Olympique de Marseille

Les supporters Marseillais nous dévoilent leurs attentes avant l'Olympico

Olivier Halloua
Le tifo des supporters marseillais avant le Classique.
Le tifo des supporters marseillais avant le Classique. / John Berry/GettyImages
facebooktwitterreddit

L'Olympique de Marseille se déplace sur la pelouse de l'Olympique Lyonnais. Un voyage ravivant les tensions de l'Olympico. Pour l'occasion de ce choc de Ligue 1, nous sommes allés à la rencontre de trois supporters populaires dans la communauté marseillaise. Basile Bilo, OManiaque et Vincenzo Tommasi nous délivrent leurs impressions avant ce week-end tendu.


L'Olympique de Marseille (4ème) va-t-il se remettre dans le droit chemin à Lyon( 7ème) ? Depuis six journées, les hommes de Jorge Sampaoli ne trouvent plus le chemin des filets plus d'une fois par match. Et le déplacement au Groupama Stadium s'annonce comme décisif pour la suite de la Ligue 1. L'OL pointe à quatre longueurs derrière dans la tourmente après la déroute à Rennes (4-1). Pas de quoi renforcer l'espoir des supporters marseillais conscients de la force lyonnaise.

Un déclic attendu

Lyon ou pas Lyon, l'avenir de la rencontre est entre les mains des hommes de Jorge Sampaoli. Et les récents déboires offensifs de l'OM ne changent rien. "Il faut de la confiance et des automatismes. Des fois, un match référence peut être un véritable déclic. Je pense que le but refusé à Milik contre Paris ou les différents montants touchés auraient pu être des éléments déclics. On espère que ça va enfin basculer contre Lyon, car des situations il y en a quasiment à chaque match", souligne Vincenzo Tommasi. En effet, Marseille est l'équipe qui touche le plus les montants en France avec huit déjà.

Même son de cloches pour OManiaque. "Le front offensif va progresser. Je ne me fais aucun souci pour l’attaque. L’équipe commence à fatiguer physiquement. Payet, Under tirent un peu la langue mais Milik devrait prendre le relais. A l’aise de la tête, je pense que les ailiers/latéraux de l’OM, les latérailiers comme on pourrait dire, doivent beaucoup plus le chercher par des centres", se rassure le gérant du compte de presque 75 000 abonnés.

Basile Bilo ressent lui une certaine appréhension quant à ce manque de décision offensive. "Je ne sais pas vraiment comment y remédier car lorsqu'on voit le nombre d'occasions qu'on a par match, on se dit quand même qu'avec un peu plus de chances on doit repartir avec un ou deux buts de plus. La fatigue a pas dû aider non plus. Il faut repartir avec ce qu'on a su faire en début de saison, il faut essayer de retrouver un jeu moins stéréotypé et se porter plus sur les qualités de tout l'effectif. Et surtout beaucoup plus d'applications dans les derniers gestes", analyse-t-il avec toujours le même pragmatisme.

Des tensions sur le onze

Pour les trois, pas question de changer la moindre miette de la composition de Sampaoli. Toujours avec le même intervenant, nous poursuivons vers une projection douloureuse sur le onze sans Cengiz Ünder incertain. "Ça va être assez problématique car individuellement il est excellent et sa capacité de finition et de dribble fait de lui, comme Payet, un joueur qui, seul, peut nous faire gagner un match", s'inquiète le très symboliquement nommé Basile.

Inquiétude totale aussi du côté de Vincenzo Tommasi. "Ça va être compliqué, car sur les ailes c'est celui qui donne le plus satisfaction depuis le début de saison. Il est à la création et à la finition, le pendant de Dimitri Payet. Lirola semble être en difficulté dans une position plus haute que la saison dernière et Konrad et Luis Henrique manquent encore de constance et de confiance", constate-t-il. Peu de solutions semblent s'offrir au tacticien argentin en cas d'absence confirmée d'Ünder.

OManiaque se montre plus optimiste. Il attend beaucoup des remplaçants en difficulté depuis quelques semaines. "Même si le banc a rarement été décisif ces derniers temps, il a le niveau pour remplacer Ünder le temps de son éventuel absence. De la Fuente et Dieng peuvent apporter cette folie qui désamorce les défenses. Peu importe si sur dix tentatives, ils en ratent huit, il en suffit de deux pour servir Milik ou Payet", harangue le rapporteur de l'activité marseillaise.

"L'OL sait rebondir"

Concernant l'opposition, Lyon fait relativement peur. Les fans phocéens se souviennent du visage affiché par l'OL plus tôt dans la saison. "C'est une grosse écurie du championnat et sait réagir après une contre performance. Le club d'Aulas aura à cœur de faire une grosse prestation contre l'OM à domicile. A nous de répondre présent dans les duels et de ne pas déjouer en respectant à la lettre le schéma de jeu de Sampaoli", affirme Tommasi.

Bilo envisage aussi le rival comme un concurrent direct pour le podium. Cette réception représente une occasion de se racheter après la leçon subie à Rennes . "Honnêtement, je ne m'attends pas à voir le Lyon qu'on a vu en Bretagne. L'OL est pour moi notre plus sérieux concurrent sur la saison. Et par le jeu qu'ils ont su proposer, l'équipe qui me fait peut être le plus peur devant le Paris-Saint-Germain. Par contre, Paqueta me fait moins peur que Mbappé, Neymar et Messi à première vue et ils ont été inexistants face à nous", prône le streamer quotidien sur Twitch.

Après, nous avons les traditionnels quolibets d'OManiaque. "Pour être franc, je n’ai vu presque aucun match de Lyon. La vie est trop courte pour perdre son temps à regarder un match de cette équipe", ironise-t-il. Prédiction aussi pour lui : le retour du #Penaltypourlyon dimanche soir. Malgré tout, pour tous, il suffit de reproduire le schéma observé face au PSG pour faire un résultat dans le Rhône.


Pour conclure, les pronostics comme souvent. Basile Bilo, Vincenzo Tommasi et OManiaque voient un 1-1 rigoureux sur la pelouse rhodanienne. Le cœur sudiste espère un court succès, l'objectif fan entrevoit un nul décisif dans la course au podium. Réponse en fin de week-end à 20h45 du côté du Groupama Stadium...

facebooktwitterreddit