Ligue 1

Les Tops et Flops de la troisième journée de Ligue 1

Olivier Halloua
Lille v Paris Saint Germain - French League 1
Lille v Paris Saint Germain - French League 1 / Soccrates Images/GettyImages
facebooktwitterreddit

La Ligue 1 nous a délivré son troisième chapitre ce week-end. À l'issue de cette nouvelle journée riche en expulsions, certains acteurs ont cartonné, d'autres ont largement déçu les supporters. Pour l'occasion, la rédaction de 90min a décidé de vous concocter une petite revue des résultats de ce week-end de compétition.

Les Tops

1. La MNM au firmament

Kylian Mbappe, Neymar Jr
Le PSG a explosé le LOSC. / Soccrates Images/GettyImages

Le Paris Saint-Germain a pu compter sur un trio offensif survolté pour écraser le LOSC (1-7). Neymar a délivré trois passes décisives et marqué deux buts, Kylian Mbappé a inscrit un triplé et Lionel Messi se "contente" d'un but et d'une passe décisive.

La "MNM" a encore une fois déroulé avec une facilité déconcertante et des buts d'anthologie. Mbappé a même ouvert le score après seulement huit secondes de jeu... Une sacrée performance.

2. Tetê ne s'arrête plus

Mateus Tete
Tetê a inscrit un doublé. / Catherine Steenkeste/GettyImages

Tetê poursuit sur sa lancée avec une nouvelle masterclass face à Troyes (4-1). L'attaquant de l'Olympique Lyonnais a inscrit un doublé et délivré une passe décisive. Il est dans la lignée de ses dernières sorties, l'attaquant le plus décisif de Ligue 1 sur les cinq derniers matchs hors PSG.

L'ailier rhodanien est toujours aussi indispensable au système de Peter Bosz.

3. Youcef Belaïli à la hauteur

Youcef Belaïli
Youcef Belaïli a délivré deux passes décisives. / JEAN-FRANCOIS MONIER/GettyImages

Youcef Belaïli a sorti le grand jeu afin de sortir le Stade Brestois 29 d'un bien mauvais pas. L'international algérien a régalé deux coéquipiers sur deux caviars parfaitement sentis dans l'intervalle. L'ailier de Brest avait été récompensé de sa grande activité de percussion et d'orientation de jeu.

Belaïli doit poursuivre dans cette dynamique après déjà une belle entrée opérée face à l'Olympique de Marseille la semaine dernière (1-1).

4. Benoît Costil en mode "vous ne passerez pas"

Benoit Costil
Benoît Costil a sauvé l'AJA. / Jean Catuffe/GettyImages

Alors que Montpellier était en temps fort, Benoît Costil s'est opposé à six reprises aux frappes héraultaises. Des arrêts de grande qui ont permis de tenir la cadence dans les dernières minutes de la rencontre.

L'international français était pourtant souvent laissé seul par une défense régulièrement prise à revers. Une belle récompense pour l'ancien Girondin.

5. L'incroyable Seko Fofana

Seko Fofana
Seko Fofana a été excellent. / Jean Catuffe/GettyImages

Seko Fofana nous a concocté une nouvelle masterclass face à l'AS Monaco (1-4). Le capitaine du RC Lens a été la rampe de lancement infernale des assauts des Sang et Or pendant 90 minutes.

Un milieu aussi technique que puissant qui a été aussi buteur sur penalty au meilleur des moments. Difficile de croire qu'il pourrait quitter le club à la fin de ce mercato.

6. Nuno Mendes, le héros de l'ombre

Nuno Mendes
Nuno Mendes a encore régalé. / Soccrates Images/GettyImages

A 20 ans, Nuno Mendes a réussi à s'adapter à la vitesse de percussion et de combinaisons de stars techniques comme Neymar ou Lionel Messi. Le but du 0-2 est provenu d'un une-deux limpide entre la Pulga et l'international portugais.

Précis, rigoureux et endurant, Mendes a démontré une nouvelle fois qu'il faisait partie des meilleurs du monde à son poste.

7. L'entrée fracassante de Luis Suarez

Luis Suarez
Luis Suarez a créé le but de la victoire. / NICOLAS TUCAT/GettyImages

Alors que l'Olympique de Marseille s'est retrouvé à dix et à 1-1, Luis Suarez est encore sorti de sa boite. En provenance du banc, l'attaquant colombien a dynamisé le front offensif avec ses nombreux appels dans le dos.

Même si il affiche encore un peu déchets, que c'est plaisant pour l'OM de compter sur un joueur aussi volontaire. Sa tête gagnée hargneusement dans la surface a provoqué le but contre son camp de Nicolas Pallois. Un scénario dingue au vu de la position de Marseille à un quart d'heure de la fin.

Les Flops :

8. La défense du LOSC perforée à sept reprises

Jose Fonte
La défense du LOSC a vécu un cauchemar. / Soccrates Images/GettyImages

Difficile de ressortir un nom de ce naufrage d'envergure. Le LOSC a encaissé 7 buts à domicile, dont 4 avant la mi-temps. Sur chaque accélération du PSG, les défenseurs lillois étaient dépassés. Que ce soit dans le marquage, placement ou intervention, rien n'était au rendez-vous.

Même si la combinaison est belle, encaisser un but au bout de huit secondes relève de la faute professionnelle. Rappelons que Paris n'a cadré que 9 fois aux buts...

9. Mbaye Niang, des débuts cataclysmiques

FBL-FRA-LIGUE1-BORDEAUX-SAINT-ETIENNE
Mbaye Niang a pris un rouge d'entrée. / ROMAIN PERROCHEAU/GettyImages

Est-ce difficile de faire pire ? Mbaye Niang a débuté avec l'AJ Auxerre à la pause face à Montpellier (1-2). Après seulement six minutes de jeu, l'attaquant auxerrois a fracassé un adversaire pour un carton rouge direct.

Il laisse son équipe à dix alors que Jean-Marc Furlan venait de le faire entrer. Un comportement vivement critiqué par les supporters de l'AJA qui attendaient beaucoup de l'ancien Bordelais.

10. Le naufrage continue pour Vanderson

Vanderson
Vanderson a été expulsé. / VALERY HACHE/GettyImages

Dans la continuité de ses performances brouillonnes depuis le début de saison, Vanderson a perdu encore un peu plus le contrôle face au RC Lens (1-4). Complètement dépassé au duel face à David Costa puis Wesley Saïd, le latéral brésilien a même expulsé en fin de rencontre.

Sur chaque but, l'arrière de l'AS Monaco n'a aucune maitrise sur son placement ou sur le marquage. Ce poste plus reculé voulu par Philippe Clement ne lui va pas du tout pour le moment.

11. Mario Lemina dégoupille

Mario Lemina
Mario Lemina a perdu pied. / Jonathan Moscrop/GettyImages

Mario Lemina a aussi complètement pris l'eau face à Clermont (1-0). Dans l'entrejeu, son apport était déjà minime avec peu de plus-value sur chaque ballon touché. La suite a vite tourné à la catastrophe avec une expulsion dans le dernier quart d'heure alors que l'OGC Nice reprenait le contrôle du jeu.

La star des Aiglons affiche un visage inquiétant depuis la reprise sous Lucien Favre.

12. Les ratés de Terem Moffi

Terem Moffi
Terem Moffi a manqué un penalty. / JEAN-FRANCOIS MONIER/GettyImages

Terem Moffi avait l'occasion de donner l'avantage aux siens. Après une première période encourageante, l'attaquant lorientais s'est chargé de frapper le penalty obtenu par les Merlus.

L'international nigérian n'a pas transformé la sentence au pire moment pour son équipe. Au final, Toulouse est revenu au score et a même pris l'avantage

13. Adil Rami n'avait pas le droit

Adil Rami
Adil Rami a offert le but à Lyon. / JEFF PACHOUD/GettyImages

L'ESTAC Troyes prenait le bouillon depuis plusieurs minutes certes. Or, n'importe quel entraîneur ou supporter espère ne pas encaisser l'ouverture du score de cette manière.

Adil Rami a récupéré le ballon et n'a pas assez appuyé sa passe en retrait. Alexandre Lacazette a tout suivi et fusillé Gauthier Gallon. Cette erreur du champion du monde a coûté cher puis que les Troyens courraient après le score depuis le début. Sa défense aurait dû aussi communiquer beaucoup mieux avec lui. Score final 4-1...

Écoutez Top 90, l’émission de 90min dans laquelle on débat foot sous forme de top listes ! Rankings, XI combinés, Frankenplayer, à chaque épisode nos avis pour établir à la fin la liste ultime. Dans ce cinquième épisode avec Davy DiamantQuentin Gesp et Alexis Amsellem et Jean Dubas, on va établir notre Top et Flop 3 des recrues du Barça des années 2010 ! Cliquez ici pour vous abonner au podcast

facebooktwitterreddit