Les révélations de De Bruyne sur son jeu et les différences entre City et PSG

Steeven Occhipinti
Kevin De Bruyne s'est confié longuement à L'Équipe.
Kevin De Bruyne s'est confié longuement à L'Équipe. / Matthew Ashton - AMA/GettyImages
facebooktwitterreddit

Depuis de longues années déjà, Kevin De Bruyne s'est imposé comme l'un des meilleurs passeurs de la planète. Le milieu offensif de 30 ans enchaîne les caviars avec Manchester City et la Belgique. Mais comment fait-il pour délivrer de tels ballons ? Il s'est longuement confié sur le sujet pour L'Équipe.


Maître à jouer de Manchester City depuis juillet 2015, Kevin De Bruyne sait mettre ses attaquants dans les meilleures dispositions. Le milieu offensif de 30 ans fait partie des meilleurs passeurs du Vieux Continent. Il est l'un de ces magiciens à pouvoir mettre la balle où il le souhaite, pour le plus grand bonheur de ses coéquipiers.

Ils sont rares les joueurs à préférer délivrer une passe décisive plutôt que marquer un but. Pourtant, c'est bien le cas pour l'international belge (86 sélections). Lors d'un long entretien accordé à L'Équipe, il révèle comment il est devenu un tel distributeur de caviars :

"Quand tu es petit, tu veux marquer. Mais, vers 15 ans, j'ai réalisé que je me sentirais mieux au cœur du jeu, que c'était là que j'allais apporter le plus d'actions dangereuses et être à l'origine de davantage de buts. Ensuite, c'est allé crescendo."

"Année après année, je suis devenu de plus en plus créatif. Au départ, ton rendement est un peu... aléatoire, ça dépend de tes inspirations. Et puis, avec l'expérience, tu sais plus ou moins quel type de ballon tu dois donner. À City, par exemple, je sais parfaitement la manière dont on joue, ce que je dois faire, comment aider nos attaquants. Bref, je maîtrise mieux mon job qu'au début de ma carrière."

KDB compare le mercato de Manchester City et du PSG

Au cours de cet entretien, KDB en a également profité pour revenir sur la bonne ambiance présente dans le vestiaire des Sky Blues. Pour lui, c'est la cellule de recrutement de Manchester City qui fait de l'excellent travail. Il n'a d'ailleurs pas hésité à comparer le mercato du club mancunien à celui du PSG :

"La cellule de recrutement recherche les meilleurs joueurs, mais se renseigne aussi sur votre vie personnelle, sur la manière dont vous vous comportez avec les autres. Ils savent créer un groupe. C'est un peu différent de ce qui se fait au PSG, par exemple, si l'on veut prendre un cas dans votre pays. C'est une autre philosophie. Attention, ça ne veut pas dire qu'ils vont faire moins bien que nous ! Mais c'est différent. Je crois que nous sommes chanceux d'évoluer au sein de ce City-là."

Pour le moment, les deux cadors n'ont pas encore remporté la moindre Ligue des Champions. Alors, quelle philosophie portera ses fruits en premier ?

facebooktwitterreddit