu en dessous lors de ce rassemblement du moins de juin. On ne pourra bien évidemment pas lui reprocher son énergie débordante et son volume de jeu sinon un manque de verticalité trop évident.

8. Boubacar Kamara

Boubacar Kamara
Kamara est apparu trop timide contre la Croatie / Eurasia Sport Images/GettyImages

On avait souligné sa capacité à simplifier le jeu des Bleus en Autriche mais Boubacar Kamara manque encore clairement de verticalité lui aussi pour être la première rampe de lancement du milieu de terrain des Bleus. Le nouveau joueur d'Aston Villa a également semblé bousculé contre la Croatie au point d'être poussé à des pertes de balles dangereuses pour son équipe.

9. William Saliba

William Saliba
Saliba était moins serein sur ce rassemblement / John Berry/GettyImages

Habituellement serein dans ses interventions et d'un calme à toute épreuve en défense centrale, William Saliba est lui aussi apparu en dessous de ce qu'il a su proposer tout au long de la saison et lors de ses premiers pas en Bleus.

Le défenseur marseillais est notamment apparu dépassé lors du match aller en Croatie. Si sa vitesse l'a aidé à rattraper parfois une mauvaise lecture et un manque d'anticipation inhabituel, Saliba a aussi montré qu'il pouvait être débordé comme sur le but de l'égalisation croate (1-1).

facebooktwitterreddit